Le bilan des clubs français en Ligue des Champions

Le bilan des clubs français en Ligue des Champions

Ça y est, elle est lancée ! La Ligue des Champions a fait son retour mardi et mercredi dernier. Et cette année à nouveau, trois clubs français sont en lice. Pour autant le Paris Saint Germain, l’Olympique Lyonnais et le Lille OSC ont connu des fortunes diverses pour leur entrée en matière. 

Un LOSC prometteur mais manquant d’expérience

Lille n’avait plus connu les phases de poule de la plus prestigieuse des compétitions européennes depuis 2012. Et pour la plupart de ses joueurs, il s’agissait également de la première fois. Même le coach Christophe Galthier n’a jamais eu l’occasion d’entraîner un match de Ligue de Champions. C’était donc avec une équipe très inexpérimentée que se sont présenté les « Dogues » ce mardi contre l’Ajax à Amsterdam. Des idées se sont vues, tant tactiquement que dans le jeu en lui même. Il est, à ce titre, possible de citer le placement de Sanches milieu droit ou même l’apparition d’un 4-4-2. André s’est, lui, montré à la hauteur, tout comme des Ikoné ou Osimhen remuants mais ayant butté sur un Onana en bonne forme. L’homologue lillois du Camerounais, Mike Maignan, a lui peut-être réalisé un de ses pires matchs depuis plus d’un an. C’est d’ailleurs ce dernier point, combiné au réalisme sec des attaquants de l’Ajax qui ont fait sonner un score final assez dur : 3-0. Mais au final, beaucoup de positif est à retirer de cette rencontre.

Vraiment un nouveau Lyon ?

Le groupe de Lyon laisse planer à première vue un assez bon tirage. Pourtant, dans l’histoire récente du club, l’OL n’a jamais été aussi fort que contre les grosses écuries… et moyen avec les plus faibles. Malgré de nouveaux joueurs et un nouveau coach, l’histoire s’est répétée. Au Parc OL contre le Zénith Saint-Pétersbourg, les « Gones » ont longtemps déjoué, balbutié leur football, jusqu’à se faire surprendre par un but de Azmoun consécutif à une nouvelle erreur défensive. Malgré tout, les dégâts ont été limités par l’égalisation sur pénalty par Depay. Mais le jeu est resté triste, stérile, laissant tranquillement le vieillissant Ivanovic contrôler le match depuis sa défense. Il faudra faire mieux contre Leipzig ou le Benfica pour s’en sortir dans cette poule.

Le PSG champion d’Europe des matchs de poule

C’est dernières années les Parisiens ont battu Liverpool, Barcelone ou encore le Bayern en phase de groupe de Ligue des Champions. Une nouvelle fois l’exploit a été réalisé. Cette fois-ci c’est le Real Madrid qui en fait les frais. Avec une attaque privé de MCN, des retours dans le 11 de Kimpembe et Meunier, Marquinhos en 6, la composition n’incitait pourtant pas à l’optimisme. Mais force est de constater que l’esprit guerrier des joueurs présents l’a emporté. De plus, le PSG semble enfin avoir trouvé ce qu’il lui manquer : un joueur de la trempe d’Idrissa Gueye, omniprésent sur le terrain. Au final, un doublé de Di Maria et un but de Meunier permettent au tableaux d’affichage d’afficher un cinglant 3-0 face aux hommes de Zinedine Zidane. Alors oui, avec Paris la méfiance est de mise après ce genre de match. Mais pour le coup, les supporters de club de la capitale peuvent entrevoir les premices d’un possible renouveau… à confirmer sur le long terme.  

Jérémy Guiraud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *