Angleterre : le trophée, rien d’autre

Angleterre : le trophée, rien d’autre

Ils sont les inventeurs du ballon et n’ont pourtant jamais remporté le moindre Euro. Pire encore, en neuf participations, ils n’ont pas vu l’ombre d’une finale ! Alors l’heure a-t-elle enfin sonné pour les Anglais ? Comme nous vous l’expliquions dans notre petit guide de la compétition, les Three Lions font partie des grands prétendants au sacre de champions d’Europe. 

Leaders incontestables du Groupe A, lors des éliminatoires, les Anglais ont remporté sept de leurs huit matchs. Seul revers à leur actif, une défaite 2 buts à 1 en République tchèque. Tous les autres matchs ont laissé place à un festival offensif des Lions, avec une moyenne de 4,6 buts par rencontre. 

Dans leur Groupe D de la phase finale, les coéquipiers d’Harry Kane n’ont d’autre choix que de s’imposer s’ils ne veulent pas s’attirer la foudre des supporters. Confrontés à la République tchèque, à la Croatie et à l’Ecosse, ils joueront leurs trois matchs à la maison, dans l’emblématique stade de Wembley. Un avantage qu’ils pourraient également retrouver en demi et en finale, s’ils parviennent à se hisser jusque-là. 

 

  • Gareth Southgate, le technicien

Après la décevante défaite en finale de l’Euro 2016, face aux Islandais (1-2), Gareth Southgate a remplacé le sélectionneur, Roy Hodgson. Sur le papier, son bilan provisoire (31 victoires en 51 confrontations) n’est pas meilleur que son prédécesseur (33 victoires en 55 matchs). Pourtant, les Angliches semblent être plus que jamais en mesure de décrocher le graal. 

Le groupe construit par le technicien au célèbre costume trois-pièces se repose presque exclusivement sur des joueurs de Premier League. Sur les 26 sélectionnés, deux jouent au Borussia Dortmund, un à l’Atlético de Madrid et tous les autres en Angleterre. Par ailleurs, Gareth Southgate a réussi à construire un équilibre entre les “vieux” et la jeune génération en or anglaise. 

 

  • Joueurs à suivre ? 

Il fait déjà partie des anciens. Avec 34 réalisations en 54 titularisations, Harry Kane est le meilleur buteur anglais en activité. En manque de trophées avec les Spurs, l’attaquant de Tottenham a fait connaître ses envies d’ailleurs et serait (entre autres) dans le viseur du PSG. Son expérience, comme ses qualités de finisseur, comptera dans le vestiaire anglais.

C’est “le joueur le plus talentueux” que Pep Guardiola a vu dans sa carrière de coach. Bien plus jeune que le patron Kane, Phil Foden est tout aussi talentueux. A 20 ans, la star de Manchester City est présentée comme l’un des tout meilleurs joueurs au monde. Vainqueur du Mondial 2017 avec les moins de 17 ans, il a joué son premier match avec les séniors en septembre dernier. Le milieu de terrain anglais risque de faire souffrir ses adversaires… à l’image d’un certain N’Golo Kanté.  

Hormis ces deux stars, la liste des pépites britanniques est encore longue : Henderson des Reds, Rashford des Red Devils, Walker des Citizens, Mount des Blues, etc… Un seul joueur manque à l’appel, Trent Alexander-Arnold qui s’est blessé à la cuisse pendant le match de préparation face à l’Autriche, à la veille de la compétition. Il regardera l’Euro à la télévision…

 

  • Effectif ? 

Gardiens : D. Henderson (Manchester United), Johnstone (West Bromwich), Pickford (Everton)

Défenseurs : Chilwell et R. James (Chelsea), Coady (Wolverhampton), Maguire et Shaw (Manchester United), Mings (Aston Villa), Stones et Walker (Manchester City), Trippier (Atlético de Madrid, ESP).

Milieux : Bellingham (Dortmund, ALL), J. Henderson et Rice (Liverpool), Mount (Chelsea), Phillips (Leeds).

Attaquants : Calvert-Lewin (Everton), Foden et Sterling (Manchester City), Grealish (Aston Villa), Rashford (Manchester United), Kane (Tottenham), Saka (Arsenal), Sancho (Dortmund, ALL).

 

  • Calendrier ? 

Dimanche 13 juin à 15h, à Londres (Angleterre) : Angleterre – Croatie (beIN SPORTS)

Vendredi 18 juin à 21h, à Londres (Angleterre) : Angleterre – Écosse (TF1 et beIN SPORTS)

Mardi 22 juin à 21h, à Londres (Angleterre) : Rép. Tchèque – Angleterre (M6 et beIN SPORTS)

 

Emmanuel Clévenot  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *