Bastien

XV de France : Une équipe pour gagner ?

Lundi soir, il était l’heure pour Jacques Brunel d’annoncer le groupe France des 31 joueurs qui partiront au Japon. Si deux joueurs avaient déjà un pied et demi en Top 14, les 35 autres ne savaient pas le sort qui leur serait réservé. 

Pour la première fois pour le rugby français, l’annonce des joueurs qui partiront au Japon pour la Coupe du Monde a été faite pendant le JT de 20h lundi soir. Les supporters français ont pu écouter Jacques Brunel annoncé le Groupe France. Les joueurs qui ne sont pas sélectionnés à l’issue de la préparation intensive de deux mois ont été prévenu en amont de cette annonce. Mais le groupe annonçait par le sélectionneur n’a pas entièrement satisfait les puristes de rugby et les réactions n’ont pas tardé à surgir. Dans ce groupe figure des cadres emblématiques de cette équipe qui finiront leur carrières internationales à la suite de cette compétition, des surprises attendues mais inespérée et des interrogations vives. 

Après la fin du match contre l’Italie, certains joueurs avaient déjà la tête à l’annonce de cette liste et aux répercussions que ça pourrait avoir.

Le groupe est constitué de 17 avants et de 14 trois-quarts. Tous les postes sont doublés et pour des postes clés, le staff du XV de France a décidé de triplé. 

Du côté des avants ?

Le staff du XV de France a décidé d’amener les trois talonneurs du groupe des 37 avec le capitaine de cette équipe, Guilhem Guirado et les deux jeunes Camille Chat et Peato Mauvaka. Pour Guirado, ce n’est pas une surprise, lui le capitaine depuis quatre ans et affiché comme le capitaine pour cette Coupe du Monde il fait donc parti du voyage. Pour Mauvaka et Chat, c’est l’avenir qui se prépare. 

Pour les piliers gauches, Jefferson Poirot a l’avantage pour débuter la compétition comme titulaire. Capitaine lors de deux matchs de préparations, le pilier de Bordeaux sera un élément important au Japon. Derrière lui, Cyril Baille a été préféré à Day Priso. Pourtant arrivé en remplacement dans ce groupe, le pilier toulousain partira pour la Coupe du Monde. Le choix de renvoyer Priso en club n’a pas été approuvé pour les supporters mais c’est un choix par rapport au poste de pilier droit. 

Du côté droit de la première ligne, Rabah Slimani pourrait être le titulaire avec Demba Bamba et Emerick Setiano en remplaçant. Même si le pilier clermontois est dans le collimateur des arbitres internationaux pour sa position en mêlée, il devrait commencer sur le terrain. Bamba n’a pas joué pendant la préparation à cause de sa blessure et il pourrait rester en tribune pendant cette compétition bien que son jeu soit le plus proche de ce qu’attend le staff des Bleus. Setiano apparaît dans cette liste comme une petite surprise inattendue au début de la préparation mais qui a su gagner sa place. 

 

En deuxième-ligne, Jacques Brunel a opté pour trois joueurs avec Vahaamahina, Gabrillagues et Le Roux. Le clermontois et le parisien n’ont pas été une surprise dans cette liste, ils figuraient parmis les joueurs déjà dans l’avion. Malgré sa suspension, Paul Gabrillagues peut partir au Japon grâce à la réduction de sa peine. La première grande surprise de cette liste est la présence de Bernard Le Roux. Blessé depuis de nombreuses semaines et pas encore à 100 % de ses moyens physiques, le staff du XV de France l’a tout de même sélectionné devant un joueur comme Félix Lambey. Un choix qui fait beaucoup débattre surtout que Le Roux n’a joué aucun match pro depuis la saison dernière et n’a pas participé comme les autres à la préparation pour cette Coupe du Monde. 

 

En troisième-ligne, ils sont six joueurs à partir vers le pays du Soleil Levant avec Picamoles, Iturria, Camara, Lauret, Alldritt et Ollivon. Sur cette ligne, les surprises sont présentes mais elles étaient attendues. La sélection de Picamoles et Iturria n’avait pas de doute auprès des supporters français et du staff du XV de France. Mais derrière ces deux-là, les places étaient chères et ils étaient 5 pour 4 places vers le Japon. Lauret était le mieux parti et il a su gagner sa place lors de la préparation et des deux matchs qu’il a disputé. Alldritt a impressionné tout son monde grâce à une performance XXL lors du premier match de préparation tout comme Charles Ollivon qui rentre dans la liste des 31 pour la Coupe du Monde alors qu’il n’était que réservistes. Il restait seulement une place dans le squad français et c’est Camara qui prend sa place alors que François Cros repart vers Toulouse. Un choix qui n’a pas été validé par tout le monde, Lauret et Camara n’avait pas les faveurs du coeur des français alors que le Champion de France toulousain n’avait que éloge sur éloge.

Du côté des arrières ?

Chez les trois-quarts, Jacques Brunel et son équipe n’a pas fait du nouveau avant une compétition comme la Coupe du Monde. Malgré le coup de gueule des supporters et des puristes de ce sport à propos du temps de jeu accordé à Belleau et Rattez, les deux joueurs vont rentrer dans leur club. Les deux jeunes joueurs français n’ont pas eu le temps de s’exprimer pendant les matchs de préparation contrairement à la promesse tenue par le sélectionneur français. 

 

Les demi-de-mêlée sont tous partants vers le Japon et ils sont trois. Avec Dupont comme titulaire indiscutable chez les Bleus, la pépite du Stade Toulousain a un avantage sur ses deux concurrents et les matchs de préparation l’ont prouvé. Derrière lui, Serin et Machenaud se joueront la place de remplaçant. 

 

Pour compléter la charnière du XV de France, ils sont deux à pouvoir couvrir le poste de demi d’ouverture. Camille Lopez semblait en avance pour être titulaire à la Coupe du Monde mais la performance de Romain Ntamack contre l’Italie a certainement rebattu les cartes à ce poste. Le jeu du jeune toulousain a semblé faire vibrer bon nombre de supporters. 

 

Au centre de l’attaque française, Jacques Brunel a décidé de sélectionner quatre joueurs de grands talents. Fofana, Guitoune, Fickou et Vakatawa prendront l’avion pour le Japon et vont être en concurrence pour le poste de titulaire au centre du XV de France. Fofana semble avoir une petit longueur d’avance pour être titulaire lors du premier match et à côté de lui Guitoune et Fickou sont les plus proches. Vakatawa est arrivé en remplacement de Doumayrou et n’a eu que quelques minutes pour s’exprimer. Il pourrait en revanche être un atout majeur comme impact player pour mettre le feu dans les fins de match. 

 

Le triangle arrière n’a rien de surprenant avec trois ailiers comme Raka, Penaud et Huget. Mais également deux joueurs avec le 15 dans le dos que sont Médard et Ramos. Penaud peut également couvrir le poste de centre si le besoin s’en faisait sentir mais le joueur clermontois est l’un des meilleurs français du moment et ne manquera pas d’être titulaire pour cette Coupe du Monde. À ses côtés Huget et Raka, vont être concurrent pour la deuxième aile, à moins que le sélectionneur prenne le paris de faire jouer Fickou sur l’aile. À l’arrière, Ramos et Médard se disputeront le poste mais le joueur titulaire dépendra de la charnière aligné par le XV de France et du rôle de buteur.

Comme prévu par le staff du XV de France, ils sont 6 joueurs à rentrer en club après deux mois de préparation intensive pour espérer partir vers une Coupe du Monde. Anthony Belleau et Vincent Rattez n’ont pas eu la chance de s’exprimer pour prétendre à une place dans l’avion. Romain Taofifenua n’a pas réussi à gagner sa place face aux trois autres deuxième-ligne. Tout comme François Cros qui n’a pas réussi à convaincre le sélectionneur, au grand regret des supporters français. Dany Priso et Félix Lambey font partis des grandes surprises et des joueurs qui vont rentrer en club dès cette semaine.

Bastien Rodrigues

XV de France : Une équipe pour gagner ?

Top 14 : Déjà des enseignements ?

Alors que les deux premières journées du Championnat de France ont été jouées, certains résultats donnent des informations sur la saison à venir. Avec le handicap des internationaux, des équipes françaises n’ont pas le rendement de la saison dernière. 

