Vendredi 11 juin : L’Italie régale en ouverture de la compétition

Vendredi 11 juin : L’Italie régale en ouverture de la compétition

Le compte à rebours est lancé. 5, 4, 3, 2, 1, 0… Sur des images historiques de précédentes éditions, l’Euro 2020 peut enfin commencer ! Vingt-quatre ballons géants aux couleurs de chaque équipe forment un immense “V” au centre du terrain. Puis place à la fanfare et à l’interprétation de “Nessun Dorma” par le ténor lyrique Andrea Bocelli, sous un surprenant feu d’artifices. Du classique à la modernité, c’est ensuite Bono et Martin Garrix qui orchestrent un concert virtuel, en images de synthèse. Bref, une bien belle cérémonie d’ouverture malgré les difficultés liées au contexte sanitaire !

Et qui de mieux que Alessandro Nesta et Francesco Totti pour donner le coup d’envoi de cette 16ème édition du championnat d’Europe, dans leur fabuleux stade olympique de Rome ? Il est bientôt 21 heures, le 11 juin 2021, et les 22 joueurs italiens et turcs pénètrent enfin sur la pelouse, acclamés par 16 000 supporters. Place à un mois de football !

 

  • Italie – Turquie : Les Rouges auront tenu 53 minutes

Une immense pression pesait sur les épaules des Italiens. Absente de la Coupe du monde 2018, la Squadra Azzurra n’avait d’autres choix que de s’imposer pour reconquérir le cœur de ses supporters. Opposée aux hommes de Senol Günes, elle a immédiatement pris les rênes du match. En première mi-temps, les grosses actions se succèdent pour les quadruples champions du monde. Insigne, Chiellini, Immobile… Tous manquent le cadre ou butent sur un Cakir (gardien turc) des grands jours. A la pause, le tableau d’affichage indique 0 à 0, mais l’Italie semble en pleine confiance. 

De retour des vestiaires, la rencontre prend une tout autre tournure. La Turquie, meilleure défense d’Europe lors des éliminatoires, est au bord de la rupture. Celle-ci arrivera à la 53ème minute, sur une énième offensive italienne. L’ailier droit de 26 ans, Domenico Berardi déborde sur son côté et centre fort en direction de l’attaquant de la Lazio, Ciro Immobile, placé au second poteau. Sur la trajectoire, Merih Demiral, défenseur central turc, envoie le ballon faire trembler ses propres filets d’un geste de la poitrine mal maîtrisé. 1-0. 

Dès lors, les coéquipiers du Lillois, Burak Yilmaz ne parviennent plus à tenir la baraque. Treize minutes après l’ouverture du score, Ciro Immobile fait le break en renard des surfaces. Ugurcan Cakir repousse une frappe de Spinazzola, mais le Soulier d’or 2020 traîne dans les parages et marque d’un simple plat du pied. 2-0. 

A la 79ème minute, le stade olympique de Rome explose. Sur une mauvaise relance du malheureux portier turc, les Italiens se projettent rapidement vers l’avant en deux touches de balle. Lorenzo Insigne, le petit attaquant du SSC Naples, ajuste son tir dans le petit-filet opposé, laissant sur place Ugurcan Cakir. 3-0. Carton plein pour les hommes de Roberto Mancini qui entrent de la plus belle des manières dans cette compétition. 

 

  • Le programme de ce samedi 12 juin 

Deuxième match de cette première journée du Groupe A, la Suisse affronte le Pays de Galles à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan. Favoris, les Suisses tenteront de rejoindre les Italiens à la tête du classement. Attention toutefois à l’ailier des Spurs, Gareth Bale, capable de fulgurances en attaquant. Le rendez-vous est à 15 heures. 

Ce samedi 12 juin signe aussi le début de la compétition pour les équipes du groupe B. Le Danemark reçoit la Finlande, à 18 heures, à Copenhague. Ce soir, c’est la Russie qui accueillera les Diables Rouges de Belgique, à Saint-Pétersbourg. Pour découvrir les résumés de ces matchs, rendez-vous demain à midi, sur la Feuille de match.

 

Emmanuel Clévenot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *