Soyaux-Angoulême en canne, Mont de Marsan en panne : le bilan du premier bloc de Pro D2

Soyaux-Angoulême en canne, Mont de Marsan en panne : le bilan du premier bloc de Pro D2

Le premier bloc de Pro D2 a pris fin hier après-midi avec la victoire de Biarritz face à Oyonnax. Après ce premier mois de compétition, des clubs ont réussi à tirer leur épingle du jeu comme Soyaux-Angoulême ou Béziers. D’autres sont, par contre, en difficulté comme les promus Valence et Rouen mais aussi, plus étonnamment Mont de Marsan. 

Soyaux-Angoulême : la vie en violet

C’est sans contexte la belle histoire de ce début de saison. Le club charentais, emmené par Adrien Buononato et Mirco Bergamasco est le seul invaincu au sortir de ce premier bloc de match. Cette performance est d’autant plus remarquable car les charentais ont en effet disputé 3 matchs à l’extérieur. Seul Montauban a réussi à tenir tête aux violets avec un match nul 19-19 lors de la deuxième journée mais dans leur stade. Colomiers et Nevers ont subi la loi des charentais dans leur propre stade et c’est justement cette victoire plutôt inattendue chez les nivernais qui a lancé Soyaux sur une pente ascendante. Une équipe très redoutable à l’extérieur mais qui a eu toutes les peines du monde à se défaire du promu rouennais à domicile (17-16). Les prochains matchs seront de haut calibre pour les hommes de Bergamasco avec la réception de Biarritz et un déplacement chaud à Aimé-Giral face à l’USAP. 

Béziers a aussi su profiter de ce premier bloc pour se construire un bon capital confiance. Présent dans le combat mais trop vite pénalisé par un carton rouge lors du match d’ouverture à Perpignan, les biterrois réalisent depuis un sans faute. Deux victoires sérieuses à domicile contre Valence et Provence Rugby et un succès précieux à Jean-Alric face à Aurillac. Attention cependant à l’indiscipline car Béziers a déjà concédé deux cartons rouges au bout de 4 journées. Mais la machine biterroise semble bien lancée avec en ligne de mire le déplacement à Nevers. 

Perpignan pas si facile

L’ex pensionnaire de Top 14 avait à coeur de bien démarré cette saison en deuxième division. Mais la mission remontée immédiate aurait pu connaître meilleur départ pour les Sang et Or. Sereins à domicile face à Béziers et à Colomiers, Perpignan n’arrive pas, pour le moment à faire un coup à l’extérieur. Défaits à Provence Rugby lors de la deuxième journée, les Perpignanais pouvait faire ce fameux coup à l’extérieur lors du derby face à Carcassonne. En tête durant tout le match, ils ont céder à 5 minutes de la fin sur une huitième pénalité transformé par un Gilles Bosch en état de grâce. Une défaite qui fait mal à Perpignan qui se retrouve avec un bilan à l’équilibre, ce qui n’était pas l’objectif des joueurs de Patrick Arlettaz. Perpignan peut donc continuer de s’appuyer sur sa solidité à domicile mais doit trouver la solution à l’extérieur. Le déplacement à Rouen semble idéal pour basculer mais attention, une défaite chez le promu serait très mal vue dans les Pyrénées Orientales

Un bilan à l’équilibre qui est aussi le cas pour Provence Rugby et Colomiers qui sont dans un cas de figure complètement similaire. Après deux victoires très convaincantes lors des deux premières journées, Provençaux et columérins ont trébuché à deux reprises. Provence Rugby tombe de haut. Cette équipe qui semblait la plus impressionnante au début du championnat a d’abord trébuché à domicile face à Grenoble avant de subir le premier “fanny” de la saison à Béziers. Une situation que Provence Rugby devra renverser en recevant Vannes, qui a fait le parcours inverse (2 défaites puis 2 victoires). 

Colomiers a griller le joker qu’il s’était offert avec la fabuleuse victoire à Grenoble. La faute à une défaite à domicile face à des Angoumoisins inspirés. Entre temps, la défaite à Perpignan semblait logique. Mais Colomiers peut espérer bien figurer au vu de ce premier bloc. Le rendez-vous à Oyonnax lors de la prochaine journée sera un autre vrai test. Mais ces columérins ne sont pas à prendre de haut

Mont de Marsan, “c’est grave docteur ?”

Le flop de ce premier bloc est sans doute le club des Landes. Barragiste l’an dernier et toujours avec l’ambition d’être dans le haut du tableau, les montois sont pour le moment loin de leur objectif avec une triste quinzième place. Très poussif à domicile, ce qui n’est pas habituel, et toujours autant en difficulté à l’extérieur, les montois ne sont toujours pas entré dans le championnat. Il faut dire que la large défaite inaugurale à Guy Boniface face à Provence Rugby ne fut pas le tremplin idéal. Le seul succès des montois fut très dur à acquérir, une victoire 28-26 face à Carcassonne. Face à Vannes jeudi dernier, les montois ont failli inscrire aucun point. Seul un ballon porté conclu par Romain Laterrade a sauvé l’honneur des landais qui doivent à tout prix se reprendre pour ne pas commencer à viser un autre objectif. La réception de Grenoble pourrait être une occasion parfaite pour se relancer mais pourrait aussi plonger les hommes de David Auradou dans une situation très inconfortable. 

Avec Mont de Marsan, on retrouve les deux promus, Rouen et Valence Romans au fond du classement. Avec une entrée en matière difficile, la position des deux clubs n’est peut-être pas si surprenante. Mais la balance semble pencher du côté des rouennais. Ces derniers ont signé leur première victoire dans le rugby professionnel contre… Valence Romans (21-17). Jordan Michallet a grandement contribué à cette victoire car l’ouvreur a marqué l’intégralité des points de son équipe (7 pénalités, 100% au pied). Les rouennais ont donc remporté leur premier match cette saison, chose qu’attends toujours Valence qui est donc le seul club à compter 4 défaites. Seul le point du bonus défensif est à mettre à l’escarcelle des joueurs de Yohann Authier qui recevront Carcassonne lors de la prochaine journée. Rouen recevra, lui, Perpignan pour, pourquoi pas, une victoire référence dans cette Pro D2 qui s’annonce acharnée.

Kenny Ramoussin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *