Quand l’OM gagnait au Parc

Quand l’OM gagnait au Parc

Pour voir le Paris Saint-Germain s’incliner sur sa pelouse face à l’Olympique de Marseille, il faut revenir neuf ans en arrière, le 28 février 2010. Depuis ce succès 3-0, le visage des deux équipes a bien changé.

L’Olympique de Marseille va-t-il enfin renouer avec la victoire face à son plus grand rival ? Pas sûr, tant l’écart entre les deux écuries semble immense, avant la rencontre de ce dimanche 17 mars 2019… Pour retrouver une victoire marseillaise face au Paris Saint-Germain, il faut remonter au 27 novembre 2011 et un succès 3-0 au Stade Vélodrome. Depuis plus rien. Marseille a, de temps en temps, accroché l’ogre parisien, mais le club phocéen ne gagne plus.

Pire, à l’extérieur, Marseille n’a plus gagné depuis neuf ans, c’était le 28 février 2010. Là encore, les Marseillais s’étaient imposés sur le score de 3-0 (Hatem Ben Arfa, Lucho Gonzalez et Benoît Cheyrou étaient les buteurs du soir). Neuf ans de disette, une éternité durant laquelle les deux équipes ont complètement changé.

La dernière fois que Marseille a remporté un match au Parc des Princes…

-Saison 2009-2010, l’OM joue le titre en Ligue 1. Les Marseillais remportent le Classique au Parc des Princes. À l’issue de la saison, les Phocéens, coachés par Didier Deschamps, remportent le Championnat de France, avec six points d’avance devant Lyon. Aujourd’hui, Steve Mandanda est le seul rescapé de cette équipe. Sauf blessure, il gardera les cages marseillaises ce dimanche.

-Le PSG 2009-2010 d’Antoine Kombouaré finira dans le ventre-mou du championnat de France. Une équipe bien loin des talents de l’actuel Paris Saint-Germain. Il faudra attendre la saison 2011-2012 et l’arrivée du Qatar à la tête du club pour voir le PSG sur le podium. Aujourd’hui, aucun des titulaires n’est encore un joueur du PSG. Zoumana Camara a depuis intégré le staff du club parisien.

– Le PSG n’était pas encore le club de cœur d’Hatem Ben Arfa

– Le légendaire Apoula Edel était le gardien de but titulaire du Paris Saint-Germain.

Un Classique qui marque la fin des tribunes ultras au Parc

Sans parler de la défaite, ce 28 février 2010 marquera l’histoire du PSG à tout jamais. Avant le coup d’envoi, une bagarre entre les ultras parisiens des tribunes Auteuil et Boulogne éclate. Yann Lorence, 37 ans, membre de la tribune Boulogne est tabassé, lynché. Plongé dans le coma, il décèdera quelques semaines plus tard. Les conséquences de ce tragique événement se ressentent encore aujourd’hui dans l’enceinte parisienne.

Robin Leproux, président du PSG à ce moment-là, lance son « plan » pour ramener le calme dans les travées. Les ultras sont chassés du Parc. L’arrivée de Qatar Sport Investments en 2011, ne changera rien. Le nouveau dirigeant Nasser Al-Khelaïfi poursuit dans cette voie. Il faudra attendre 2016 pour revoir les ultras dans leur stade, rassemblés sous la bannière du Collectif Ultras Paris (CUP). Malgré tout, la ferveur n’a rien de comparable avec les années Boulogne-Auteuil. Parfois moqué pour son ambiance (tifos ratés, paroles de chants diffusées sur les écrans géants du stade), le Parc des Princes subit encore aujourd’hui les effets du « Plan Leproux ». Peut-être le prix à payer pour ne plus jamais revivre des drames comme celui de ce 28 février 2010.

Thibaut Calatayud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *