Top 14

Toulon : Opération reconquête

Après un saison cauchemardesque et une neuvième place à la fin du championnat la saison passée, le RCT veut retrouver les sommets. Avec, encore une fois, quelques noms clinquants, les hommes de Patrice Collazo vont avoir à coeur de tourner la page noire 2018-2019.

Le RCT n’est pas prêt d’oublier la saison qui vient de s’écouler. Une neuvième place au championnat, une élimination dès les phases de poule en Coupe d’Europe ont, entre autres, gâché complètement la saison des rouges et noirs. Une année de perdue en termes de résultats mais de nombreux enseignements qu’a pu tirer le staff toulonnais, en premier lieu Patrice Collazo. L’ancien manager de La Rochelle, très critiqué durant toute la saison dernière, a gardé la confiance de son président Mourad Boudjellal. 

Des enseignements qui passent par un large changement d’effectif. Avec 16 arrivées et une vingtaine de départs, Toulon a connu l’un des été les plus mouvementés par rapport aux autres clubs du Top 14. Mais une fois de plus, le recrutement n’a pas déçu avec, comme il est d’habitude sur la rade, des stars du rugby mondial.

Parisse, Etzebeth : du champion au m²…

Les recrutement du RCT déçoivent rarement et impressionnent souvent depuis quelques années. Cet été 2019, ne déroge pas à la règle. Et l’opération a commencé très tôt, le 29 octobre 2018 précisément avec l’annonce d’une première recrue de poids: Christopher Tolofua. L’international français évoluait chez les Saracens, pourtant champion d’Europe mais a fait le choix de revenir en France, par manque de temps de jeu. Le début de l’année 2019 a été déterminante. Nehe Milner Skudder, champion du monde en 2015 avec les Blacks, Eben Etzebeth, international sud africain sont certainement les deux fers de lance du gros recrutement toulonnais. Mais le RCT ne veut pas donner une image de club pour mercenaires et recrute aussi français, et même des jeunes français. Julien Hériteau, centre en provenance d’Agen va apporter sa vivacité au sein de l’attaque. En parlant de vivacité, comment ne pas mentionner Gervais Cordin. L’arrière, ancien grenoblois, avait marqué les esprits il y a 2 ans avec un essai mémorable contre Mont de Marsan en Pro D2. Théo Dachary, ancien biarrot formé au Stade Montois fait aussi parti de cette jeunesse qu’a choisi le RCT, tout comme Gabin Villière, révélation du seven français la saison dernière évoluant à Rouen. 

Mais comme dans tout effectif, il faut allier jeunesse et expérience. Quoi de mieux que l’expérience de Sergio Parisse. L’Italien de 35 ans au 138 sélections avec la Squadra Azzurra sera forcément un plus pour le RCT. De plus, cette arrivée fut assez inattendue après le départ plutôt houleux de Parisse du Stade Français. Ce dernier ne sera tout de même pas disponible avant un bon moment compte tenu de sa sélection pour la coupe du monde au Japon, la cinquième dans sa carrière.

Côté départ, le RCT perd quand même des leaders avec Guirado, Bastareaud, Fekitoa ou encore la paire Tuisova-Nakosi.

Départs :

Guilhem Guirado (Montpellier), Marc Dal Maso (entraîneur, Brive), Eric Escande (Grenoble), Malakai Fekitoa (Wasps), Xavier Chiocci (Lyon), Badri Alkhazashvili (Lyon), François Trinh-Duc (Racing 92), Juan Martin Fernandez Lobbe (entraîneur, Argentine), Jean Monribot (Bayonne), Mathieu Bastareaud (Lyon/New York), Jacques Potgieter (non conservé), Josua Tuisova (Lyon), Filipo Nakosi (Castres), Juandré Kruger (Bulls), Antoine Zeghdar (Oyonnax), Eneriko Buliruarua (Brive), William Van Bost (Béziers), JP Pietersen (Sharks), Jonah Placid (non conservé), Darly Domvo (Biarritz)

Arrivées :

Christopher Tolofua (Saracens), Baptiste Serin (Bordeaux-Bègles), Julien Hériteau (Agen), Eben Etzebeth (Stormers), Nehe Milner-Skudder (Hurricanes), Duncan Paia’aua (Reds), Thomas Hoarau (Béziers), Rudy Gahetau (retour de prêt Provence Rugby), Gabin Villière (Rouen), Gervais Cordin (Grenoble), Théo Dachary (Biarritz), Masivesi Dukuwaqa (Western Force), Bryce Heem (Worcester), Beka Gigashvili (Grenoble), Casey Laulala (entraîneur, Racing 92), Sergio Parisse (Stade Français)

… Maintenant les résultats

À côté de la plaque deux fois d’affilée? On ne peut pas croire que le RCT va encore le faire. Avec un effectif encore un fois compétitif, les toulonnais veulent ressurgir dans le haut du classement. La place en barrage paraîtrait déjà être une satisfaction par rapport à l’exercice précédent. Préparation intense sous le soleil du sud est français et deux matchs de préparation étaient au programme pour Toulon. Le premier match disputé n’a forcément pas apporté de satisfaction : une défaite sévère à Bordeaux Bègles 39-14. Les toulonnais, après s’être accrochés une mi-temps (17-14 à la mi-temps), ont laché, laissant trop d’espace en défense notamment sur les extérieurs. 

Le deuxième match fut bien meilleur : une victoire contre Montpellier 24-21. Souvent derrière au score, les toulonnais se sont peut être découvert un point fort : les avants. En effet, c’est d’abord un essai de pénalité après plusieurs mêlées enfoncées, un essai de Florian Fresia et un essai sur groupé pénétrant. Le tout face au MHR, certainement la référence du championnat en terme de densité physique notamment dans le 5 de devant.

Dans ce match, le RCT y aura malheureusement laissé des plumes. Le centre australien Duncan Paia’aua s’est rompu le talon d’Achille. Résultat : des mois d’absence et la nécessité pour les toulonnais de recruter un joker Coupe du Monde.

Mais même là, le RCT fait fort. Ben Te’o, international anglais de Worcester a été officialisé hier, mercredi. L’ancien treiziste n’avait pas été retenu dans la liste d’Eddie Jones pour la Coupe du Monde et va donc découvrir la Rade et le Top 14.

Un effectif de haut niveau pour un début de championnat où le RCT devra prouver. Le premier match à Armandie, samedi à 18h contre Agen, sera un premier baromètre de la formation rouge et noire. Avec ses ambitions, Toulon ne pourra pas se permettre une défaite chez un candidat au maintien comme ce fut le cas l’année dernière. 

Le groupe toulonnais contre Agen : 

Kenny Ramoussin

Toulon : Opération reconquête

Stade Toulousain : Les saisons se suivent et se ressemblent ?

À l’heure d’entamer la saison après un titre de Champion de France, le Stade Toulousain est attendu au tournant par ses adversaires. La préparation s’est soldée par deux victoires à l’extérieur et de nombreux essais, mais le plus dur commence ce samedi avec le déplacement à Bordeaux pour le début du Championnat.

Les joueurs du Stade Toulousain ont fêté le titre dignement et le staff avait accordé des vacances supplémentaires à certains. Le groupe s’est donc retrouvé ensemble très proche du premier match de préparation contre Colomiers au Stade de Gaillac. Ce premier match a été l’occasion, pour le staff rouge et noir, de faire jouer les joueurs espoirs et les joueurs pros qui avaient repris le plus tôt. Les nombreux internationaux étant absents ainsi que les blessés de longue date et les joueurs laissés au repos, les supporters toulousains ont pu voir de nouvelles têtes et apprécier la victoire en seconde période. Le deuxième match de préparation contre Béziers a une fois de plus permis aux joueurs de s’imposer et de finir la préparation de la plus belle des manières. Mais le staff et l’ensemble du groupe professionnel étaient déjà tourné vers le premier match de Top 14 à Bordeaux.

Début de saison difficile ?

Le Stade Toulousain va devoir débuter sa saison avec un groupe amoindri et amputé de nombreux cadres. Les blessés de longues dates avec Julien Marchand et Dorian Aldegheri mais aussi les internationaux qui préparent et iront au Japon pour la Coupe du Monde. Et le XV de France a récupéré pas moins de 8 toulousains pour la préparation de cette compétition. Et ces huit-là font partie des cadres de cette équipe toulousaine mais le staff rouge et noir va devoir faire sans eux encore un petit moment. Antoine Dupont, Peato Mauvaka, Sofiane Guitoune, Yoann Huget, Maxime Médard, Romain Ntamack et Thomas Ramos font partie des partants pour le Japon alors que François Cros prend place dans les réservistes de ce groupe France. Malgré qu’un ou plusieurs joueurs pourraient revenir au club et ne pas partir au Japon, le Stade Toulousain va devoir trouver des solutions et l’effectif n’est pas en reste. Le club de la ville rose a pu enregistrer les retours de joueurs absents sur blessure la saison dernière comme Maxime Mermoz, Lucas Tauzin et Théo Belan. Mais la formation de ce club a toujours porté ses fruits et les retours de Maxime Marty et Tristan Tedder le prouvent car ces joueurs vont avoir du temps de jeu en l’absence de nombreux titulaires indiscutables. Et les matchs qui attendent Toulouse ne sont pas de tout repos avec trois déplacements sur les quatre premiers matchs de Top 14 dont La Rochelle et le LOU. Mais pour commencer, il faudra aller sur la pelouse de Bordeaux qui attend le Champion de France en titre de pied ferme.

Un groupe renforcé

Avant même le début de la saison et des matchs de préparation, le Stade Toulousain était sur le qui-vive pour les prolongations de ses joueurs et le recrutement. Ils sont 12 champions de France à avoir prolongé l’aventure en Haute-Garonne dont les deux frères Marchand, les piliers Castets, Van Dyk et Ainu’u, Pierre Pagès et Zack Holmes. L’enfant du club, Romain Ntamack, a lui aussi prolongé tout comme Pita Akhi et Sofiane Guitoune. La pépite Cheslin Kolbe restera toulousain ainsi que le vieux briscard Maxime Médard. Et le Stade Toulousain est en passe de signer la prolongation d’Antoine Dupont. Mais avec les internationaux absents et les blessés, de simples prolongations ne suffisent pas alors Toulouse a recruté intelligemment. Le poste de talonneur est dépourvu de tous les joueurs, Mauvaka en Équipe de France et les deux frères Marchand blessés, le Stade Toulousain devait recruter. Le japonais, Takeshi Hino a tout récemment rejoint le club comme joker Coupe du Monde pour pallier les absences à ce poste. Richie Arnold devait quitter Toulouse pour le Japon mais le voilà de retour dans le même rôle ainsi que Werner Cok, l’ailier amené par un certain … Cheslin Kolbe.

Départs :

Lucas Pointud (Pau), Leonardo Ghiraldini (Pas conservé), Samuel Matavesi (Cornish Pirates), Piula Faasalele (Perpignan), Pierre Gayraud (Grenoble), William Servat (XV de France)

Arrivées :

Takeshi Hino (Joker Coupe du Monde), Richie Arnold (Joker Coupe du Monde), Werner Cok (Joker Coupe du Monde), Rory Arnold (Brumbies), Bastien Chalureau (Nevers), Antoine Miquel (Agen), Virgil Lacombe (Entraîneur), Alan-Basson Zondagh (Entraîneur)

Bastien Rodrigues

Stade Toulousain : Les saisons se suivent et se ressemblent ?

Agen : effectif bouleversé, ambitions inchangées ?

Pour sa troisième saison consécutive dans l’élite du rugby français, le SU Agen fait peau neuve. Faisant face à, encore une fois, de nombreux départs, le club vise de nouveau un maintien en Top 14 mais cela ne sera pas tâche facile, comme lors des saisons précédentes. 

Poursuivre la lecture

Agen : effectif bouleversé, ambitions inchangées ?