Le Japon dans l’histoire, le Pays de Galles solide : les résultats du week end du mondial Japonais

Le Japon dans l’histoire, le Pays de Galles solide : les résultats du week end du mondial Japonais

Deuxième week end de la coupe du monde au Japon. De la victoire historique du Japon à la confirmation galloise en passant par la balade des Springboks, voici tous les résultats. Un week end riche en émotion à mi chemin des phases de poules. 

Argentine 28-12 Tonga

Sonnés après leur défaite contre le XV de France, les Argentins avaient l’intention se reprendre pour repartir du bon pied dans cette poule C. L’occasion était parfaite face à des Tongiens loin de leur standards contre l’Angleterre. Mais les hommes de Mario Ledesma ne se seront pas complètement rassurés. Les Pumas ont réalisé un match très brouillon dans l’ensemble, ne se trouvant pas sur les combinaisons, enchaînant les en-avant. 4 essais ont tout de même été marqués en première mi-temps grâce à Carreras et un triplé du talonneur Montoya. 4 essais pour assurer le bonus offensif. Les Tongiens, eux, étaient dans le dur, avec seulement un essai de Veainu à se mettre sous la dent. Mais la deuxième période fut très brouillonne avec des argentins sans solutions. Veainu, encore lui, marqua les seuls points de la deuxième période sur une superbe action en première main.

Des argentins vainqueurs mais loin d’avoir des certitudes dans leur jeu avant un match très important face à l’Angleterre. Les Tongiens, toujours bredouilles, tenteront de se racheter le week end prochain en affrontant les Bleus.

Japon 19-12 Irlande

Et de 2… Une deuxième exploit pour le Japon. Après la victoire contre l’Afrique du Sud il y a 4 ans 34-32, les Japonais ont réalisé un match incroyable à Shizuoka face à l’Irlande, première nation mondiale au classement World Rugby. Devant une foule en liesse, les Japonais avaient pourtant mal démarré leur match en encaissant deux essais par Ringrose et Kearney. Mais les Japonais n’ont jamais été largués au score, accrochant les Irlandais par un jeu très enthousiasmant. Tamura, l’ouvreur japonais permettait à son équipe de recoller au score à la mi-temps 12-9. L’exploit était possible. 

Malgré le passage au vestiaire, les Japonais n’ont pas changé de mentalité, prenant les Irlandais dans l’envie, dans le jeu et plaquant à tour de bras. Avec un deuxième ligne omniprésente en défense (James Moore, 23 plaquages; Luke Thompson 19). Des irlandais balle en main et quasi inoffensif, fait rare. Les Japonais, eux, procédaient par attaques éclairs. Attaques concrétisées à la 59e par un essai de Fukuoka. Les Japonais prennent les devant, mais la pression fut toujours présente. Une dernière pénalité de Tamura et les Japonais devait tenir, ce qui fut chose fait. Un exploit immense pour cette nation montante du rugby mondial. Et qui rabat complètement les cartes dans cette poule A avec la prise de pouvoir du Japon. Une poule A qui s’annonce donc complètement dingue.

Afrique du Sud 57-3 Namibie

Pour cette affiche déséquilibrée, Rassie Erasmus avait décidé de faire tourner son effectif. Mais les Boks n’ont connu aucune difficulté pour se défaire de valeureux namibiens. Dans ce “derby africain”, les namibiens ont été pris à la gorge dès les premières minutes notamment devant, ne pouvant rien faire face à la puissance des Sud afs. Mbonambi par deux fois et Louw ont inscrit un essai derrière un maul. Mapimpi juste avant la demi heure de jeu assura le bonus. Avec un essai de Am, le score était déjà fait (31-3) et les namibiens espéraient ne pas sombrer comme en 2011 (87-0 pour les Boks). Le score fut, heureusement pour les namibiens, moins sévère. Gelant, Mapimpi (encore lui), Kolisi et Brits aggravèrent la marque pour un score final de 57-3. Première fois que la barre des 50 points est atteinte dans cette coupe du monde. Malgré des intentions, la Namibie n’aura pas trouver de solutions face au coéquipiers de De Jager, intenable et élu homme du match.

Géorgie 33-7 Uruguay

Les Uruguayens rêvaient d’une deuxième victoire consécutive en Coupe du Monde. Malheureusement pour les Teros, les Géorgiens avaient d’autres plans en tête. Auteurs d’un match très sérieux, la Géorgie a pris l’ascendant physique sans jamais relâcher la pression. Todua à la 9e minute du jeu inscrivait le premier essai, imité dans la foulée par Giorgadze à la 30e. Ce dernier auteur d’une performance majuscule sera désigné homme du match. Les Uruguayens n’ont pas baissé les bras, inscrivant un superbe essai en première main conclu par Vilaseca. Devant à la pause, les caucasiens ont accentué leur avance au retour des vestiaires grâce à Chilachava, le pilier montpelliérain. Bregvadze et Kveseladze inscrivaient eux aussi un essai pour un succès bonifié. La fin du match a été marqué par le deuxième carton rouge de cette coupe du monde pour le talonneur remplaçant uruguayen Gattas. Succès net et sans bavure pour des géorgiens qui peuvent espérer la troisième place dans cette poule D, synonyme de qualification directe pour le mondial en 2023. 

Australie 25-29 Pays de Galles

Le choc de la poule D a tourné en faveur du Pays de Galles. Mettant une pression de tous les instants dès le coup d’envoi, les Gallois ont vite menés 10-0 grâce à Parkes. Malgré une réaction par le biais d’Ashley-Cooper, les Australiens n’ont jamais semblé être dans leur match durant la première mi-temps. Après un essai sur interception de Gareth Davies, le score était de 23-8 à la mi-temps. 

Mais le retour aux vestiaires fut bénéfique pour les Wallabies. Haylett-Petty et Hooper ont redonné l’espoir aux Australiens pour revenir à 22-26. La situation s’inverse petit à petit. A 26-25 à 10 minutes de la fin, les Gallois ont réagi grâce à une pénalité de Patchell, auteur d’un gros match en remplaçant tôt dans la partie Dan Biggar. Mais la pression était bien australienne avec une menace devant la ligne galloise. Mais avec un grosse défense, les hommes de Gatland l’ont emporté, prenant les devants dans cette poule D et s’offrant certainement la première place. Les Australiens joueront samedi prochain contre l’Uruguay pour repartir du bon pied.

Kenny Ramoussin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *