Réal – PSG : Remontada express

Réal – PSG : Remontada express

Pour le compte de la 5ème journée, le Réal Madrid accueillait le Paris Saint-Germain et avait à cœur de se racheter après la débâcle au parc des princes. Portés par la ferveur de leurs socios et par un Benzema très inspiré, les stars de la casa blanca n’ont pourtant pas réussi à glaner les 3 points et devront se contenter d’un seul. Retour sur la Presta haut de gamme des parisiens.

Les compos

Le Réal domine…

Dans un Santiago Bernabeu plein comme un œuf, les hommes de ZZ ont fait face, et avec la manière. Benzema très inspiré, Hazard en forme et Marcelo de retour au top. Et surtout, Valverde ! La jeune pépite uruguayenne a réalisé (encore) une performance de haut niveau en muselant bien Verratti et en résistant à Gueye physiquement. Il est même l’auteur d’une très bonne passe dé pour Benzema à la 17ème minute. Avec 58 % de possession en première période, le Réal illustre sa domination en pilonnant le but avec 17 frappes (2ème total le plus élevé des madrilènes en champions). Seulement 3 sont cadrés, Benzema et Hazard prennent deux poteaux. Fort heureusement pour eux, les hommes de Zidane ont vu la chance basculer avant la fin du premier acte lorsque Courtois reçoit un carton rouge après une faute sur Icardi. Mais ni penalty ni carton rouge pour le « prince du seum » suite à une faute de Gueye sur Marcelo juste avant. Et merci la VAR ! 

Mais le Réal s'incline

Dans un match d’emblée très ouvert, madrilènes et parisiens se sont rendus coup pour coup en seconde période. Paris pousse mais c’est finalement le Réal qui marque. Modric, qui venait remplacer son protégé Valverde est venu délivrer une délicieuse passe pour Rodrygo à la 79ème qui sert Benzema pour le 2-0. Seulement, deux minutes plus tard, c’est le natif de Bondy Killian Mbappé qui vient réduire la marque sur un centre à ras de terre mal négocié par Varane. Et les parisiens, sûrement très inspiré par le quadruplé de Lewandowski en 14 minutes, marquent un deuxième but à la 83ème soit quatre minutes après le but de Benzema. Draxler frappe à l’orée des 16 mètres mais déviée, la balle retombe dans les pieds de Sarabia qui vient dépoussiérer la lucarne de Courtois du pied gauche. Bon coaching de Tuchel qui avait fait rentré les deux joueurs quelques minutes plus tôt. Bien vu Thomas… Score final, 2-2, Paris exulte. Navas, encore une fois très bon, se réjouit pour la suite.

Jules Arguel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *