Ligue des Champions : ce qu’il faut retenir des quarts de finale

Ligue des Champions : ce qu’il faut retenir des quarts de finale

Mardi et mercredi se jouaient les quarts de finale retour de la Ligue des Champions. La Juventus recevait l’Ajax, Manchester United se rendait au Camp Nou, les Citizens accueillaient les Spurs et Liverpool se déplaçait à Porto. Quatre confrontations qui ont répondu à leurs promesses. Festival offensif, course au ballon d’or, le suspens fou de la VAR… Vous avez raté le rendez-vous ? Alors retour sur les immanquables de cette semaine européenne.

Petit Poucet est devenu Grand

L’Ajax Amsterdam a une nouvelle fois frappé. Après avoir écarté le Real Madrid, triple-tenant du titre, les joueurs d’Eric Ten Hag ont donné une leçon de ténacité à la Veille Dame. Ayant concédé un nul au match aller, le déplacement au Juventus Stadium s’annonçait périlleux. Peu de monde croyait en cette jeune équipe inexpérimentée, dont le coût total du onze de départ ne s’élève qu’à 50 millions d’euros. Et pourtant !


Dès le début du match, les Bianconeri effectuent un pressing haut mais peinent à se créer de véritables occasions. Heureusement, le quintuple Ballon d’or est là pour débloquer la situation comme à son habitude. A la 27ème minute de jeu, sur corner, Cristiano Ronaldo se dégage du marquage et fusille André Onana d’une tête piquée imparable. Les supporters exultent… jusqu’à la 33ème minute et un véritable coup de théâtre. La défense turinoise joue le hors-jeu, laissant Van de Beek seul face à face avec le gardien. L’arbitre consulte la VAR et accorde finalement le but ! L’ailier Bernadeschi, sur son côté de droit, n’était pas monté avec son bloc… Complètement relancé dans la partie, l’Ajax fait mal à la Juventus, qui craque à la 67ème minute de jeu. De Ligt s’envole dans les airs et reprend le corner de Ziyech d’une somptueuse tête piquée. Dédicace à CR7 ! L’Ajax est qualifié pour les demi-finales de la Champion’s League.

Nouvel épisode dans la course au ballon d’or

Pendant ce temps-là, Messi fait du Messi ! En quatre petites minutes, le meneur de jeu argentin fait trembler à deux reprises (16’ et 20’) les filets de David De Gea, réduisant à néant les espoirs mancuniens. Un doublé qui fait vite oublier les sueurs froides du Camp Nou, quelques minutes plus tôt, lorsque Marcus Rashford a vu sa frappe s’écraser sur la barre transversale après seulement 32 secondes de jeu. Déjà handicapés d’une défaite à domicile au match aller (1 – 0), difficile pour les Red Devils de résister au rouleau compresseur catalan. En deuxième période, Coutinho claque une remarquable frappe en pleine lucarne (60’) menant le score total à 4 – 0. Les Blaugranas renouent enfin avec le carré final de la C1, qu’ils n’avaient pas atteint depuis 2015.

A l’issue de la rencontre, Ole Gunnar Solskjaer, le technicien de Manchester, a glissé quelques mots à propos du numéro 10 barcelonais : « Je dois reconnaître que Lionel Messi est un joueur de qualité supérieure et qu’il a fait la différence. Cristiano Ronaldo et lui sont les meilleurs joueurs de la dernière décennie, tout le monde s’accorde sur ce point. Ils sont différents. » Si, en effet, tout le monde s’accorde bel et bien sur ce point, l’argentin a toutefois pris une très grande option sur le Ballon d’or 2019. Grâce à son doublé, il devient le meilleur buteur de la Ligue des Champions 2019 avec 10 réalisations. Et l’arrivée retentissante de CR7 à la Juve ne suffira pas à faire de l’ombre au magicien. En sortant dès les quarts de finale, Ronaldo laisse le champ libre à Léo Messi, pour devenir le premier footballeur à remporter à six reprises le mythique Ballon d’or…

Un festival offensif 100% British

Oubliez tout de la première manche assez fermée (1-0) entre Tottenham et Manchester City. Le quart de finale retour à Etihad est sûrement le match de l’année ! Se rendant coup pour coup, les deux formations ont inscrit cinq buts en l’espace des vingt-et-une premières minutes. Sterling ouvre le compteur des Citizens dès l’entame, avant de voir Son Heung-min signer un doublé et rendre l’avantage aux Spurs. Bernardo Silva s’empresse alors de recoller au score et Sterling frappe une nouvelle fois. Un premier round remporté par les hommes de Guardiola, qui doivent cependant marquer une nouvelle fois pour espérer se qualifier.

Au retour des vestiaires, les Skyblues tentent de faire plier Tottenham… jusqu’à la délivrance qui survient juste avant l’heure de jeu. Lancé en profondeur, Sergio Agüero trouve la faille dans un angle fermé. Un véritable missile qu’Hugo Lloris ne voit même pas passer ! Au bord du précipice, Tottenham réalise l’impossible en recollant à 4 buts à 3. Il reste un quart d’heure avant le coup de sifflet final et les hommes de Mauricio Pochettino sont en passe de se qualifier pour le dernier carré de la C1… Alors que l’on joue le temps additionnel, le stade entre en ébullition. Sterling vient d’inscrire le but de la qualification pour les Citizens… L’arbitre consulte la VAR  ? But refusé pour position de hors-jeu ! Les Spurs s’envolent en demi au terme de ce match d’anthologie.

Pep Guardiola devra patienter encore un peu avant de retrouver la finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Depuis son succès avec le FC Barcelone en 2011, le tacticien espagnol n’y arrive plus en Ligue des champions. Si son système ultra-offensif fait fureur en Premier League, il est temps que le Catalan se fasse au jeu en contre-attaque des meilleures équipes européennes car c’est bien là que pêchent les Citizens. Une chose est sûre, ce manque d’adaptation a bien profité aux Spurs qui affronteront l’Ajax au prochain tour. Une demi-finale très ouverte qui nous promet bien des surprises !

Liverpool, peut-elle prétendre au sacre ?

Une fois encore, les Reds ont fait le travail sans trembler. Sereins et confiants après leur victoire 2-0 à Anfield, les joueurs de Jürgen Klopp ont pourtant mis du temps à prendre l’ascendant sur Porto. La première incursion dans la surface des Dragons sera la bonne : à la 26ème minute de jeu, Salah frappe et Sadio Mané dévie la trajectoire du ballon, trompant Iker Casillas. Refusé par l’arbitre assistant pour position de hors-jeu, le but est finalement accordé par la VAR… En seconde période, Mohamed Salah vient boucler le sort du FC Porto. Sur une contre-attaque magnifiquement bien menée, il gagne son face-à-face avec le gardien espagnol. Liverpool est aux portes des demies. Dans les minutes qui suivent, Eder Militão sauve l’honneur de son équipe d’un coup de tête violent sur corner mais en fin de rencontre, Liverpool déroule. Firmino, tout d’abord, avec une tête piquée qui glisse entre les jambes de Casillas. Puis, Van Dijk, dans la dernière minute du temps de jeu réglementaire. L’écart était trop grand entre ces deux formations qui se quittent sur un score global de 6 buts à 1.

Rarement grand favoris, les leaders de Premier League réalisent toutefois un parcours sans faute. L’année du sacre est-elle venue ? Pour cela, il faudra tout d’abord créer l’exploit face à la montagne catalane en demi-finale. Si le groupe de Lionel Messi semble invincible cette année, les hommes de Jürgen Klopp n’auront pas à rougir dans cette confrontation. Une finale avant l’heure ! Alors rendez-vous le 30 avril…

Emmanuel Clévenot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *