Une Ligue Europa intéressante

Une Ligue Europa intéressante

Hier soir se déroulaient les demi-finales retour de Ligue Europa. Arsenal se déplaçait à l’Estadio Mestalla de Valence, forts de leur succès 3-1 au match aller, tandis que Chelsea recevait l’Eintracht Francfort à Stamford Bridge, après un nul 1-1 en Allemagne. Et les favoris n’ont pas déçu.

Pas de folies dans cette Ligue Europa. C’est ce que l’on retiendra des demi-finales retour, qui se sont déroulées sans accrocs pour les favoris… Ou presque. Après les deux formidables come-backs auxquels on a eu droit cette semaine en Ligue des Champions, on était en droit de rêver à de nouveaux scenarii de folie, et personne ne s’est risqué au jeu des pronostics.

Pas de miracle pour Valence

Valencia accueillait les Gunners au Mestalla. Malgré une défaite 3 buts à 1 à l’Emirates Stadium, les joueurs de Marcelino voulaient encore rêver. Et le match a encore une fois été fou. Kévin Gameiro ouvre le score à la 11e minute, et relance les espoirs du club Ché. Sauf que la doublette d’attaque d’Unai Emery va passer par là. Un triplé d’Aubameyang plus tard (17e, 69e, 88e) et un but de Lacazette (50e), les Gunners se retrouvent en finale de Ligue Europa, direction Baku, en Azerbaïdjan. La réduction de l’écart par Kévin Gameiro à la 58e ne changera pas grand-chose au résultat final : Unai Emery a la possibilité de remporter sa quatrième Ligue Europa, après avoir réussi à en remporter 3 au FC Séville.

Chelsea au bout du suspens

A Londres cette fois-ci, le match était beaucoup plus serré. Les Blues de Chelsea affrontaient Francfort dans l’autre demie-finale. Après le nul 1 partout à la Comerzbank Arena, les Blues de Chelsea partaient avec un avantage grâce à leur but à l’extérieur. Malgré une domination allemande, Ruben Loftus-Cheek a trouvé le chemin des filets à la 28e minute. Au retour des vestiaires, les Allemands sont métamorphosés, et Luka Jovic redonne de l’espoir aux Aigles dès le retour des vestiaires (49e). Le match ira jusqu’aux prolongations, durant lesquelles David Luiz et Zappacosta sauvent leur camp sur la ligne. Par la suite, un grand Kepa Arrizabalaga permettra aux Londoniens d’aller chercher une nouvelle finale européenne.

Une finale Made in London

Après les qualifications de Tottenham et Liverpool en Ligue des Champions, ce sont encore deux clubs Anglais qui se retrouvent en finale d’une Coupe Européenne. Cette fois, ce sont deux clubs de Londres, deux rivaux, qui se retrouvent pour aller chercher une qualification directe en Ligue des Champions, chose qui échappe aux Gunners par leur classement en championnat. Chelsea pourrait s’éviter un tour de barrage, tandis qu’Arsenal serait automatiquement qualifié en Ligue des Champions, eux qui ne peuvent accéder qu’à la Ligue Europa par leur classement en championnat (5e). En attendant un énième derby Londonien, cette fois-ci délocalisé à Baku le temps d’une finale Européenne, les Gunners doivent affronter Burnley, demain, tandis que les Blues se déplaceront sur la pelouse de Leicester, tous les deux jouant dimanche à 16 heures.

Hugo Kucharski

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *