Mauricio Pochettino : un départ forcé pour retrouver les sommets ?

Mauricio Pochettino : un départ forcé pour retrouver les sommets ?

Ce mardi 19 novembre, Tottenham a annoncé se séparer de son entraîneur Mauricio Pochettino. Une décision qui fait écho aux mauvais résultats à répétition du club londonien. 

Il fallait que ça arrive. Dans le dur en championnat, les Spurs de Tottenham ont décidé de se séparer de l’entraîneur qui les avait menés en finale de Ligue des Champions, Mauricio Pochettino. A 47 ans, le technicien argentin a donc terminé son aventure Londonienne, qu’il avait commencée en 2014. Après une réunion tendue entre le directeur sportif et le coach lundi, la tête de l’argentin est donc tombée. 

Une longévité qui force le respect

Dans une période où les coachs ont tendance à quitter leur poste rapidement en cas de mauvais résultats, le technicien argentin fait figure d’OVNI. En effet, il est resté en poste pendant 5 ans, ce qui semble énorme dans un football moderne où les entraîneurs sont en quête de stabilité. Dans les équipes du Big Six, il était le coach en poste depuis le plus longtemps à la tête de l’équipe première. 

Un milieu cruel donc, puisque le technicien argentin a tout de même amené son club en finale de Ligue des Champions la saison dernière, finale perdue contre le Liverpool de Jürgen Klopp. Plus que ça, l’entraîneur argentin a révolutionné l’équipe des Spurs, en révélant au grand jour de nombreux talents. Dele Alli, qu’il est allé chercher à MK Dons ; Harry Winks, formé au club et lancé par le Pochettino ; Heung-Min Son, acheté à Lervekusen en 2015 ; Eric Dier, acheté au Sporting Portugal en 2014… Tant de joueurs désormais titulaires chez les Spurs de Tottenham.

Une philosophie efficace

A l’issue de la saison 2013/2014 de Premier League, les Spurs terminent 6e de Premier League. Sherwood avait assuré l’intérim d’André Villas-Boas, après l’éviction de ce dernier en décembre 2013. Pour un nouveau départ, la direction des Spurs porte son choix sur Mauricio Pochettino, qui sort d’une saison réussie à Southampton. 

Et pendant les 5 années à venir, l’entraîneur visera sur la stabilité. Pas de sommes mirobolantes dépensées sur le marché des transferts, place à la formation, et le recrutement intelligent. Ainsi, l’entraîneur ira chercher des joueurs tels que Kieran Trippier, Moussa Sissoko, Victor Wanyama, Davinson Sanchez, Toby Alderweireld… 

Puis, pendant 18 mois, plus rien. Pas de recrutements. Le coach argentin mise alors sur un groupe soudé, où les joueurs sont capables de faire les efforts pour l’équipe. Basé sur un fort pressing, la philosophie de Pochettino portera ses fruits. Une première finale de Ligue des Champions de l’histoire du club la saison dernière, une deuxième place de Premier League lors de la saison 2016/2017, en battant le record de points du club dans l’élite (86), et quatre qualifications en Champion’s League d’affilée. Un excellent bilan, mais malheureusement de nos jours, tout va trop vite dans le football…

Mourinho débarque

Le club n’a pourtant pas tardé à trouver le remplaçant de l’entraîneur des Spurs. Le lendemain de l’annonce de l’éviction de l’entraîneur argentin, Daniel Lévy annonce l’arrivée du Special One, José Mourinho, jusqu’en 2023. Une signature qui ne fait pas l’unanimité chez les supporters de Tottenham. Passé par Chelsea et Manchester United, le coach portugais possède une philosophie de jeu bien différente de celle de l’argentin. Pochettino, à l’image du jeu de Guardiola ou de Klopp, aime attaquer, et a réussi à prouver que c’était la clé du succès lors de ces dernières saisons. 

De son côté, Mourinho, depuis 2017, préfère attendre patiemment que les occasions se présentent. Son bloc défensif absorbe la pression et accepte de subir, pour jouer tous les coups possibles en contre-attaque. Une philosophie de jeu qui ne fait pas l’unanimité chez les supporters des Spurs, tant le changement entre les deux coachs risque d’être brutale.

Quel avenir pour Pochettino ?

S’il y a bien une question qui taraude la planète foot en ce moment, c’est bien celle-là. Où va rebondir Mauricio Pochettino ? Plusieurs pistes sont plausibles, mais commençons par celles à écarter.
Après un passage chez les Spurs, très peu de chances que le technicien argentin ne rebondisse chez les éternels rivaux d’Arsenal, malgré la situation plus que compliquée d’Unai Emery ces derniers temps. Difficile également de le voir au Barça, lui qui a à plusieurs reprises déclaré son amour pour l’Espanyol Barcelone, qu’il a entraîné entre 2009 et 2012. 

Reste donc plusieurs possibilités. Tout d’abord, le Bayern Münich. Après la débauche de Niko Kovacs, Hans-Dieter Flick assure l’intérim sur le banc Bavarois. Avant une probable arrivée d’Erik Ten Hag ? Rien n’est désormais sûr, puisque le coach argentin reste encore sur le marché. Autre destination envisageable : le Real Madrid. Même s’il y a du mieux du côté de la Maison Blanche, tout va très vite dans le football, et une mauvaise série de Zidane pourrait ouvrir la porte à Pochettino. Ensuite, il ne faut pas négliger la piste Manchester United, car Ole Gunnar Solskjaer continue d’enchaîner les résultats décevants sur le banc Mancunien. 

Et enfin, la piste qui enflamme les réseaux sociaux : Paris. Ancien joueur de la capitale Française entre 2001 et 2003, la rumeur enfle. Malgré tout, difficile de voir Thomas Tuchel être viré, à moins d’un nouvel échec européen cette saison. Néanmoins, encore une fois, tout va très vite dans le football. Malgré tout, le coach argentin reste une des pistes les plus probables en cas de départ de l’entraîneur allemand. 

 

Si pendant des années les dirigeants des Spurs ont misé sur la durée, leur philosophie a désormais changé. En quête de résultats, les joueurs de Tottenham se déplacent ce samedi à 13h30 sur la pelouse de West Ham, pour un énième derby londonien, pour la première sur le banc de Mourinho. L’occasion de voir si ce choix sera payant ou non…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.