Angleterre – Afrique du Sud : La bataille finale

Angleterre – Afrique du Sud : La bataille finale

Les demi-finales au Japon ont livré leur verdict. Angleterre-Afrique du Sud sera l’affiche de la finale de cette coupe du monde 2019. Un affrontement de style entre deux équipes qui ont eu deux parcours différents pour arriver jusqu’ici et qui vont s’adonner à une joute finale pour triompher.

L’hémisphère nord vs l’hémisphère sud

Cette finale voit donc s’affronter deux équipes issues des deux hémisphères. Alors que l’hémisphère nord était privé de finale et même de demi-finale en 2015, l’Angleterre redore le blason de celui-ci en se hissant en finale en signant l’un des plus grands exploits de ces dernières années : battre les Néo-Zélandais invaincus en Coupe du Monde depuis 2011. Ce succès retentissant marque le renouveau du rugby anglais en reconstruction depuis la déroute de 2015. Leur Coupe du Monde ressemble au parcours parfait. Ils ont réalisé une phase de poule des plus tranquilles avec une première place devant la France avant de battre successivement l’Australie et les Blacks, excusez du peu ! De son côté les Springboks ont eu un peu plus de difficulté pour arriver jusqu’ici. Sortant deuxième de leur poule derrière les Blacks  avec une défaite de 10 points face à ces même Néo-Zélandais, on s’attendait à un choc contre l’Irlande. Il ne fut rien, face à des valeureux Japonais mais pas encore au niveau des grandes équipes, les coéquipiers de Kolisi se sont facilement qualifiés. En demi-finale ils sont sortis vainqueurs d’un énorme combat face au XV du Poireau grâce, notamment, au pied de Pollard qui est le second meilleur réalisateur du tournoi juste devant son homologue anglais Owen Farell. 

Le XV de la Rose a affiché un tel visage face aux doubles tenants du titre que l’on se demande comment les Boks vont pouvoir enrayer cette équipe extrêmement bien rodée et qui semble lancée vers leur second sacre après 2003. Pourtant il ne faut pas sous-estimer cette équipe Sud-Africaine qui n’a en rien volé sa place en finale. Son match face aux gallois était certes moins impressionnant que celui des anglais mais l’intensité du match et la façon dont elle s’est sortie de ce piège démontre les nombreuses ressources dont cette équipe regorge.

Des joueurs qui brillent au service d’un collectif

Bien sûr si les deux équipes s’affrontent ce samedi matin c’est que leurs collectifs ont brillé plus que les autres au Japon. Mais des joueurs ressortent du lot. Leurs performances seront scrutées attentivement pendant cette finale. On pourrait affronter la jeunesse anglaise à l’expérience Sud-Africaine. Des joueurs comme Itoje, Curry, Hunderhill ou Watson rayonnent dans ce mondial et auront un grand rôle à jouer samedi. Mais attention à l’inexpérience des ces jeunes joueurs lors de matchs à haute pression même si ils ont démontrés en demi-finale qu’ils avaient largement le niveau pour ce genre de rencontres. Une finale de Coupe du Monde n’est pas anodine et cela ne sera pas le même match que face aux Blacks. Des joueurs comme Farell ou Vunipola devront montrer l’exemple à leurs jeunes coéquipiers mais nul doute que ceux-ci se mettront rapidement dans le rythme. Du côté Springboks beaucoup plus d’expérience. Des joueurs comme Etzebeth, Vermeulen ou De Klerk sont des habitués de ces grands matchs qui se jouent sur des détails. Un facteur reste inconnu, à savoir la titularisation ou non du feu-follet Cheslin Kolbe qui était forfait pour la victoire face au Pays de Galles. Certes Nkosi est un bon joueur mais aux vues des performances réalisées par le polyvalent joueur du Stade Toulousain nu doute que sa présence est crainte du côté Anglais. Rassie Erasmus n’attend que le feu vert du staff médical pour lancer son protégé qui pourrait faire très mal à la forteresse Anglaise qui n’a cédé qu’une seule fois en demi-finale. Il était de retour à l’entraînement cette saison, de bon augure pour son équipe et une bonne nouvelle dans l’intérêt de cette finale.

Il ne reste qu’une marche à gravir. La plus dure mais aussi la plus belle. Participer à une finale de Coupe du Monde n’est pas donné à tous les joueurs de rugby. Ce qui est sûr c’est que cette finale va être un combat de tous les instants. Patience, maîtrise et occupation seront les principaux facteurs de cette finale. Deux défenses hors-normes, deux charnières de classe mondiale, des stars en pagaille, cette finale de l’édition 2019 s’annonce haletante, intense et stressante pour les supporters des deux équipes. Alors qui triomphera en terre Japonaise ?

Yohan Lemaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *