Les Espoirs pour l’Euro

Les Espoirs pour l’Euro

En juin prochain, les Espoirs de l’Équipe de France de foot vont participer à l’Euro en Italie. Avant cette échéance importante, les joueurs de Sylvain Ripoll veulent se préparer contre ce qui se fait de mieux. Une rencontre contre l’Allemagne jeudi dernier et contre le Danemark ce lundi. Une équipe avec de grands talents et avec du mental. Revenons sur ces deux rencontres.

Sylvain Ripoll a des joueurs de grands talents qu’il ne se prive pas de sélectionner. Didier Deschamps l’a dit : « Certains joueurs peuvent figurer en A mais la grande échéance de 2019 c’est l’Euro Espoir donc priorité à Sylvain. » Le sélectionneur des espoirs prend des joueurs qui sont très en vue en Ligue 1 Conforama comme Aouar, Dembélé, Ballo-Touré ou encore Ikoné. Il peut se permettre également d’avoir des joueurs très performants à l’étranger comme Guendouzi ou Mukiele.

Du mental et un détonateur à Essen

Lors du premier match amical de préparation en Allemagne, les espoirs devaient soulever la montagne. Et le match démarre très mal, dès la troisième minute le milieu allemand Öztunali dribble Bernardoni et marque le premier but dans le but vide français. Pendant les 45 premières minutes, les bleuets sont dans la peine et dominés de tous les côtés. Le gardien français doit s’employer pour sauver son équipe à plusieurs reprises. Mais encore une fois, le portier Nîmois doit s’incliner face aux assauts allemands. L’attaque démarre côté droit et après un centre, c’est Mittelstadt qui s’offre le deuxième but. La mi-temps arrive et les bleuets sont menés de deux buts mais surtout archi-dominés dans le jeu. Mukiele ne devait pas être dans la liste de Ripoll et grâce au forfait de Alakouch, il est titulaire à Essen. Le joueur de Leipzig a été le détonateur français en deuxième période, très actif sur son côté droit. C’est finalement Ikoné, l’attaquant Lillois, qui va envoyer un coup franc excentré à gauche en pleine lucarne et relancer l’équipe de France dans ce match. La pression et les intentions ont changé de camp, c’est maintenant les espoirs bleu, blanc, rouge qui dominent et qui mettent à contribution la défense allemande. Moussa Dembélé perd le ballon dans la surface mais continue son pressing et récupère le ballon, il tente alors sa chance de loin. Sa frappe déviée trompe Muller et vient mettre les deux équipes à égalité. La fin de match est équilibrée entre les deux équipes. Sylvain Ripoll fait de nombreux changements et permet de donner du temps de jeu à des joueurs talentueux.

Sur ce match, nous retiendrons évidemment le caractère et le mental de ces Bleuets. Deux joueurs se sont montrés plus que les autres sur ce match, Bernardoni a sauvé la baraque bleue à plusieurs reprises. Et Ikoné, le virevoltant ailier du LOSC, a sonné la révolte avec un coup franc magique.

Du boulot avant l’Euro

Dimanche soir face au Danemark, les bleuets se sont inclinés logiquement sur le score de 0-1. Dans un match faible de la part des jeunes français, le Danemark en a profité pour battre cette équipe à Brest. Sylvain Ripoll avait un peu modifié son 11 de départ pour donner du temps de jeu à un maximum de joueurs. En première mi-temps, les deux équipes se sont observées et c’est surtout les gardiens qui ont été mis à contribution. Avec de nombreux arrêts des deux côtés, les attaquants danois et français ont peiné dans la finition. À la mi-temps, les deux équipes sont dos à dos mais au retour des vestiaires, l’envie et le caractère des bleuets y sont restés. Et à la 47eminute, c’est Abildgaard qui trompe Bernardoni avec un coup de tête au second poteau. Ensuite, le match s’est débridé et il n’y a pas eu de réelles actions de chaque côté. Une rencontre qui montre que nos jeunes joueurs français ont encore du boulot avant l’Euro.

Après ces deux matchs amicaux, les espoirs ont montré que l’Euro ne sera pas facile et qu’il va falloir élever le niveau de jeu. Le 23 mai, le sélectionneur des bleuets va annoncer sa liste des 23 pour cette compétition en Italie. Pour avoir un résultat cet été, la France va devoir s’employer et montrer du caractère.

Bastien Rodrigues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *