Mardi 15 juin : le Portugal frappe fort, la France assure les 3 points

Mardi 15 juin : le Portugal frappe fort, la France assure les 3 points

Derniers matchs de la première journée de l’Euro et pas des moindres. Hier, mardi 15 juin, se disputaient les matchs du groupe F, dit le “groupe de la mort”. La Hongrie recevait le Portugal. La France partait elle à la conquête de l’Allemagne, à Munich. Résultat : les champions d’Europe et les champions du monde repartent chez eux avec une victoire.

 

  • Hongrie – Portugal : 3 buts en 8 minutes… Merci Ronaldo !

La Seleçao a failli tomber dans le piège hongrois. Pendant 90 minutes, les Magyars ont tout simplement refusé de jouer au football. Tous rassemblés en défense, les hommes de Marco Rossi priaient certainement pour arracher le point du match nul ou commettre un hold-up sur contre-attaque. Enfin bref, une stratégie bien peu amusante pour les 60 000 spectateurs du stade de Ferenc-Puskasle, à Budapest, mais qu’on se doit de respecter au vu de l’infériorité de la Hongrie, sur le papier. 

Une chose est sûre : celui qui a quitté le stade d’ennui, à la 83ème minute de jeu, doit bien s’en mordre les doigts. En effet, en l’espace de 8 minutes (les 8 dernières du match), le Portugal va complètement débloquer la situation en inscrivant trois buts. Premier homme à soulager les supporters de la Seleçao, Raphaël Guerreiro : positionné au milieu de la surface, le numéro 9 réceptionne un centre à ras-de-terre et tire sans contrôler. Le gardien hongrois semble être sur la trajectoire, mais son défenseur dévie involontairement le ballon, qui file à l’opposé. 1-0. 

Deux minutes plus tard, Orban accroche Rafa Silva dans la surface de réparation. L’arbitre indique le point de pénalty. Carton jaune. Cristiano Ronaldo tire à droite, le portier plonge à gauche. 2-0. Dans le temps additionnel, le quintuple Ballon d’or va en remettre une dernière couche : après un une-deux avec Rafa Silva, il se retrouve face au gardien, Gulacsi, le fixe puis l’élimine d’un crochet extérieur avant de pousser le ballon dans les cages vides. 3-0, score final. Le Portugal se rassure avant d’affronter les deux colosses du groupe F.

 

  • Allemagne – France : les Bleus bien plus dangereux devant les cages

Les deux colosses, les voici : il s’agit de l’équipe de France, championne du monde en titre et de l’équipe d’Allemagne, championne du monde 2014. Les deux nations s’affrontaient hier soir pour leur entrée en lice dans cet Euro 2020. Un match aux airs de revanche, puisque les Bleus avaient éliminé la Mannschaft en demi-finale du dernier championnat d’Europe.

Seulement cette fois, le match ne se jouait pas en France mais bien à Munich, en terres ennemies. Une pression supplémentaire, que les hommes de Didier Deschamps ont parfaitement su gérer. Dès la 20ème minute, Mats Hummels est à la conclusion d’un très beau mouvement… français. Le défenseur du Borussia Dortmund marque contre son camp, sur un centre de Lucas Hernandez et sous la pression de Kylian Mbappé. A noter la magnifique transversale, extérieure du pied, de Paul Pogba, à l’origine de l’action. 1-0. 

A partir de ce moment-là, les hommes de Joachim Löw vont se rebeller et prendre le contrôle du ballon… et du match. Avec 62% de possession, ce sont eux qui dictent le tempo. Toutefois, les tricolores sont irréprochables en défense. Très solidaires, les attaquants n’hésitent pas à redescendre, à l’image de Karim Benzema. Résultat : les Allemands ne sont pas dangereux et Hugo Lloris n’a pas grand chose à faire. Mieux encore, les Bleus les font trembler avec un but de Mbappé puis de Benzema, tout deux refusés après célébration pour des positions de hors-jeu. 

Au terme de longues minutes de temps additionnel, les joueurs de Didier Deschamps décrochent donc leur première victoire de la compétition. Sur le papier, ce déplacement à Munich était sans aucun doute le plus difficile des trois matchs de poules. Si on ne dira pas que la France a déjà un pied en huitièmes de finale… on reste tenté de le faire ! 

 

Emmanuel Clévenot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *