Top 14 : Le Champion en titre de retour aux affaires

Top 14 : Le Champion en titre de retour aux affaires

Samedi soir, il était l’heure du match de gala de cette 9ème journée de championnat de France de rugby. Le Stade Toulousain affrontait l’ASM Clermont-Auvergne sur la pelouse du Stadium. Les internationaux étaient de retour et le jeu de Toulouse avec eux. 

Dans ce choc de Top 14, le Stade Toulousain enregistrait le retour de 5 internationaux revenus du Japon. Et surtout une ligne de trois-quarts toute neuve avec le retour des Ntamack, Guitoune, Médard et Huget. Cyril Baille était quant à lui sur le banc des remplaçants. Tout comme son homologue toulousain, Rabah Slimani n’était pas titulaire au stadium. En revanche Raka, Lopez et Yato étaient bien titulaires dès le coup d’envoi. Seul grands absents notables, Antoine Dupont laissé au repos pour ses douleurs au dos ou encore Damian Penaud toujours au repos. Ce match signifiait également les au revoirs des Joker Coupe du Monde du Stade Toulousain comme Richie Arnold, Takeshi Hine (la vedette toulousaine), Werner Kok et encore d’autres

25 minutes pour plier un match ?

Samedi soir, il ne fallait pas être en retard au Stadium de Toulouse ni devant sa télévision. Et les internationaux toulousains ont mis seulement 5 petites minutes avant de montrer qu’ils étaient bel et bien de retour aux affaires du Top 14. Un ballon récupéré par le pilier Néo-Zélandais, Charlie Faumuina, qui permet à Sébastien Bézy de lancer la cavalerie dans ses 22 mètres, pour finir par une redoublée entre Huget et Ramos et un essai de Sofiane Guitoune. Les trois-quarts revenus du Japon permettent à Toulouse de réaliser un début de match tonitruant avec cet essai. Le fameux “Jeu de mains, Jeu de toulousains” est de retour dans ce Stadium. Mais les Rouges et Noirs vont avoir la mainmise sur ce match et continuer de mettre une pression constante sur les Clermontois. Possession nette pour les Champions en titre, et Maxime Médard va conclure une nouvelle fois le gros travail des avants devant la ligne d’en-but des Jaunards. Comme une symbole c’est une nouvelle fois, Thomas Ramos qui offre la passe décisive pour Médard qui va planter un nouvel essai pour creuser un peu plus l’écart au score. Montferrand n’y arrive pas et ne cesse de reculer en attaque à cause d’une énorme pression défensive toulousaine. Et si une énième touche toulousaine, Zack Holmes va distiller une merveille de passe au pied pour son centre Romain Ntamack. La révélation World Rugby de l’année n’en demandait pas tant pour inscrire un nouvel essai, après avoir mis dans le vent les arrières de Clermont, excusez du peu. Le score est alors porté à 24-0 en faveur des Rouges et noir. Avec trois essais, tous différents mais dont la précision était millimétré. Les Toulousains sont bien de retour avec une forme “internationale” et les Clermontois n’ont aucun mot à dire dans cette première mi-temps. Au retour des vestiaires, les Jaunards sont menés 24 à 3. 

Le mal déjà fait ?

Les Clermontois ont sûrement pris un léger soufflon dans les vestiaires par Franck Azéma après une première mi-temps aussi faible. Et les joueurs sont revenus tambours battants avec une pression plus agressive sur les toulousains et surtout une possession de balle mieux exploitée. Alivereti Raka va concrétiser, ce bon retour des vestiaires de toute son équipe, par un essai après plusieurs temps de jeu. C’est Camille Lopez qui lui offre la balle de match. Mais les Toulousains vont revenir dans le match et surtout reprendre possession du jeu avec une pression de nouveau de très haute intensité et de l’occupation plus lointaine. Les Rouges et Noirs vont sceller le score après un essai purement des joueurs de devant. Après un maul pénétrant et de multiples percussions, c’est Gilian Galan qui y va de son essai. La victoire est sûre et le match se termine sur le score de 34 à 8. 

Les joueurs facteurs X

C’est désormais certain, les internationaux sont de retour et Toulouse en attendait pas moins de ces retours. Une ligne de trois-quarts de retour aux affaires tout comme le jeu à la Toulousaine. Le Stade Toulousain n’y arrivait plus depuis août dernier et restait sur un début de saison poussif. Le club le savait, le retour des joueurs partis en Coupe du Monde allait changer clairement les choses pour le Championnat. Ntamack, Guitoune, Médard et Huget n’ont pas tardé à faire remarquer leurs retours. Ces quatre joueurs ont passés plusieurs mois ensemble depuis le titre de Champion de France et la connexion entre eux tout comme le jeu, n’ont pas disparu. Les Clermontois ont faits les frais de ces retours et ont certainement payé un manque d’engagement dans ce match. Il manque toujours un certain Cheslin Kolbe mais le retour de ces joueurs changent la donne pour Toulouse, et c’est tout le championnat qui doit déjà s’en mordre les doigts. 

Un nouveau championnat démarre peut-être avec la fin de cette Coupe du Monde et une chose n’a échappé à personne, le Stade Toulousain va vite revenir aux avants postes du Top 14. Pour Clermont, ce match n’est pas une référence et il n’est pas signe de crise. Comme le dit, Camille Lopez il va falloir se remettre au boulot, avec la Coupe d’Europe qui arrive qui plus est. 

Bastien Rodrigues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *