Eredivisie

Donyell Malen : Une révélation programmée

En 19 matchs avec le PSV Eindhoven toutes compétition confondues, Donyell Malen a inscrit 16 buts et réalisé sept passes décisives. Cela fait logiquement de lui une des révélations du début de saison. Mais cette éclosion au plus haut niveau était attendue le jeune Batave de 20 ans.

Donyell Malen est l’une des pépites les plus suivie du moment. Le FC Barcelone a notamment remarqué le talent du buteur du PSV. S’il démontre ce dernier cette année avec des stats impressionantes, cela faisant plusieurs années que le natif de Wieringen a tapé dans les yeux des émissaires européens. Il faut dire que le jeune Malen avait tout d’un talent précoce. Anciennement dans le centre de formation de l’Ajax d’Amsterdam, il est très vite surclassé avec les U17 de ajacides. Un sur-classement qui se poursuit en sélection nationale de jeunes. Tout cela a rapidement été remarqué par Arsenal. En 2015, le club londonien était encore managé par Arsène Wenger, réputé pour être un dénicheur de jeunes talents.

Un échec anglais pour revenir plus fort

L’aventure anglaise ne s’est malgré tout pas déroulée comme prévue pour le Néerlandais. Souvent aligné chez les U18 puis les U23, il marque un nombre de buts correct. Insuffisant pour atteindre l’équipe première du club. Ses participations à plusieurs compétitions internationales de jeunes avec les Pays-Bas lui permettent de conserver une bonne réputation dans son pays. C’est au PSV Eindhoven qu’il trouvera son salut en Août 2017. Cette formation a du débourser 600 000€ pour s’arracher les services du jeune espoir. Dès sa première saison il disputera quatre rencontres d’Eredivisie. Mais c’est l’an dernier qu’il s’impose dans le onze du PSV avec qui il marquera dix buts en 31 parties en championnat. Un total de buts aux Pays-Bas déjà égalé cette saison.

Voir cette publication sur Instagram

5 goals, one game🤩. Good win for the team! Well done boys.

Une publication partagée par Donyell Malen (@donyellmalen) le

Lors des prochains mercatos, Donyell Malen pourrait voir débarquer beaucoup de monde sur lui. Il faudra néanmoins mettre le prix. Certaines rumeurs évoquent déjà un montant de 60 millions d’euros pour s’arracher le jeune prodige. Un tarif auquel devra s’ajouter le salaire du joueur. Un revenu qui pourrait être élevé sachant que l’agent du joueur n’est autre que Mino Raiola. Reste à voir si le joueur arrivera à poursuivre sur sa formidable lancée lors de la suite de la saison et probablement à l’Euro qu’il risque de disputer avec l’équipe A des Pays-Bas.

Jérémy Guiraud

Donyell Malen : Une révélation programmée

Ajax Amsterdam : que sont-ils devenus ?

Après une saison 2018-2019 pleine et surtout riche en émotions, l’Ajax entame une nouvelle campagne. Fort d’un groupe de qualité malgré les départs notables de Frenkie De Jong et De Ligt, les ajacides espèrent renouveler les exploits de l’année passée, tant sur le plan national qu’européen. 

Au cœur d’un véritable tourbillon médiatique proportionnel au niveau de jeu proposé, l’Ajax de l’année dernière, version Ten Hag, allait en demi-finale de ligue des champions et faisait couler beaucoup d’encre. Pourtant, depuis l’élimination contre Tottenham à la Johann Cruyff Arena, le club ne fait plus parler de lui. Et pourtant… Après les départs de De Jong et De Ligt, le club ajacide a compensé avec les arrivées de Lisandro Martinez, Edson Alvarez et le prodige néerlandais Quincy Promes. Pour compléter une équipe où certains cadres sont encore là (Ziyech, Van De Beek, Tagliafico ou encore Blind), ces recrues font le bonheur du coach Erik Ten Hag. 

Un début de saison canon

Le premier septembre, pour la 4ème journée, après un match nul à Vitesse et deux cartons, l’Ajax se déplaçait sur la pelouse du Sparta Rotterdam. Le succès fut sans appel, 4-1 avec un premier but pour Promes, déjà… Tadic et Ziyech s’offrent un doublé chacun. Contre Heerenveen, même scénario, 4-1 avec un nouveau but de Tadic et un doublé notable du latéral gauche Tagliafico. Football total ? Et l’Ajax, après avoir buté sur son dauphin le PSV chez qui ils font match nul 1-1, reprend de plus belle avec une victoire 5-0 (triplé de Promes). Depuis, les hommes de Ten Hag déroulent et comptent 20 points sur 24 possibles et 4 buts d’avance sur le PSV au goal-average. 

 

Tous les résultats des ajacides cette saison 

Objectif Europe ?

Face à ces incroyables performances européennes de l’année passée, dont l’élimination herculéenne du Réal Madrid et de la Juventus Turin, la formation ajacide espère renouveler l’exploit pour assoir sa supériorité dont l’insouciance et le don de soi sont le fer de lance… Après une première journée de ligue des champions rondement menée et remportée 3-0 contre un LOSC dépassé, l’Ajax, premier devant Valence (3 points) et Chelsea et Lille (0 points), se déplace ce Mardi 2 Octobre sur le terrain de son dauphin valencien. Le club espagnol, invaincu contre les clubs hollandais en coupe d’Europe, résistera-t-il au pressing constant et aux attaques tranchantes de Tadic et ses coéquipiers ? Difficile en tout cas de prévoir un match sans but, à l’instar de leurs dernières oppositions toutes deux soldées sur le score de 1-1. 

Du reste, on souhaite le meilleur à l’Ajax Amsterdam dans cette compétition, eux qu’on imagine mal ne pas nous faire vibrer de joie, une fois de plus…

Jules Arguel

Ajax Amsterdam : que sont-ils devenus ?

Eredivisie : le monstre à trois têtes

Derrière l’Ajax Amsterdam, le PSV Eindhoven et le Feyenoord Rotterdam, difficile de se faire une place en tête du championnat des Pays-Bas. Et la saison prochaine ne devrait pas déroger à la règle.

Comme un symbole ! A la fin de la dernière saison, Robin Van Persie, légende batave, a pris sa retraite au Feyenoord, laissant désormais sa place aux plus jeunes. Il faut dire que depuis un moment, l’Eredivisie est le championnat idéal pour débuter sa carrière. Ronaldo, Zlatan Ibrahimovic et Luis Suarez, entre autres, y sont passés. Les néerlandais, eux même, savent y mettre en avant leurs meilleurs jeunes comme récemment Frenkie De Jong et Matthijs De Ligt. Faute de pouvoir investir sur des joueurs confirmés, les clubs se tournent vers la formation. Le club le plus riche est l’Ajax avec un budget de 85 millions d’euros, soit moins que Rennes ou Bordeaux en France. Pour autant, l’Eredivisie reste très disputée et intéressante grâce à ses trois mastodontes et leurs effectifs plein de promesses.

L’Ajax grand favori à sa succession

Mais parmi ceux là, l’Ajax semble s’afficher en épouvantail. En effet la saison exceptionnelle de l’an dernier ponctuée par une demi-finale de Ligue des champions a montré à l’Europe entière le niveau de cette équipe. Alors que beaucoup voyaient le club se faire piller au mercato, seuls deux joueurs importants du onze de départ sont partis pour le moment. Cela pourrait même rester tel quel, puisque que le très courtisé Hakim Ziyech refuse pour le moment d’aller dans les clubs qui le désirent. Séville en a notamment fait l’amère expérience : « Séville est du même niveau que l’Ajax, je n’ai pas envie de changer pour changer, a déclaré le marocain. Je me sens chez moi ici, je joue beaucoup et on s’amuse bien avec mes coéquipiers, on a une bonne équipe. Je ne vais pas abandonner ça juste pour le plaisir de partir ». L’Ajax affirmant n’avoir plus besoin de vendre et les joueurs comme Neres, Tagliafico, Van de Beek n’étant pas pressés de partir, c’est encore une équipe compétitive qui se présentera pour sa succession. Renforcés par Promes, Alvarez ou le grand espoir Kik Pierie, il sera difficile d’aller les chercher.

Feyenoord et le PSV jamais très loin mais...

Même lorsque l’Ajax accomplissait une saison exceptionnelle l’an dernier. Le PSV n’échouait qu’à trois petits points derrière le club d’Amsterdam. Cette année l’équipe d’Eindhoven entend bien récupérer la couronne. La tâche ne sera pas facile pour autant avec le départ du meilleur buteur du championnat l’an dernier Luuk De Jong (à égalité avec Dusan Tadic). De plus la formation dirigée par Mark van Bommel a récemment perdu en Supercoupe des Pays-Bas contre… l’Ajax. Reste à Hirving Lozano et ses coéquipiers la tâche d’inverser cette spirale négative.

Le Feyenoord part d’encore plus loin. Relégué à 21 points du vainqueur, l’équipe entraînée par Jaap Stam doit se réinventer. Pour cela, le recrutement a été malin. Les internationaux Narsingh et Fer sont arrivés libres. Malheureusement certains départs risquent de se faire ressentir tel que celui de Tony Vilhena. Le grand espoir néerlandais Berghuis sera un des éléments les plus forts de cette formation.

D’autres outsiders, Alkmaar ou Utrecht, peuvent également se mêler à la lutte avec deux ou trois éventuelles révélations.

Le joueur à suivre : Razvan Marin

Ce n’est pas le transfert qui a fait le plus de bruit de l’été. Mais le Roumain est en constante progression depuis son arrivée au Standard de liège en 2017. Milieu de terrain, il aura la lourde tâche de faire oublier Frenkie de Jong, parti au FC Barcelone. A 23 ans, celui qui est déjà international (17 sélections) a ébloui le championnat belge par ses performances au point d’attirer l’AS Monaco ou l’AS Rome avant que l’Ajax fasse une offre décisive de 12 millions d’euros.

Jérémy Guiraud

Eredivisie : le monstre à trois têtes