Jeudi 17 juin : l’Ukraine de retour, le Danemark insuffisant et les Pays-Bas en pleine confiance

Jeudi 17 juin : l’Ukraine de retour, le Danemark insuffisant et les Pays-Bas en pleine confiance

Hier, jeudi 17 juin, avait lieu la deuxième journée du groupe C de l’Euro. L’Ukraine et la Macédoine du Nord s’étaient donnés rendez-vous à Bucarest, en Roumanie. Le soir, c’est l’Autriche qui s’est envolée direction Amsterdam, pour y affronter les Pays-Bas. Un troisième match opposait le Danemark à la Belgique, à Copenhague. Résultats, résumés, classements… On fait le point.

 

 

  • Ukraine – Macédoine du Nord : la Sbirna se rassure

 

Ils nous avaient offert une folle soirée, dimanche dernier, en accrochant les Pays-Bas de Memphis Depay (défaite 3 buts à 2). Hier, l’équipe d’Ukraine était de retour sur la pelouse, avec pour objectif de décrocher leurs premiers points dans cette compétition. Une mission remplie avec succès, malgré des Macédoniens batailleurs en deuxième période. 

En effet, les hommes de Chevtchenko ont très rapidement pris le contrôle de cette rencontre. Après plusieurs alertes, la Macédoine du Nord va encaisser un premier but sur corner. Esseulé au second poteau, Andriy Yarmolenko, attaquant de West Ham, récupère un ballon dévié de la tête à quelques centimètres du but. Rien à faire pour le gardien. 1-0. 

L’arrière-garde des Lions Rouges va, à nouveau, être sanctionnée  cinq minutes plus tard. Sur un contre assassin, Roman Yaremchuk prend la profondeur et se retrouve face à Dimitrievski, le portier macédonien. Il fixe ce dernier puis glisse la balle au ras du poteau gauche. 2-0. Le score à l’entracte. 

Les Macédoniens, qui n’ont pas cadré une seule fois en première mi-temps, reviennent des vestiaires avec de nouvelles intentions. A la 55ème minute, le remplaçant Trajskovski bourine la lucarne russe mais le portier s’envole et dévie le ballon sur la barre transversale. S’en suit une petite confusion dans la surface de réparation et l’arbitre indique alors le point de penalty. Alioski s’élance, mais Bushchan s’illustre encore repoussant le tir… Malheureusement pour lui, l’ailier a tout le temps de reprendre la balle et de conclure en deux temps. 2-1. La peur change de camp.

Dans la dernière demi-heure, la Macédoine du Nord va pousser pour tenter de décrocher sa première victoire et se maintenir en vie dans la compétition. En vain. L’Ukraine reprend espoir pour les huitièmes de finale. 

 

 

  • Danemark – Belgique : les Dynamites y ont cru 

 

Avant même le coup d’envoi de cette rencontre, joueurs et supporters avaient encore en tête le triste événement de samedi. Face à la Finlande, les Danois avaient perdu leur capitaine légendaire, Christian Eriksen, victime d’un malaise cardiaque en plein match. Depuis, l’état de ce dernier s’est amélioré, mais il pourrait bien être contraint de mettre un terme à sa carrière.

Opposée aux grands favoris belges, l’équipe du Danemark se devait donc de tout donner en l’honneur de leur coéquipier convalescent. Dès l’entame, ils vont surprendre la team d’Eden Hazard en se montrant ambitieux et offensifs. Après 1 minute et 40 secondes, Denayer, le défenseur central de l’Olympique Lyonnais, dégage mal le ballon. Une offrande pour les Danois, qui se projette immédiatement vers l’avant. Höjbjerg sert Poulsen, à l’entrée de la surface de réparation, et l’attaquant du RB Leipzig glisse la balle sous le gant de Thibaut Courtois. 1-0. La Belgique encaisse son premier but du tournoi et va continuer de subir tout au long de cette première mi-temps. 

Au retour des vestiaires, le match va changer de physionomie. Certainement bien recadrés par le technicien Roberto Martinez, les Diables Rouges se montrent beaucoup plus impactants et réalistes. Peu avant l’heure de jeu, l’attaquant de l’Inter Milan, Romelu Lukaku s’échappe dans le couloir droit et sert Kevin de Bruyne, qui temporise avant de servir à son tour Thorgan Hazard. Le petit frère de l’ancien lillois n’a plus qu’à pousser la balle pour égaliser. 1-1. 

A la 70ème minute, les Belges vont passer devant à la marque, à l’issue d’une action incroyable. Après un festival de dribble de Romelu Lukaku, Tielemans et les deux frères Hazard vont renverser le jeu sur l’aile opposée. Kevin de Bruyne, la star des Citizens, attend patiemment le ballon. D’en dehors de la surface, il déclenche une énorme frappe. Rien à faire pour le gardien danois. Cette Belgique est inarrêtable. 2-1. Score final. 

 

 

  • Pays-Bas – Autriche : les Oranjes filent en huitièmes

 

Les Autrichiens et les Néerlandais s’affrontaient pour décrocher le leadership du groupe C. En effet, lors de la première journée, l’Autriche avait surclassé la Macédoine du Nord, 3 buts à 1, et les Pays-Bas s’étaient tirés in extremis du piège ukrainien, 3 buts à 2. 

Dès la 10ème minute de jeu, l’ex-star du Bayern Munich, David Alaba accroche le pied de Denzel Dumfries. Manque de pot, le défenseur du PSV Eindhoven se trouvait pile sur la ligne de la surface de réparation. Penalty : Memphis Depay s’élance et le transforme. 1-0. Les 35 minutes qui suivent laisseront place à bons nombres de duels au milieu de terrain, sans qu’aucune des deux équipes ne parviennent à être dangereuses devant les cages. Seul Memphis Depay aura l’occasion de doubler la marque à quelques minutes de l’entracte… Mais le ballon s’envole au-dessus de la barre transversale. On en restera là.

En seconde période, l’attaquant lyonnais va encore prouver son importance. Du rond central, il adresse une passe lobée en profondeur à Donyell Malen. L’attaquant fixe le gardien autrichien et passe la balle à Dumfries, venu à hauteur sur sa droite. 2-0. Score final. Les hommes de Frank de Boer prennent une sérieuse option pour les huitièmes de finale et signent ainsi un très bon retour après sept ans d’absences dans les grandes compétitions internationales. Concernant les Autrichiens, ils décendent à la troisième place et devront au moins faire un nul, lors du dernier match de poule. 

Emmanuel Clévenot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *