Coupe du Monde : L’Argentine et l’Écosse cartonnent, les Gallois costauds : les résultats de mercredi

Coupe du Monde : L’Argentine et l’Écosse cartonnent, les Gallois costauds : les résultats de mercredi

3 matchs en une journée en pleine semaine, une première depuis le début de la compétition. Entre le travail, les études ou bien la panne de réveil, vous avez peut-être loupé des choses en ce mercredi matin. Retour sur les 3 matchs du jour avec la ballade écossaise, la der’ de l’Argentine et un alléchant Pays de Galles-Fidji.

Argentine 47-17 États-Unis

Après leur défaite face aux Anglais, les Pumas se savaient d’ores et déjà éliminés. C’est donc des Argentins déçus mais décompréssés qui se présentaient face aux Américains, toujours sans point dans cette poule C. Après un début de match assez équilibré et même légèrement dominé par les Eagles, les hommes de Ledesma ont trouvé la faille par Sanchez (19e). Ce même Sanchez, avec un petit coup de pied par dessus la défense, offrit le deuxième essai à Tuculet (24e). A 19-0 juste avant la mi-temps, les Américains étaient récompensés par l’essai de leur ailier et capitaine Blaine Scully.

Mais le retour des vestiaires fut fatal aux Eagles. Juan Cruz Mallia, le centre argentin aplatit dans l’en but par deux fois avant d’être imité par son compère De La Fuente. Malgré un essai de Lasike à l’heure de jeu, les Argentins avaient toujours envie de jouer, avec une fluidité retrouvée. Bertranou à la 71e marqua le dernier essai des siens avant que Scully, encore lui, ne lui réponde en toute fin de match

Une large victoire 47-17, de quoi finir la compétition en beauté pour des Argentins déçus, manquants les quarts de finale pour la première fois depuis 2003. Les Américains, eux, auront un dernier match face au Tonga pour, pourquoi pas, accrocher une première victoire dans la compétition

Écosse 61-0 Russie

Dans une poule A ultra indécise, les Écossais avaient l’occasion de se jauger contre les Russes, qui disputaient leur dernier match de poule. Dernier match mais peut-être celui de trop. Les Russes n’ont jamais été en mesure d’inquiéter les Écossais qui s’en sont donnés à coeur joie. 3 essais inscrits en première période par Hastings (x2) et Horne laissait présager un sale quart d’heure pour les Russes. 

La deuxième mi-temps fut effectivement un cavalier seul écossais. Horne, par deux fois, Turner, Seymour, Barclay et McInally aplatissaient dans l’en but russe pour une marque finale de 61 à 0. Le deuxième match d’affilé sans points pour les partenaires de Vasily Artemyev après le 33-0 subi contre l’Irlande.

Les Écossais auront un gros match dimanche contre le Japon, pays hôte, qui aura l’occasion d’assurer sa qualification pour les quarts de finales. Un match qui vaudra cher mais qui pourrait se jouer à huis clos ou même être annulé à l’heure où l’on parle. En cause, le typhon géant Hagibis.

Pays de Galles 29-17 Fidji

Comment ne pas repenser au match de la coupe du monde 2007. A l’époque les fidjiens, au terme d’un match dingue remporté 38-34, assuraient leur qualification en quarts face… au Pays de Galles. Le scénario était aujourd’hui différent mais l’affiche faisait remonter de sales souvenirs aux Gallois. Et le début de match avait tout d’un traquenard pour les hommes de Warren Gatland. Deux essais rapides de Tuisova et Murimurivalu et voici les Fidjiens menants 10-0. Mais grâce à une belle défense par la suite et à leur rigueur offensive, les Gallois rentraient aux vestiaires en tête grâce à deux essais de Josh Adams (14-10).

Mais dès le retour des vestiaires, les intentions étaient bien fidjiennes. Les îliens repassaient devant avec un essai de pénalité à la suite d’un maul dévastateur. 

Pourtant à 14, les Gallois ont réussi à trouver un deuxième souffle pour d’abord revenir à égalité et même passer devant avec le triplé de Josh Adams. Dépassés physiquement, les fidjiens encaissaient un dernier essai de Liam Williams, malgré une activité de tous les instants et un Semi Radradra intenable (voir ci-dessous).

Avec ce résultat, les Gallois sont qualifiés pour les quarts de finales avant même leur dernier match de poule face à l’Uruguay. Les Fidjiens, eux, quittent la compétition avec une victoire seulement mais devrait assurer la troisième place de la poule, synonyme de qualification directe pour la coupe du monde en France en 2023.

Kenny Ramoussin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *