Duel : De Allende – Farrell, le centre du terrain tremble

Duel : De Allende – Farrell, le centre du terrain tremble

Samedi aux alentours de 10h (heures françaises), il sera l’heure du coup d’envoi de la Finale de Coupe du Monde. Sur la pelouse de Yokohama, le centre du terrain entre De Allende et Farrell sera l’une des clés. Bref, c’est l’un des duels à suivre pour cette finale de Coupe du Monde

D’un côté le centre-ouvreur Anglais, Owen Farrell. Face à De Allende, le centre puissant Sud-Africain. Le capitaine du XV de la Rose est autant détesté que adoré surtout depuis son sourire narquois face au Haka des Blacks. Conservé au centre de l’attaque de son pays, Farrell aurait fort à faire face à la puissance de la paire des Springboks. Et Damian De Allende l’a encore prouvé en demi-finale avec son essai en solitaire. C’est un duel de style entre deux joueurs totalement opposés sur le terrain mais avec la même capacité de faire des différences à tout moment dans une rencontre. Les duels sont nombreux pour cette finale avec Curry face à Du Toit ou encore Kolbe face à May, mais celui-ci pourrait faire des ravages. 

Le maître à jouer Anglais

Depuis quelques années maintenant, Owen Farrell s’est imposé comme le joueur phare de cette équipe, et désormais le capitaine. Ouvreur mais replacé au centre avec son pays, il permet de créer de nombreuses différences dans un jeu tellement précis. Auteur de 46 points depuis le début de la compétition, Farrell se classe dans les trois premiers meilleurs marqueurs de cette Coupe du Monde et pourrait en devenir le premier. Entraîné par son idole de toujours, Jonny Wilkinson, le gamin de Manchester rêve de soulever le plus beau trophée de son sport, au pays du Soleil Levant. 

La puissance pure Springboks

Au centre de l’attaque Sud-Africaine, un joueur peut créer l’exploit à tout moment. Damian De Allende n’a pas seulement une puissance dévastatrice mais également une accélération et une vision de jeu qui l’a permis de marqur un essai en solitaire en demi-finale et envoyé son équipe en finale. Auteur de 2 essais depuis le premier match de son équipe, il permet surtout au Springboks d’être toujours dans l’avancée et de canaliser les flèches sur les ailes. Capable de créer des différences à chaque prise du ballon, De Allende sera attendu comme le lait sur le feu par Owen Farrell et Manu Tuilagi. Et s’il venait de nouveau à créer un exploit en solitaire pour faire soulever le trophée à son pays. 

Notre pronostic : Owen Farrell aura l’avantage face à son homologue Sud-Africain. Impérial depuis le début de la Coupe du Monde et surtout l’atout phare des Anglais, le capitaine devrait réaliser une Finale à garder en mémoire. 

Pour la revanche de la Finale en 2007, la précision de l’Angleterre sera prête à en découdre tout comme la folie Sud-Africaine. Un match qui s’annonce tout feu tout flamme. 

Bastien Rodrigues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *