sevens

Conférence de presse du tournoi de rugby à 7 à Colomiers : ce qu’il faut retenir

Vendredi soir à l’hôtel de ville de Colomiers, les principaux acteurs du tournoi de qualification olympique se sont exprimés lors de la conférence de presse d’avant tournoi. Peu après, les 12 nations étaient présentes pour la traditionnelle photo des capitaines. La Feuille de Match était sur place.

 

Debouts, Karine Traval-Michelet, maire de Colomiers et Alain Doucet, président la Ligue Occitanie

La maire de Colomiers, Karine Traval-Michelet, était présente.

Pour Karine Traval-Michelet, maire de Colomiers, elle voue un véritable “coup de cœur” pour l’équipe de France à 7.

Alain Doucet, président de la Ligue Occitanie, a souligné que “l’Occitanie est une terre de rugby. Un sport majeur, notamment à Colomiers”. Pour lui, la Ligue affiche “une volonté de faire une grande fête du rugby à 7”. Ce tournoi est pour le président de la Ligue d’Occitanie “une source de progrès et d’épanouissement pour les prochaines générations”.

Jérôme Marty, représentant de l’association sportive Rugby Europe estime que “le site de Colomiers est un choix évident”. Le “rugby à 7 en Europe a une densité incroyable” affirme-t-il. “36 équipes européennes participent à ces qualifications pour seulement une seule chance”.

Le côté sportif

Jérôme Daret, sélectionneur du VII français, "dans la peau d'un challenger" avant ce tournoi.

A droite, Jérôme Daret, sélectionneur du VII français en discussion avec la FDM

Sollicités par La Feuille de Match, le manager ainsi que le sélectionneur de l’équipe de France de rugby à 7, Christophe Reigt et Jérôme Daret, sont revenus sur l’aspect sportif du tournoi. Pour Christophe Reigt, il y a “une très forte attente de victoire ce weekend”.

Concernant le site de Colomiers, Jérôme Daret estime que cela “rajoute de la bonne pression. Même, cela apporte beaucoup d’énergie et on a besoin de soutien”.

Quant au fait que l’équipe de France peut être considérée comme le favori de la compétition, les deux têtes pensantes du rugby à 7 français rétorquent que “l’Angleterre est le favori car il a le plus à perdre”. Au contraire de la France qui rentre dans la compétition “dans la peau d’un challenger qui a fort à gagner”.

Le sélectionneur du VII français déclare qu’il est “surpris du niveau du reste des équipes. De nombreuses équipes sans culture du XV se révèle à VII”.

 

Tom Mitchell et Billy Dardis, capitaines de l'Angleterre et de l'Irlande, affichent de grandes ambitions pour le Tournoi

Tom Mitchell et Billy Dardis, capitaines de l’Angleterre et de l’Irlande, affichent de grandes ambitions pour le tournoi

La photo des capitaines

Pour terminer la soirée d’avant tournoi, les 12 capitaines ont rejoint le parvis de l’hôtel de ville pour la traditionnelle photo. Jean-Pascal Barraque et Billy Dardis, capitaines respectifs de la France et de l’Irlande, se trouvaient au centre du cliché grâce à leur deux premières au classement du dernier tournoi européen: le Seven’s Grand Prix Series de Moscou du mois de juin. Ces deux équipes vont-elles terminer à la même place ? Réponse dimanche soir.

Conférence de presse du tournoi de rugby à 7 à Colomiers : ce qu’il faut retenir

Rugby à 7: Colomiers accueille le tournoi qualificatif européen pour les Jeux Olympiques de Tokyo

Le stade Michel Bendichou, l’antre de l’équipe de rugby de Colomiers, reçoit ce weekend le gratin du rugby à 7 européen. Pas moins de 12 nations vont s’affronter pour tenter de décrocher le précieux sésame : une qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo de 2020.

 

Objectif: Tokyo 2020

Suite à la saison de World Rugby Sevens Series 2018-2019, les quatre premières équipes de la compétition – dans l’ordre, Fidji, États-Unis, Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud –  obtiennent automatiquement leur billet pour les Jeux Olympiques. Le pays hôte, le Japon, est directement qualifié. Sur les 12 places attribuées pour les JO, 5 places restent encore à prendre. En effet, l’organisation du tournoi de qualification en Amérique du Nord et du Sud, a déjà permis de distribuer deux billets supplémentaires, respectivement au Canada et à l’Argentine. Les 5 places restantes sont divisées en quatre composantes continentales que sont l’Europe, l’Océanie, l’Afrique, l’Asie et ainsi que d’un tournoi de repêchage pour participer à la plus grande des compétitions sportives.

 

Compétition Date Lieu Places Qualifiés
Pays organisateur 7 septembre 2013 1 Drapeau : Japon Japon
World Rugby Sevens Series 2018-2019 9 juin 2019 Multiple 4 Drapeau : Fidji Fidji
Drapeau : États-Unis États-Unis
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud
Tournoi de qualification sud-américain 2019 30 juin 2019 Drapeau : Chili Santiago 1 Drapeau : Argentine Argentine
Championnat d’Amérique du Nord 2019 7 juillet 2019 Drapeau : îles Caïmans George Town 1 Drapeau : Canada Canada
Tournoi de qualification européen 2019 14 juillet 2019 Drapeau : France Colomiers 1
Championnat d’Océanie 2019 9 novembre 2019 Drapeau : Fidji Suva 1
Championnat d’Afrique 2019 10 novembre 2019 Drapeau : Afrique du Sud Johannesbourg 1
Tournoi de qualification asiatique 2019 24 novembre 2019 Drapeau : Corée du Sud Incheon 1
Tournoi de repêchage 2020 Juin 2020 1
Total 12

 

Un seul qualifié européen

Aucun représentant européen ne s’est directement qualifié pour les JO suite à la saison du World Rugby Sevens Series. L’équipe la plus proche, l’Angleterre avait échouée aux portes des qualifiés, terminant la saison à la cinquième place. À noter que les Red Roses représentent la Grande-Bretagne lors du tournoi de qualification de Colomiers. Du côté des autres nations européennes présentes sur le circuit du Sevens Series, quatre font partie du classement du top 20 mondial: France (7ème), Espagne (12ème), Irlande (16ème) et le Portugal (20ème).

Pour le continent européen, le tournoi de Colomiers permet d’envoyer une équipe qualifiée pour les JO de Tokyo. Cette année, 9 des 12 équipes se sont qualifiées à l’issue de la première étape des Seven’s Grand Prix Series se déroulant à Moscou en juin 2019. Les trois autres équipes sont parvenues à se qualifier à travers des compétitions de divisions inférieures. Il s’agit de la Lituanie et de l’Ukraine – toutes deux finalistes du Trophy, en deuxième division et de la Hongrie, vainqueur de la Conférence en troisième et dernière division.

 

Le tournoi de repêchage 

Au tournoi de Colomiers, seul le premier accédera aux JO de Tokyo. En revanche, le deuxième et le troisième de la compétition pourront également décrocher leur billet pour les JO, en passant par à un tournoi de repêchage mondial. Les deux premiers de chaque continent se rendent à ce tournoi, soit 12 équipes au total. À l’issue de ce tournoi organisé au mois de juin 2020, la douzième et dernière place pour les JO sera alors attribuée.

Rugby à 7: Colomiers accueille le tournoi qualificatif européen pour les Jeux Olympiques de Tokyo