Mardi 29 juin : l’Angleterre répond présente et l’Ukraine fait sensation

Mardi 29 juin : l’Angleterre répond présente et l’Ukraine fait sensation

Les huitièmes de finale de l’Euro 2020 sont enfin terminés ! Les deux dernières confrontations ont eu lieu hier, mardi 29 juin. Elles opposaient l’Angleterre à l’Allemagne ainsi que l’Ukraine à la Suède. La Feuille de match revient sur ces matchs et fait le point sur les affiches des quarts de finale.

 

  • Angleterre – Allemagne : Joachim Löw a échoué

Bien malin était celui qui aurait pu prédire l’issue de ce match avant le coup d’envoie. Pour l’avant-dernier quart de finale de l’Euro 2020, les Three Lions recevaient la Mannschaft, dans le temple de Wembley. Dès les premières minutes, les hommes de Joachim Löw prennent d’assaut la surface de réparation de réparation anglaise, sans pourtant se montrer très dangereux. Ce match choc commence alors à s’équilibrer et c’est Sterling, l’attaquant de Manchester City, qui va signer la première grosse occasion.  Au quart d’heure de jeu, il déclenche une frappe lointaine, arrêtée in extremis par Manuel Neuer juste avant qu’elle ne nettoie la lucarne. Quinze minutes plus tard, l’avant-centre de Chelsea, Timo Werner répond au Citizen lors d’un face-à-face avec Pickford. Mais rien n’y fait : les deux portiers sont dans un grand jour. 0-0 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, la Nationalmannschaft manque de peu l’ouverture du score. Une fois encore, le gardien britannique claque une parade reflexe et envoie le boulet de canon d’Havertz finir sa course en tribune. Comme en première période, les deux équipes se neutralisent et les occasions franches se font rares. Finalement, c’est le numéro 10 des Lions, Raheem Sterling qui va délivrer Wembley à la conclusion d’une magnifique action collective. A un quart d’heure du terme de la rencontre, les coéquipiers de Thomas Müller sont sur la sellette. A la 80ème minute, ce dernier a justement l’opportunité rêvée de permettre à son équipe de recoller à la marque. L’attaquant du Bayern Munich se retrouve seul face à Pickford, mais rate le cadre. Une erreur qui va coûter chère à l’Allemagne… En effet, cinq minutes après, le remplaçant Jack Grealish adresse un centre parfait à Harry Kane qui conclut de la tête. Score final : 2-0. Portugal, France et maintenant Allemagne, aucun des trois colosses du groupe de la mort n’a survécu aux huitièmes.

 

  • Ukraine – Suède : La Sbirna exulte à la dernière minute des prolongations

Qui pour rejoindre l’Angleterre en quarts de finale de l’Euro 2020 ? Hier soir, à Glasgow, se déroulait le dernier huitième de la compétition, opposant l’Ukraine à la Suède. Après dix minutes de jeu, les hommes de Janne Andersson, bien que favoris sur le papier, ont tremblé sur une frappe de Yaremchuk repoussée de justesse par Robin Olsen. Ce premier avertissement ne leur suffira pas à resserrer les lignes : un quart d’heure plus tard, le milieu des Citizens, Zinchenko reprend de volée une centre de Yarmolenko et ouvre ainsi la marque. 1-0. Remontés, les Suédois poussent pour égaliser avant la mi-temps. Sebastian Larsson manque de surprendre le portier ukrainien sur un coup-franc. A deux minutes de la pause, Emil Forsberg, l’ailier gauche du RB Leipzig, déclenche finalement une énorme frappe de vingt mètres. Déviée par un défenseur de la Sbirna, elle finira sa course au fond des filets. 1-1. Fin du premier acte.

En deuxième période, les deux équipes ont l’occasion de repasser devant au tableau d’affichage. A la 55ème minute d’abord, le capitaine ukrainien offre une passe en retrait à son milieu Sydorchuk, qui voit son tir s’écraser sur le montant. Immédiatement après, le nouveau Zlatan, Alexander Isak mène une contre-attaque et lance Emil Forsberg dans la profondeur. Malheureusement, sa frappe heurte également le poteau. Auteur d’un magnifique match, le numéro 10 suédois est à nouveau à deux doigts de marquer à la 68ème minute. Cette fois-ci, après zigzagué dans la défense ukrainienne, il voit son ballon terminer sa course sur la transversale de Bushchan. 1-1, à la fin du temps réglementaire.

Dans le premier acte des prolongations, Marcus Danielson, le défenseur central de la Suède, écope d’un carton rouge après un tacle assassin sur Artem Besyedin. En infériorité numérique, les Scandinaves parviennent néanmoins à tenir la baraque. Nous jouons alors le temps additionnel de la deuxième période des prolongations. Les sélectionneurs planchent déjà sur leur liste de la séance de tirs au but. Mais coup de théâtre ! De son aile, Zinchenko centre en direction du point de pénalty. A la retombée, le remplaçant Artem Dovbyk s’est défait du marquage et inscrit le but de la victoire. Score final : 2-1. L’Ukraine évite la loterie et décroche la première qualification en quarts de finale de l’Euro de son histoire.

 

Emmanuel Clévenot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *