NZ

Coupe du Monde : Revues d’effectif et adieux pour la petite finale entre All Blacks et Gallois

La Nouvelle-Zélande et le Pays de Galles vont se retrouver vendredi matin à 10h, heures françaises pour la petite finale du mondial. Un match qui mettra aux prises deux équipes forcément déçues. L’une, terrassée par l’Angleterre et l’autre, proche de la victoire face à l’Afrique du Sud. Une petite finale avec une revue d’effectif, sur fond d’adieux et de fin de cycle des deux côtés.

Est ce que les deux équipes auront fait table rase du week end dernier ? Pas forcément… La Nouvelle-Zélande a vécu la défaite contre les Anglais comme un véritable traumatisme, la preuve avec la une du New Zealand Herald tout en noir comme pour signifier une sorte de deuil. Mais il reste bel et bien un match. Et pour certains, celui-ci sera le dernier comme Kieran Read ou encore… Steve Hansen, le sélectionneur. Des au revoir à ne pas gâcher donc pour une équipe néo-zélandaise qui, en cas de défaite, pourrait repartir bredouille du Japon. Mais selon Steve Hansen, “qu’il s’agissent des joueurs ou du staff, nous sommes ultra motivés” a-t-il déclaré en conférence de presse.

Le Pays de Galles, lui, n’a pas connu le même affront mais disputera aussi cette petite finale. Match que certains voient gagné d’avance pour les Blacks. Mais le XV du Poireau a des arguments à faire valoir et une pression certainement inférieur aux Blacks. Ce match sera aussi le dernier pour l’autre sélectionneur, Warren Gatland. Le néo-zélandais ne sera d’ailleurs pas le futur sélectionneur des All Blacks a-t-on appris cette semaine. Une victoire galloise serait le parfait pied-de-nez face à cette nouvelle. Mais la tâche s’annonce ardue face à une équipe qui a rarement perdu deux fois de suite.

De nombreux changements des deux côtés

Cette petite finale semble être l’occasion, pour les deux staffs, de faire tourner l’effectif. Et les compositions d’équipes confirment la tendance. Côté gallois, neuf changements sont à noter par rapport à l’équipe vaincue en demi-finale. Adam Beard remplace Jake Ball en deuxième ligne. La charnière a complètement changé. Exit Gareth Davies et Dan Biggar, c’est Tomos Williams et Rhys Patchell qui débuteront. Forfait à cause d’une commotion, Halfpenny est remplacé par Hallam Amos. Et Owen Lane est directement lancé dans le grand bain. Appelé après le forfait de Navidi, le jeune centre de 21 ans sera titulaire sur l’aile droite du XV du Poireau. Un baptême du feu grandeur nature pour le joueur de Cardiff.  À noter, la nouvelle titularisation du meilleur marqueur d’essai de la compétition, Josh Adams. Le phénomène gallois pourrait rejoint un cercle très fermé, des 8 essais inscrits en une seule Coupe du Monde.

Le staff néo-zélandais a, lui, procéder à huit changements. Pour le dernier match de l’ère Hansen, Scott Barrett est replacé en deuxième ligne à la place de Whitelock, absent de la feuille de match, pourtant sur une possible retraite internationale. Là aussi, les principaux changements interviennent dans la ligne de trois-quarts. Ben Smith et Rieko Ioane seront titulaires aux ailes et Sonny Bill Williams sera accompagné par Ryan Crotty au centre. Un choix justifié car ces joueurs “se sont remués le cul comme jamais” dixit Hansen. Confiance maintenue en revanche pour la paire 10-15 Mo’Unga-Beauden Barrett. Il sera aussi temps de dire adieu à des figures emblématiques de cette équipe All Blacks, et notamment le capitaine, Kieran Read. 

Rendez-vous vendredi pour ce match entre la Nouvelle-Zélande et le Pays de Galles. Et samedi retrouvez Angleterre – Afrique du Sud pour la finale de cette Coupe du Monde de rugbyau Japon. 

Kenny Ramoussin

Coupe du Monde : Revues d’effectif et adieux pour la petite finale entre All Blacks et Gallois