Autriche : un quête d’une première victoire

Autriche : un quête d’une première victoire

Le palmarès de l’Autriche en championnat d’Europe, ce sont deux participations, quatre défaites et deux nuls. Autrement dit, les Rot-Weiss-Roten courent toujours derrière leur premier succès. En réalité, leur dernière victoire dans une compétition majeure remonte à plus de 30 ans, lors de la Coupe du monde 1990, face aux Etats-Unis (2-1). 

Il y a cinq ans, pendant l’Euro 2016, les Autrichiens avaient terminé dernier d’un groupe dominé par la Hongrie et l’Islande, dans lequel figurait aussi une certaine équipe du Portugal. A l’issue de la compétition, le sélectionneur en place avait été remplacé par l’Allemand, Franco Foda. Ce dernier a entamé une métamorphose du groupe et présente pour le moment un bilan plutôt positif, avec 20 victoires en 30 confrontations. 

 

  • Quelles chances ? 

L’Autriche a rondement mené ses éliminatoires. Deuxième du groupe G, derrière la Pologne, elle n’a perdu qu’à trois reprises sur dix matchs. Concernant la phase finale, les Autrichiens se déplaceront à Bucarest, pour affronter la Macédoine du Nord et l’Ukraine, et à Amsterdam, pour rencontrer les Pays-Bas. On notera que lors des qualifications, les joueurs de Franco Foda s’étaient imposés deux fois contre les Macédoniens (4-1 et 2-1). De quoi espérer décrocher un billet pour les huitièmes de finale… 

 

  • Joueurs à suivre ? 

C’est la star incontournable de cette sélection autrichienne : David Alaba. L’incontournable défenseur du Bayern Munich s’apprête à quitter l’Allemagne, après 13 ans de bons et loyaux services. Dès la rentrée, le joueur de 28 ans portera le maillot du Real Madrid. Avant de s’attaquer à ce nouveau défi, il espère guider la sélection nationale tout au long de cet Euro 2020. 

Un temps incertain, le milieu de terrain, Marcel Sabitzer a finalement été convoqué par Franco Foda. Depuis la demi-finale de Ligue de Champions, perdue face au PSG l’an passé, le joueur du RB Leipzig a gagné en expérience. Avec 48 sélections au compteur, il pourrait jouer un rôle important dans l’effectif autrichien. 

Troisième homme à garder à l’œil, Marko Arnautovic, 32 ans. L’ex-attaquant de Stoke City et West Ham, désormais exilé à Shanghai, devra être réaliste face aux buts s’il veut aller loin avec les coéquipiers. Le manque d’efficacité dans le dernier geste est justement l’un des soucis récurrents qui colle à l’équipe d’Autriche. 

 

  • Effectif ? 

Gardiens : Bachmann (Watford, D2 ANG), Pervan (Wolfsburg, ALL), A. Schlager (LASK).

Défenseurs : Alaba (Bayern Munich, ALL), Dragovic (Leverkusen, ALL), Friedl (Werder Brême, ALL), Hinteregger (Francfort, ALL), Lainer (Mönchengladbach, ALL), Lienhart (Fribourg, ALL), Posch (Hoffenheim, ALL), Trimmel (Union Berlin, ALL), Ulmer (RB Salzbourg).

Milieux : Baumgartlinger (Leverkusen, ALL), Baumgartner et Grillitsch (Hoffenheim, ALL), Ilsanker (Francfort, ALL), Laimer et Sabitzer (RB Leipzig, ALL), Lazaro (Mönchengladbach, ALL), Schaub (Lucerne, SUI), X. Schlager (Wolfsburg, ALL), Schopf (Schalke 04, ALL).

Attaquants : Arnautovic (Shanghai SIPG, CHN), Gregoritsch (Augsbourg, ALL), Kalajdzic (Stuttgart, ALL), Onisiwo (Mayence, ALL).

 

  • Calendrier ? 

Dimanche 13 juin à 18h, à Bucarest (Roumanie) : Macédoine du Nord – Autriche (beIN SPORTS)

Jeudi 17 juin à 21h, à Amsterdam (Pays-Bas) : Pays-Bas – Autriche (beIN SPORTS)

Lundi 21 juin à 18h, à Bucarest (Roumanie) : Ukraine – Autriche (beIN SPORTS) 

 

Emmanuel Clévenot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *