Le nouveau Manchester United

Le nouveau Manchester United

Depuis le début de saison, les Red Devils ne sont pas arrivés à développer un jeu qui les caractérise. José Mourinho (ancien entraîneur de Manchester United) avait imposé un système de jeu basé sur la défense pure. Depuis mi-décembre, Ole Gunnar Solskjaer a pris la tête de Man United. Nous pouvons le dire, c’est une grande réussite depuis son arrivée. Faisons un bilan de son arrivée et de la suite des évènements pour cette équipe.

Solskjaer est le nouvel entraîneur de Manchester United depuis mi-décembre. Alors que le club avait hérité d’un tirage compliqué en Ligue des Champions, avec la confrontation face au PSG, c’est un tout autre problème qui a touché le club. Depuis le début de saison sous l’ère Mourinho, les joueurs se plaignaient du système de jeu imposé. Jugé trop défensif et pas porté vers l’avant, les relations entre le coach et les joueurs se sont désagrégées au fur et à mesure que la saison avancée. Mais comme le prouve la relation Mourinho-Pogba, quelque chose n’allait pas sur et en-dehors des terrains. Ole Gunnar Solskjaer a succédé à l’entraineur portugais en décembre et est en place jusqu’à la fin de la saison. Il vient tout juste de prolonger avec son club de cœur pour encore trois années et n’est donc pas qu’un entraîneur intérimaire. Ancien super-sub du club, l’entraîneur norvégien connaît bien la maison.

Un Pogba, Proue du navire mancunien

Avec un nouvel entraîneur, les joueurs se sont comme libérés d’un seul homme. À l’image de Paul Pogba ! Le champion du monde 2018 renaît de ses cendres et montre enfin que son niveau en Russie n’était pas anodin. Depuis l’éviction du « Special One », le milieu de terrain français est métamorphosé, comme si une épine lui avait été enlevée de son pied. Pogba enchaîne les performances XXL sous le maillot rouge et amène toute son équipe avec lui. À un poste différent qu’à son habitude, « La Pioche » se montre efficace et indispensable chez les mancuniens. Le 6 des Reds joue à un poste plus haut, quasiment comme un soutien à l’attaquant de pointe. Il a été décisif et continue de l’être autant par les passes décisives que par les buts. Un rôle auquel les supporters ont souvent voulu voir le grand talent français et voilà maintenant que ce poste fait de lui l’élément clé de la nouvelle dynamique de Solskjaer.

Solskjaer, tacticien et manager d’hommes

Depuis le début de l’ère Solskjaer, l’équipe mancunienne tourne beaucoup mais une ossature se détache. Dans les buts, De Gea a été acheté pour garder la maison inviolée. Les latéraux Shaw et Young sont complémentaires dans le jeu avec un fort potentiel offensif comme le veut le foot d’aujourd’hui. La charnière, c’est du costaud ! Le solide Smalling est expérimenté et en place depuis quelques années déjà dans son club. À ses côtés, le jeune suédois Lindelöf a changé la hiérarchie et offre des performances à la hauteur de l’attente et des objectifs du club. Un milieu à deux avec une sentinelle véritable, Matic. Le serbe est un milieu à vocation défensive qui permet de soulager la défense et avec lui l’espagnol Ander Herrera crée la complémentarité. L’ancien joueur de l’Athletic Bilbao est un vrai numéro 8 dans cette équipe, il fait la transition entre la défense et l’attaque.

Le joueur clé de cette équipe est sans aucun doute Paul Pogba. Le milieu français est devenu plusieurs fois le capitaine de cette équipe mais surtout son niveau est celui qui amène à toutes l’équipe une plus-value. Un poste nouveau pour lui mais qui au final est l’endroit où il aurait dû être depuis longtemps vu le niveau qu’il affiche. Plus haut dans le jeu et souvent passeur décisif pour la triplette infernale devant.

En véritable numéro 9, Marcus Rashford conclut de nombreuses actions collectives et avec sa vitesse il fait mal aux défenses. Sur les côtés, Martial et Lingard se sont imposés avec un jeu similaire de vitesse, de percussion et de technique. Mais cet effectif est interchangeable.

Effectivement, le club fait de nombreux changements en fonction des matchs. Devant, Lukaku fait aussi de super-sub efficace. Avec la blessure de Lingard, Sanchez obtient plus de temps de jeu, tout comme Mata. En défense, Bailly permet à Lindelöf ou Smalling de se reposer sur certains matchs en gardant la même efficacité défensive. Et puis, il y a également les jeunes qui frappe à la porte. McTominay, Chong ou même Dalot intègrent petit à petit l’effectif, ils enchaînent les feuilles de match pour engranger de l’expérience. Ce Manchester United là change également de tactique. Souvent en 4-3-3 avec Pogba en numéro 10 ou avec Matic en véritable sentinelle. Parfois en 4-4-2, lorsque Lukaku est titulaire aux côtés de Rashford et que Fred joue associé à Pogba.

Des résultats marquants

Depuis que le coach norvégien est arrivé, les résultats parlent pour lui. 15 victoires, 3 matchs nuls et 3 défaites avec 2 buts minimum par matchs les joueurs retrouvent le sourire. Les coéquipiers de Rashford marchent bien aussi à l’extérieur avec trois succès très importants contre des concurrents direct sans la course du podium de Premier League (contre Tottenham, Liverpool et Arsenal). 4e du championnat d’Angleterre, Manchester United reste en course pour le podium et les qualifications en Champions League. L’objectif du club restait le championnat surtout avec le début de saison, mais Olé a tout changé et les objectifs ont été revus à la hausse. Tous les amoureux du foot ont suivi la double confrontation contre le PSG. Et surtout cette qualification des « Rouges et Noirs ». Après un match aller mauvais et un carton rouge contre Pogba, les mancuniens ont dû réagir pour créer l’exploit au Parc des Princes. Et tout s’est passé comme prévu pour le club, avec une équipe totalement remaniée à cause des absents, les jeunes se sont montrés d’une forte belle manière.

Les joueurs de Solskjaer ont rendez-vous avec les quarts de finale de la Champions League et le FC Barcelone.

Avis des rédacteurs

Hugo 

Ole Gunnar Solskjaer est l’homme de la solution à Man U. Il l’a prouvé dès son arrivée sur le banc. En installant de nouveau des joueurs talentueux dans le 11 de départ, il a insufflé un nouveau souffle à plusieurs joueurs, qui étaient alors en difficulté. Pogba est le grand gagnant de cette arrivée, lui qui s’est vu confier plusieurs fois le brassard de capitaine. « Je veux bâtir mon équipe autour de Paul » annonçait le technicien Norvégien, et cela n’a pas manqué. « La Pioche » a retrouvé le niveau qui était le sien avant ses petits problèmes avec le « Special One ». Martial a également profité de l’arrivée du nouveau coach, lui qui n’était pas dans un état de grâce avec le technicien portugais. Ander Herrera a également retrouvé le 11 de départ, et Marcus Rashford se retrouve désormais titulaire indiscutable en pointe. Pour rallier ce vestiaire à sa cause, Solskjaer a fait de la gestion d’effectif au cas par cas. Il a pris le temps d’analyser chaque joueur, et il a trouvé la façon de remettre en confiance de façon individuelle. Par la suite, les résultats ont fait le reste. L’équipe version Solskjaer n’a plus rien à voir avec celle de Mourinho, elle est comme transformée, et Manchester United est de nouveau séduisant. La direction a pris la bonne décision en le prolongeant, lui qui annonçait il y a quelques semaines dans la proposer, qu’il souhaitait prolonger. À lui de prouver que le club a pris la bonne décision.

Medy 

L’arrivée de Ole Gunnar Solskjaer a incontestablement fait du bien à United. D’une équipe de milieu de classement ils sont devenus candidats aux quatre premières places et donc à la Ligue des Champions. Ils se sont aussi qualifiés pour les quarts de finale éliminant le PSG. En 21 matchs, il cumule 15 victoires, 3 matchs nul et 3 défaites. Il a réussi à faire revivre la star de l’équipe Paul Pogba et surtout à changer l’attitude des joueurs sur le terrain. Le vrai changement est là. Depuis son arrivée, les joueurs semblent heureux de jouer au foot, ce qui n’était plus le cas sous le mandat de l’ami José. C’est sa force, plus qu’un tacticien cela semble un bon manager, une sorte de bon animateur de colo et dans le foot actuel cela suffit au moins sur le court terme. Le plus dur pour lui reste à venir, il va falloir confirmer. Le match de Paris n’est pas pour moins révélateur, au contraire j’ai trouvé Manchester Nul, Faible, sans tactique. Ou alors « juste du béton et on verra ce qu’il se passera », et contre ce PSG cela suffit surtout vu les joueurs de l’effectif de MU. Pour moi pas d’exploit depuis sa prise de fonction, un retour à la normalité de ce que devrait être United. Car le quart de finale de Ligue des champions et terni par une élimination en quart de Cup contre Wolverhampton. Toutes les bonnes choses entrevues depuis 3 mois et demi demandent confirmation. Sa prolongation permettra de voir s’il est capable de mettre en place un style à son équipe sur le long terme et de maintenir des résultats. Mais bon, on revoit un air du Manchester de l’époque Fergusson et c’est déjà beaucoup vu la morosité des dernières années.

Jean

Depuis l’arrivée de Solskjaer, Manchester est devenu de nouveau  l’ogre qui effraie les équipes de toutes l’Europe. Avec un Pogba retrouvé, un Rashford libéré et une défense qui a (enfin) progressé, on ne peut pas nier l’impact du technicien norvégien sur cette équipe. Le jeu est bien plus plaisant à suivre, le spectacle est au rendez-vous, les supporters sont de nouveau optimistes. On note tout de même des doutes persistants, le niveau réel de De Gea, la perte de niveau de Smalling, Jones, Darmian. À Solskjaer la lourde tâche de reconstruire, le début est très bon mais ce 4-3-3 est-il réellement la meilleure solution ? Lukaku payé à prix d’or très souvent sur le banc, des jeunes qui ne jouent que lorsqu’ils sont le dernier recours. Certains joueurs sont peut-être sur le départ, le Réal est à l’affût pour Pogba et Martial continue de marcher sur des œufs pour se faire une place. Cependant Ole jouit d’une côte de popularité importante au nord de l’Angleterre, il est certainement le premier à faire s’estomper l’ombre de Sir Alex Ferguson qui planait au-dessus d’Old Trafford depuis son départ. Affaire à suivre !

Bastien Rodrigues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *