Ligue Europa : du mieux à Saint-Etienne, une défaite amère pour Rennes

Ligue Europa : du mieux à Saint-Etienne, une défaite amère pour Rennes

Hier soir avait lieu la 2e journée de phase de groupe de Ligue Europa. Et nos clubs chéris de l’Hexagone affrontaient des adversaires de taille. Débriefing de ces deux rencontres.

Saint-Etienne accueillait Wolfsbourg pour cette deuxième rencontre de la “petite coupe d’europe”. De son côté, le Stade Rennais se déplaçait sur la pelouse de l’Olimpico de Rome pour affronter la Lazio. Deux clubs très difficiles à jouer, et cela s’est senti sur le terrain. 

Des Verts et des pas mûrs

En difficulté en championnat, Sainté a tout donné sur le terrain contre les Loups, malgré un contexte très difficile (Printant sur le départ). Les supporters ont notamment manifesté leur mécontentement envers Laurent Romeyer, puisqu’ils le jugent responsables de la situation catastrophique actuelle chez les Verts. 

La rencontre n’a pas si mal démarré pour les Verts, avec pas mal d’intensité et une ouverture du score de Kolodziejczak à la 13e minutes. Seulement deux minutes plus tard William venait égaliser pour les Loups, descendant le moral des Verts qui avaient réussi à prendre l’avantage.

La suite du match a été une grande bataille tactique, dominée dans l’ensemble par les Loups. Très solides et bien en place, les Allemands ont repoussé les assauts des Stéphanois. Le bloc allemand a parfaitement coulissé toute la rencontre, et la défense à trois a parfaitement muselé Khazri, Beric et les autres attaquants des Verts. Malgré une possession de balle équilibrée, (52% pour Sainté), le match a réellement paru déséquilibré dans la bataille tactique, remportée par Wolfsburg, qui a simplement manqué de réalisme. 

La déception rennaise

En déplacement sur la pelouse de l’Olimpico contre la Lazio, le Stade Rennais avait à cœur de faire mieux que le match nul obtenu face au Celtic. De l’autre côté, on avait une équipe Lazialite qui souhaitait se relancer dans la compétition après sa défaite en ouverture face au champion Roumain Cluj. 

Après une bonne entame des Italiens, nos rouges et noirs ont repris l’ascendant dans la rencontre, négociant bien leurs contres pour apporter le danger sur les buts de Strakosha. 

Face à une équipe de la Lazio loin de son onze type, Rennes a même fini par prendre l’avantage par l’intermédiaire de Jérémy Morel, qui place une tête rageuse au second poteau sur un coup de franc de Grenier (55e).

En danger, Inzaghi a décidé de faire rentrer deux de ses pièces maîtresses : Sergej Milinkovic, et Luis Alberto. Deux changements qui feront basculer la rencontre, puisque le deuxième sera à la passe décisive sur l’égalisation du premier à la 63e. S’en suit une grosse domination italienne, leur bloc haut assiégeant les Rennais dans leur camp. Finalement, à la 75e minute, l’inévitable Ciro Immobile viendra placer une tête surpuissante dans les buts de Mendy, pour donner l’avantage à la Lazio (2-1). Malgré quelques incursions rennaises dans la surface de la Lazio, le score en restera la, scellant une défaite cruelle pour les hommes de Stéphan.

Hugo Kucharski

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *