Belgique : un besoin fou de concrétiser (enfin)

Belgique : un besoin fou de concrétiser (enfin)

Elle compte parmi les trois grands favoris de l’Euro 2020. La Belgique, qui reste sur une demi-finale de Coupe du monde perdue contre la France, ne cesse d’impressionner. Régulière depuis plusieurs années, elle s’appuie sur ses cadres expérimentés, à l’image de Romelu Lukaku, Eden Hazard, Thibaut Courtois ou encore Kevin de Bruyne. Depuis deux ans, les Diables Rouges trônent à la première place du classement FIFA. Toutefois, les hommes de Roberto Martinez courent toujours derrière leur premier trophée international…

Alors l’heure est-elle enfin venue ? Une chose est sûre, les Belges sont en pleine forme à la veille de la compétition. Ils ont remporté la totalité de leurs dix matchs de qualification, en inscrivant quelque quarante buts pour seulement trois encaissés. Une masterclass qui fait de l’équipe la meilleure attaque et défense (avec la Turquie) de ces éliminatoires. Le ton est donné : les Belgian Red Devils ne viennent pas faire de la figuration. 

 

  • Patron incontestable du groupe B

Difficile d’imaginer une autre équipe que la Belgique finir en tête du groupe B. Les coéquipiers de Kevin de Bruyne débuteront avec la Russie. Dans la même poule lors des éliminatoires, les Belges s’étaient largement imposés à domicile (3-1) comme à l’extérieur (1-4). 

Même constat pour leur second adversaire, le Danemark, qu’ils ont battu à deux reprises pendant la Ligue des Nations (0-2, à l’extérieur et 4-2, à domicile). Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège du déplacement, car ces confrontations se joueront respectivement à Saint-Pétersbourg et Copenhague… avec très peu (voire aucun) de supporters belges.

Pour clore cette phase de groupe, les Diables Rouges affronteront la 54ème nation du classement FIFA, à savoir la Finlande. Le pays scandinave dispute sa toute première compétition internationale, sans grande ambition.

 

  • Joueurs à suivre ? 

Si le nom d’Eden Hazard revient souvent lorsqu’on parle de la Belgique, le meneur de jeu de Manchester City, Kevin de Bruyne semble lui avoir volé le rôle d’homme fort de la sélection depuis quelques mois. Il faut dire que les deux dernières années au Real Madrid ont été difficiles pour l’ancien attaquant lillois. Son compatriote mancunien a, lui, été élu meilleur de l’année en Premier League. Deux génies certes, mais deux formes différentes. Victime d’une double fracture à la tête après une collision en finale de Ligue de Champions, Kevin de Bruyne ne devrait toutefois pas participer à la première rencontre de l’Euro. Son retour est attendu pour le Danemark…

Lui aussi a été sacré meilleur joueur de son championnat. A 28 ans, Romelu Lukaku fait des étincelles en Série A avec son club de l’Inter Milan. Deuxième meilleur buteur du championnat italien derrière Cristiano Ronaldo, l’avant-centre jouera un rôle essentiel dans la réussite (ou l’échec) des Diables Rouges. 

Outre ces trois cadors, il faudra garder un œil sur le meilleur gardien de la Coupe du monde 2018, Thibaut Courtois, le défenseur expérimenté, Jan Vertonghen, mais aussi les jeunes talents que sont Youri Tielemans, Leander Dendoncker ou Jeremy Doku.

 

  • Effectif ? 

Gardiens : Courtois (Real Madrid, ESP), Mignolet (FC Bruges, BEL), Sels (Strasbourg, FRA).

Défenseurs : Alderweireld (Tottenham, ANG), Boyata (Hertha Berlin, ALL), Castagne (Leicester, ANG), Denayer (Lyon, FRA), Meunier (Dortmund, ALL), Vermaelen (Vissel Kobe, JAP), Vertonghen (Benfica, POR).

Milieux : Carrasco (Atlético, ESP), Chadli (Basaksehir, TUR), De Bruyne (Manchester City, ANG), Dendoncker (Wolverhampton, ANG), T. Hazard et Witsel (Dortmund, ALL), Praet et Tielemans (Leicester, ANG), Vanaken (FC Bruges, BEL).

Attaquants : Batshuayi et Benteke (Crystal Palace, ANG), Doku (Rennes, FRA), E. Hazard (Real Madrid, ESP), R. Lukaku (Inter Milan, ITA), Mertens (Naples, ITA), Trossard (Brighton, ANG).

 

  • Calendrier ? 

Samedi 12 juin à 18h, à Saint-Pétersbourg (Russie) : Belgique – Russie (M6 et beIN SPORTS)

Jeudi 17 juin à 18h, à Copenhague (Danemark) : Danemark – Belgique (beIN SPORTS)

Lundi 21 juin à 21h, à Saint-Pétersbourg (Russie) : Finlande – Belgique (TF1 et beIN SPORTS)

 

Emmanuel Clévenot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *