Le renouveau de Wolfsburg

Le renouveau de Wolfsburg

Après plusieurs saisons à lutter pour le maintien, le Vfl Wolfsburg a retrouvé les joies de la coupe d’Europe cette saison, et se positionne comme une équipe dangereuse en Bundesliga. Analyse du renouveau des Loups. 

On se souvient de la saison 2017/2018 cauchemardesque pour le Vfl Wolfsburg. Cette année là, les Loups terminent 16e de Bundesliga, et disputent donc un barrage pour aller chercher leur éventuel maintien en première division. Un maintien qu’ils obtiendront après leur victoire contre le Holstein Kiel, après une victoire 4-1 au cumul des deux matchs. Après cela, le club a entamé un renouveau, qui est passé par un mercato ciblé vers les faiblesses du groupe, pour aller chercher de nouveau des places qualificatives en Europe.

Des arrivées qui ont fait du bien

Pour démarrer du bon pied la saison dernière, les Loups devaient recruter. Ce fut chose faite, avec deux arrivées offensives : Daniel Ginczek, arrivé en provenance de Stuttgart contre 14 millions, et Wout Weghorst, arrivé de l’AZ Alkmaar pour 10M. Dans l’arrière-garde, Tisserand a rejoint le navire en provenance de Ingosltadt, et Jérôme Roussillon a signé de Montpellier. Des transferts “modestes”, mais intelligents. Les Loups se sont en effet renforcés dans des secteurs de jeu qui leur faisaient défaut la saison précédente, ce qui leur a permis d’accrocher une belle sixième place en Bundesliga, avec 55 points au compteur. 17 buts en 34 rencontres pour Wout Weghorst, qui a été tout bonnement incroyable sur le front de l’attaque des Loups, tandis que Ginczek en a marqué 6 en 24 matchs disputés en championnat. 

Les arrivées de Roussillon et Tisserand ont également permis à Wolfsburg de se stabiliser sur le plan défensif. 50 buts encaissés dans toute la saison, pour 62 marqués, tel est le bilan de cette équipe lors de la saison dernière.

Une saison au sommet ?

Cette saison, Wolfsbourg a fait sobre concernant leurs arrivées. Seulement 2 transferts majeurs : Kévin Mbabu, qui a signé en provenance des Young Boys de Berne pour 10 millions, et Xaver Schlager, milieu de terrain du Red Bull Salzbourg, arrivé contre un chèque de 15 millions. Dans leur arrière-garde, Jeffrey Bruma est de retour de son prêt à Schalke, et retrouve donc son poste de titulaire en défense centrale. Les cadres comme Josuha Guilavogui, capitaine, ou encore Ignacio Camacho, Maximilian Arnold et autres ont été conservés, formant un groupe très homogène. 

Depuis le début de saison, Wolfsburg a marqué 9 fois en 6 rencontres de championnat, pour 4 buts encaissés, soit la meilleure défense de Bundesliga. Wout Weghorst a déjà trouvé le chemin des filets à trois reprises, et a par conséquent marqué d’ores et déjà un tiers des buts de son équipe. Le prometteur Brekalo en a marqué 2 autres. 

Tactiquement, l’équipe coachée par Oliver Glasner est très bien rodée. Efficaces en contre-attaque, les Loups évoluent souvent en 3-4-2-1, avec des joueurs efficaces dans les transitions rapides. Aimant frapper de loin, les joueurs de Wolfsburg vont souvent aller chercher des opportunités dans ce domaine. Défensivement, le bloc est très en place, et coulisse très bien. Les deux pistons font les efforts défensifs et offensifs, ce qui permet à l’équipe de toujours se retrouver en surnombre, qu’il soit offensif ou défensif.

La compo de Wolfsbourg

Wolfsburg est donc une équipe à surveiller dans cette Bundesliga 2019/2020. Enfin de retour sur la scène européenne, les Loups comptent bien y rester le plus longtemps possible. En cas de succès cet après-midi face à l’Union Berlin, ils pourraient s’emparer du trône de Bundesliga, mais cela dépendra aussi du résultat de Gladbach sur sa pelouse face à Augsbourg. 

Hugo Kucharski

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.