Lors de la première journée, les clubs jouant à domicile ont réussi le premier test de la saison mais deux rencontres font exception. Le RCT commence sa saison par une victoire sur la pelouse d’Agen et une victoire sans contestation. Mais le résultat le plus surprenant fut la défaite à domicile du Racing 92 version Laurent Traver seul. Le promu bayonnais a réussi l’exploit de s’imposer pour son retour dans l’élite chez l’un des grands clubs de notre championnat. Le tempo était donné dès cette première journée. 

La sensation Bayonnaise

Le début de saison de rugby français est marqué par une équipe qui remonte dans l’élite. L’Aviron Bayonnais enchaîne, après sa victoire sur la pelouse de la U Arena, le promu perd son deuxième match contre Clermont mais revient tout de même avec un point de bonus défensif pour le moins précieux. Il ne faut pas tirer de conclusion trop rapide pour une équipe promu mais les deux premiers matchs de Bayonne montre une détermination importante. Lors de sa défaite contre Clermont ce samedi, les joueurs de Yannick Bru ont marqué trois essais en première mi-temps pour virer en tête au retour aux vestiaires. Malgré le résultat final, les équipes de Top 14 ne doivent pas enterrer les ciels et blancs, ils ne lâcheront aucun match et aucun point. 

Le Stade Français enchaîne une deuxième défaite en deux rencontres mais ils sont passés à une pénalité de la gagne. L’équipe de la capitale se déplaçait sur la pelouse de La Rochelle dans un match chassé-croisé pour au final finir sur un coup de pied de Jules Plisson raté. Le jeune ouvreur français avait le ballon de la victoire pour son équipe mais son coup de pied passe loin des perches et La Rochelle peut souffler. Un match avec 7 essais et le point de bonus défensif pour les stadistes mais la saison s’annonce encore difficile pour le Stade Français. 

Dans cette deuxième journée du Top 14, deux clubs jouait déjà un match qui pourrait compter dans le course au maintien. Le promu Brive se déplaçait à Agen dans un match pas vraiment tout feu, tout flamme. Les deux images qui resteront de cette rencontre; l’apparition d’Alex Dunbar dans notre championnat avec Brive et le carton rouge reçu par Eneriko Buliruarua sur un choc en l’air avec un joueur agenais. Mais pour la première de la saison, les agenais étaient tout sourire au coup de sifflet final et laissent les brivistes sans point pour ce début de Championnat. 

Le MHR remporte son premier match de la saison contre une vaillante équipe de Pau. Une première mi-temps marquée par le carton rouge reçu par Youri Delhommel sur un jeu déloyal à l’encontre d’un joueur de la section paloise. Mais Montpellier a dominé ce premier acte avec le bonus offensif quasiment en poche. En seconde période, Montpellier va accroître son avance mais les joueurs du Béarn vont empêcher les héraultais de prendre le bonus offensif pendant un temps. Puisqu’au bout du compte, Benjamin Fall va permettre à son équipe de remporter le match avec le bonus sur un essai à la dernière minute. Une victoire qui soulage l’équipe de Xavier Garbajosa et qui augmente la série de victoire à domicile du MHR. 

Un Champion en titre dans la douleur

Le Champion de France en titre est dans la difficulté dans ce début de championnat. Handicapé par 12 joueurs en préparation pour la Coupe du Monde, le Stade Toulousain a perdu son deuxième match. Sur la pelouse du LOU, les joueurs d’Ugo Mola n’ont pas résisté à la pression des adversaires du jour dès le début de la rencontre. Les lyonnais ont pris le score dans ce match et n’ont jamais été rejoint à moins de 4 points. Dans ce choc tout en rouge et noir, le LOU a pu s’imposer dans la douleur mais repartir avec une deuxième victoire consécutive. Le Stade Toulousain a eu la possibilité de prendre les devants dans ce match à plusieurs reprises mais avec un manque de patience qui les a empêché de scorer. Le carton rouge reçu par Loann Goujon dans la deuxième mi-temps est logique lorsque les images de ce coup de sang sont visionnées. Un geste qui pourrait avoir de lourdes conséquences pour le troisième-ligne français. 

Dans les deux derniers matchs de cette deuxième journée de Top 14, le Racing réussit sa première victoire sur sa pelouse. Dans un match compliqué face à Castres, les joueurs de la capitale ont tout de même su s’imposer et respirer un peu après la première journée cauchemar. 

Bordeaux en revanche enchaîne les victoires à domicile et cette fois-ci bonifiée. Contre une équipe du RCT qui n’a pas fait le poid dans cette rencontre, les girondins ont réussi un match plein pour repartir avec 5 points.

Il ne faut pas tirer de conclusions trop rapidement dans ce championnat surtout avec les nombreux absents dans certaines équipes. Mais ce classement après seulement deux journées peut donner des enseignements. 

Bastien Rodrigues

Top 14 : Déjà des enseignements ?

Top 14 : Les joueurs à suivre dès le début !

Le recrutement du Top 14 fait souvent frissonner les supporters et les amateurs de rugby. Et cet été encore, les clubs français ont fait fort et ont livré de nombreuses bonnes surprises. Voici les premiers joueurs à suivre dans le Championnat de France.

Werner KOK

Meilleur joueur de la planète Rugby à 7 en 2015, Werner Kok sera l’une des attractions du Top 14 pendant la période de Coupe du Monde. Ailier dans l’équipe sud-africaine à 7, il peut jouer au centre comme à l’aile à XV. Le joueur de 26 ans arrive au Stade Toulousain en tant que Joker Coupe du Monde pour remplacer les absences des nombreux internationaux. Le nom de Werner Kok n’est pas arrivé sur la table des dirigeants toulousains par hasard, puisque c’est un certain … Cheslin Kolbe qui l’a soufflé dans les oreilles du Champion de France en titre. Werner Kok a été sevré de ballon pour son entrée en jeu contre Bordeaux mais en match de préparation, il a montré que ses jambes attendent de faire des misères aux défenseurs du Top 14. Guitoune, Huget, Kolbe, Ramos, Ntamack absents et Werner Kok pourrait en profiter pour se montrer et montrer ses crochets dévastateurs. Son arrivée a fait parler et il est attendu pour ses débuts en Top 14. 

Voir cette publication sur Instagram

🔴⚫️ @stadetoulousainrugby

Une publication partagée par Werner Kok (@wernerkok7) le

Santiago CORDERO

Non retenu avec la sélection argentine pour disputer la Coupe du Monde, Santiago Cordero va débarquer plus tôt que prévu dans le Top 14. Sous les couleurs de Bordeaux, l’ailier polyvalent s’ouvre un nouveau challenge dans sa carrière et cette fois-ci en France. À 25 ans, il a déjà évolué dans le Super Rugby avec les Jaguares et à Exeter et maintenant il va évoluer dans le Championnat de France. Dès les premières sélections avec les Pumas, il avait émerveillé les amateurs de rugby par ses crochets et sa vitesse. Ailier/ Arrière, Santiago Cordero arrive dans un club de Bordeaux renouvelé et dans un effectif de joueurs de grands talents. Joueur fantasque argentin, le public français attend de le voir sur le terrain pour se lever devant ses crochets. 

Clément LAPORTE

Le jeune arrière formé à Agen change de dimension cette saison et rejoint le LOU Rugby. Évoluant au poste d’arrière, Clément Laporte ne cesse de faire parler de lui avec des prestations de haut vol. À la porte du XV de France, le joueur de 21 ans se devait de changer de club pour rêver plus haut et le LOU fait une très belle opération. Il fait partie des joueurs à suivre dès le début de saison pour le voir confirmer l’espoir que les amateurs de rugby ont en lui. 

Voir cette publication sur Instagram

First Game 🔴⚫️

Une publication partagée par Clément Laporte (@clement_laporte15) le

Gabin VILLIÈRE

La pépite du Rugby à 7 français la saison dernière va enfin découvrir les terrains du Top 14 sous les couleurs du RCT. Blessé au tibia pendant la préparation avec Toulon, Gabin Villière devrait rapidement retrouver le chemin des entraînements. Ailier de poche de Rouen la saison dernière, il a scotché toutes les personnes qui l’ont vu ballon en main. L’un des joueurs attendus dans ce championnat de Top 14, a seulement 23 ans il fait déjà partie des joueurs qui font lever la foule dans les stades. Et si c’était l’année de son explosion en professionnel et pourquoi pas rêver de Jeux Olympiques l’été prochain. 

Luke WHITELOCK

Un nouveau All Black débarque du côté de Pau. Après Colin Slade, Tom Taylor ou encore Carl Hayman, Luke Whitelock arrive dans le Béarn pour le plus grand plaisir des supporters. Deuxième-ligne de renommé et plus dans les plans de la sélection nationale néo-zélandaise, il vient en France pour tenter un nouveau challenge et changer d’hémisphère. Dans une équipe dont l’objectif est d’enfin trouver le chemin des 6 premiers, Luke Whitelock va être un des joueurs majeurs. À 28 ans le All Black sera observé sur les pelouses françaises. 

Ben SMITH

Pau n’en finit plus d’attirer les Champions du Monde All Black puisque Ben Smith débarque également dans le Béarn cet été. En 2013, il figurait parmis les meilleurs joueurs de la planète rugby et ses performances en club comme en sélection le prouvait. Arrière de formation qui peut aussi jouer sur l’aile de l’attaque, Ben Smith vient parfaire le recrutement XXL de la section paloise et le Champion du Monde de 2015 ne manquera pas d’enthousiasmer les supporters du Top 14. Sélectionné dans le squad néo-zélandais pour la Coupe du Monde au Japon, Ben Smith ratera le début de saison sous les couleurs de de la section paloise mais fera ses premiers pas à la fin de la compétition. 

Eben ETZEBETH

Attraction du recrutement toulonnais, Eben Etzebeth trouvera le chemin des terrains de Top 14 après la Coupe du Monde. Sélectionné dans le squad Springboks pour la compétition au Japon, le deuxième-ligne ne manque pas de faire parler de lui en ce moment. Impliqué dans des affaires extra-sportive, le néo-toulonnais n’arrivera pas dans la peau d’un joueur adoubé mais pourrait bien devenir un joueur majeur du RCT version 2019/2020. 

Nehe MILNER-SKUDDER

Un nouveau Champion du Monde néo-zélandais débarque sur la rade ! Nehe Milner-Skudder sera toulonnais cette saison et rejoint un effectif rempli de stars. Révélation du rugby mondial en 2015, Champion du Monde la même année et où il aura marqué 6 essais. Véritable attraction du recrutement toulonnais, Milner-Skudder sera attendu sur les pelouses du Top 14. Mais Nehe Milner-Skudder n’a plus foulé une pelouse de rugby depuis novembre dernier et ne devrait pas retrouver les terrains dès le début de saison. Opéré plusieurs fois au niveau de l’épaule, le joueur All Blacks a sûrement dit adieu à la Coupe du Monde avec sa sélection. En attendant de le retrouver sur un terrain de rugby, il fait déjà parler de lui et ne manquera pas d’être observé dès ses débuts. 

D’autres joueurs pourraient exploser cette saison et se montrer, à l’image de Peato Mauvaka la saison dernière. 

Bastien Rodrigues

Top 14 : Les joueurs à suivre dès le début !

LOU Rugby : Enfin la saison pour devenir grand ?

Après une première victoire sans contestation contre le Stade Français, le LOU Rugby doit maintenant confirmer ses objectifs. Une finale de Top 14 serait la suite logique de cette équipe après avoir perdu en demi-finale contre l’ASM Clermont-Auvergne la saison dernière. 

L’effectif du LOU Rugby a repris l’entraînement autour du 16 juillet avant de jouer deux matchs de préparation et qui plus est, deux derbys. L’équipe de Pierre Mignoni a remporté ses deux matchs de présaison contre Grenoble et prend sa revanche sur Clermont. La confiance est de mise en début de saison pour Lyon mais le calendrier s’annonce chargé malgré la réception de 6 matchs sur les 10 premiers de ce championnat de France. En plus de ce Top 14, le Lou Rugby jouera la Champions Cup et l’effectif a quelque peu changé pendant l’intersaison. 

Un effectif au complet ?

L’intersaison du LOU Rugby n’a pas été de tout repos avec de nombreux changements. L’effectif de la saison dernière est amputé de 12 joueurs sur le départ alors que 10 joueurs débarquent sous les couleurs rouges et noires. 

Du côté des départs, c’est l’expérience qui semble partir avec des joueurs comme Beauxis et Deon Fourie mais également des joueurs qui rendent le tablier de joueur professionnels comme Lacombe, Armitage et Menini. Avec ces nombreux départs, les dirigeants du LOU Rugby ont dû s’attacher les services de jeunes joueurs de talents. 

Des joueurs de grands talents ont débarqué dès le début de l’été avec Clément Laporte, Josua Tuisova et Demba Bamba. La surprise vient de l’arrivée de Mathieu Bastareaud comme joker Coupe du Monde. Avant de partir du côté des États-Unis et tenter un nouveau challenge, Bastarocket fait escale à Lyon pour jouer sous les mêmes couleurs mais à un nouveau poste. Souvent voulu à ce poste de troisième-ligne mais jamais essayé dans le passé, Pierre Mignoni a réalisé le souhait de nombreux amateurs de rugby: “Voir Mathieu Bastareaud jouer en troisième-ligne”.

Départs: 

Albertus Buckle (Retraite), Alexandre Menini (Retraite), Richard Choirat (Pas conservé), Virgil Lacombe (Retraite), François Van Der Merwe (Retraite), Manuel Carizza (Retraite), Delon Armitage (Retraite), Deon Fourie (Grenoble), Charl Mcleod (Pas conservé), Quentin Delord (Brive), Lionel Beauxis (Oyonnax), Adrien Séguret (Prêté, Mont-de-Marsan)

Arrivées: 

Xavier Chiocci (Toulon), Demba Bamba (Brive), Vivien Devisme (Brive), Badri Alkhazashvili (Aix), Kilian Geraci (Grenoble), Tanginoa Halaifonua (Retour prêt, Massy), Patricio Fernandez (Clermont), Mathieu Bastareaud (Toulon, Joker coupe du monde), Josua Tuisova (Toulon), Clément Laporte (Agen)

Le début de saison du LOU Rugby ne sera pas facile avec un calendrier chargé mais l’équipe va devoir jouer sans trois joueurs importants pour cette saison. Félix Lambey et Demba Bamba préparent la Coupe du Monde avec le XV de France et font partie des 31 qui pourraient partir vers le Japon. Et la recrue Josua Tuisova fait partie du groupe de 31 pour les Fidji et partira au Japon au mois de septembre et ratera le début de saison avec son nouveau club. Lyon est l’un des clubs les moins touchés par cette Coupe du Monde.

Un calendrier favorable ?

Sur les 10 premières rencontres de Top 14, le LOU Rugby va recevoir 6 matchs mais pas des moindres. La première au Matmut Stadium fut une grande réussite avec une large victoire contre le Stade Français sur le score de 43 à 9. Un match plein de toute l’équipe et de bonne augure pour la suite mais dès le prochain match, il faudra accueillir le champion de France en titre à domicile. Le Stade Toulousain n’a pas gagné son premier match mais ne viendra pas pour faire un non-match et perdre une nouvelle fois. Le LOU Rugby est prévenu et va devoir s’employer pour gagner une deuxième fois. Ensuite, il va y avoir le déplacement à Toulon, au Racing et à Clermont. 

En Champions Cup, Le LOU Rugby n’est pas tombé dans une poule facile puisque l’équipe de Pierre Mignoni va devoir affronter le Leinster, Northampton et Trévise. La Coupe d’Europe n’est pas l’objectif premier du club mais pour monter en grade, les rouges et noirs ne pourront pas faire de non-match dans cette compétition.

Rendez-vous dimanche pour le deuxième match du LOU Rugby version 2019/2020 contre le Stade Toulousain. 

Bastien Rodrigues

LOU Rugby : Enfin la saison pour devenir grand ?

Stade Toulousain : Les saisons se suivent et se ressemblent ?

À l’heure d’entamer la saison après un titre de Champion de France, le Stade Toulousain est attendu au tournant par ses adversaires. La préparation s’est soldée par deux victoires à l’extérieur et de nombreux essais, mais le plus dur commence ce samedi avec le déplacement à Bordeaux pour le début du Championnat.

Les joueurs du Stade Toulousain ont fêté le titre dignement et le staff avait accordé des vacances supplémentaires à certains. Le groupe s’est donc retrouvé ensemble très proche du premier match de préparation contre Colomiers au Stade de Gaillac. Ce premier match a été l’occasion, pour le staff rouge et noir, de faire jouer les joueurs espoirs et les joueurs pros qui avaient repris le plus tôt. Les nombreux internationaux étant absents ainsi que les blessés de longue date et les joueurs laissés au repos, les supporters toulousains ont pu voir de nouvelles têtes et apprécier la victoire en seconde période. Le deuxième match de préparation contre Béziers a une fois de plus permis aux joueurs de s’imposer et de finir la préparation de la plus belle des manières. Mais le staff et l’ensemble du groupe professionnel étaient déjà tourné vers le premier match de Top 14 à Bordeaux.

Début de saison difficile ?

Le Stade Toulousain va devoir débuter sa saison avec un groupe amoindri et amputé de nombreux cadres. Les blessés de longues dates avec Julien Marchand et Dorian Aldegheri mais aussi les internationaux qui préparent et iront au Japon pour la Coupe du Monde. Et le XV de France a récupéré pas moins de 8 toulousains pour la préparation de cette compétition. Et ces huit-là font partie des cadres de cette équipe toulousaine mais le staff rouge et noir va devoir faire sans eux encore un petit moment. Antoine Dupont, Peato Mauvaka, Sofiane Guitoune, Yoann Huget, Maxime Médard, Romain Ntamack et Thomas Ramos font partie des partants pour le Japon alors que François Cros prend place dans les réservistes de ce groupe France. Malgré qu’un ou plusieurs joueurs pourraient revenir au club et ne pas partir au Japon, le Stade Toulousain va devoir trouver des solutions et l’effectif n’est pas en reste. Le club de la ville rose a pu enregistrer les retours de joueurs absents sur blessure la saison dernière comme Maxime Mermoz, Lucas Tauzin et Théo Belan. Mais la formation de ce club a toujours porté ses fruits et les retours de Maxime Marty et Tristan Tedder le prouvent car ces joueurs vont avoir du temps de jeu en l’absence de nombreux titulaires indiscutables. Et les matchs qui attendent Toulouse ne sont pas de tout repos avec trois déplacements sur les quatre premiers matchs de Top 14 dont La Rochelle et le LOU. Mais pour commencer, il faudra aller sur la pelouse de Bordeaux qui attend le Champion de France en titre de pied ferme.

Un groupe renforcé

Avant même le début de la saison et des matchs de préparation, le Stade Toulousain était sur le qui-vive pour les prolongations de ses joueurs et le recrutement. Ils sont 12 champions de France à avoir prolongé l’aventure en Haute-Garonne dont les deux frères Marchand, les piliers Castets, Van Dyk et Ainu’u, Pierre Pagès et Zack Holmes. L’enfant du club, Romain Ntamack, a lui aussi prolongé tout comme Pita Akhi et Sofiane Guitoune. La pépite Cheslin Kolbe restera toulousain ainsi que le vieux briscard Maxime Médard. Et le Stade Toulousain est en passe de signer la prolongation d’Antoine Dupont. Mais avec les internationaux absents et les blessés, de simples prolongations ne suffisent pas alors Toulouse a recruté intelligemment. Le poste de talonneur est dépourvu de tous les joueurs, Mauvaka en Équipe de France et les deux frères Marchand blessés, le Stade Toulousain devait recruter. Le japonais, Takeshi Hino a tout récemment rejoint le club comme joker Coupe du Monde pour pallier les absences à ce poste. Richie Arnold devait quitter Toulouse pour le Japon mais le voilà de retour dans le même rôle ainsi que Werner Cok, l’ailier amené par un certain … Cheslin Kolbe.

Départs :

Lucas Pointud (Pau), Leonardo Ghiraldini (Pas conservé), Samuel Matavesi (Cornish Pirates), Piula Faasalele (Perpignan), Pierre Gayraud (Grenoble), William Servat (XV de France)

Arrivées :

Takeshi Hino (Joker Coupe du Monde), Richie Arnold (Joker Coupe du Monde), Werner Cok (Joker Coupe du Monde), Rory Arnold (Brumbies), Bastien Chalureau (Nevers), Antoine Miquel (Agen), Virgil Lacombe (Entraîneur), Alan-Basson Zondagh (Entraîneur)

Bastien Rodrigues

Stade Toulousain : Les saisons se suivent et se ressemblent ?