Le derby de la Ruhr : le 2e contre le 16e

Le derby de la Ruhr : le 2e contre le 16e

Les 2 clubs westphaliens sont historiquement reconnus à travers tout le championnat allemand. La rivalité commence en 1929 et comporte 88 confrontations en Bundesliga. Et si Schalke ultra-dominait le derby de la Ruhr dans les années 40 (notamment une victoire 10-0 le 28 octobre 1940), aujourd’hui ce n’est plus pareil, le BVB a l’avantage, en témoigne l’écart au classement cette saison.

Le Borussia Dortmund attendra la saison 1943-1944 pour se voir remporter enfin un match contre son rival régional, après 17 matches sans victoires, avec 16 défaites et un modeste nul 3-3 en 1938. Contrairement à ce qu’on pensait peut être tous, le Borussia n’est pas historiquement supérieur au club des bleus et blancs… Et ce n’est pas non plus évident aujourd’hui de déterminer qui est le meilleur entre les deux clubs. L’exemple le plus clinquant de cette rivalité sportive est inévitablement le 4-4 du 25 novembre 2017. Alors que le BVB menait 4-0 à la 25e, les jaunes et noir se voient perdre les 3 points en 2nde période, la formation des bleus et blancs marquant 4 buts en seconde période, dont un de Naldo dans les arrêts de jeu.

27/04 : un derby déséquilibré

Alors que ce derby magnifie le mariage entre rivalité sportive et régionale, celui de samedi 27 avril 2019, lui a d’avance une saveur particulière, opposant 2 clubs aux classements parallèlement opposés. Pourtant les enjeux personnels des deux formations ont fait de ce derby un match à pression malgré tout. Le BVB est à 1 point de son concurrent direct le Bayern, revenu à merveille dans la course au titre, tandis que la formation de Huub Stevens est 16e du championnat avec seulement 6 points d’avance sur la zone rouge complétée par Stuttgart, Nuremberg et Hanovre. Bref, de quoi faire de ce derby paradoxalement déséquilibré une rencontre qui a été tendue et couronnée de quelques buts !

En effet, la rencontre déséquilibrée a bien eu lieu. Mais pas dans le sens attendu. Après l’ouverture du score de Mario Götze à la 14e minute, Schalke revient avec un but sur pénalty de Caligiuri deux minutes plus tard. 28e minute, Salif Sané marque de la tête après un corner du buteur précédent. 2-1 à la pause… Jusqu’à l’évènement qui fera basculer la rencontre. 

Reus exclu, Caligiuri en masterclass

A l’heure de jeu, Marco Reus voit rouge. Après un tacle par derrière, le capitaine des Borussen est exclu, et Caligiuri vient planter une merveille de coup-franc dans la lucarne. Breel Embolo vient conclure le travail en marquant le 4e but de la rencontre à la 86e, malgré une réduction du score de Witsel deux minutes plus tôt. A noter que Wolf a également vu rouge du côté de Dortmund, après un nouveau tacle par derrière au centre du terrain 6 minutes seulement après l’exclusion de son coéquipier Marco Reus. Avec cette défaite dans un derby chaud bouillant, le Borussia Dortmund peut quasiment dire adieu au titre et laisse un boulevard au Bayern Munich. 

Jules Arguel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *