Borussia Dortmund : de l’excellence à la décadence

Borussia Dortmund : de l’excellence à la décadence

En signant un début de saison remarquable, le Borussia Dortmund figurait parmi les meilleures équipes européennes du moment, pouvant prétendre à remporter la Ligue des Champions. L’élimination précoce du BvB, face à Tottenham, a littéralement changé la donne. Désormais le seul objectif est la reconquête de la Bundesliga. Les supporters des jaune et noir n’en ont pas fini avec les émotions fortes…

Un début de saison plein de promesses

Invaincu en Bundesliga pendant les 16 premières journées, Dortmund s’est tranquillement installé à la tête du championnat sans jamais être inquiété. Une première partie de saison remarquable qui résulte d’un mercato estival parfaitement orchestré. Axel Witsel et Thomas Delaney, recrutés chacun à 20 millions d’euros, apportent au groupe la maturité dont il avait besoin : « Des joueurs robustes et qui se comportent en adultes » estime Michael Zorc, le directeur sportif du club. Aux côtés de Marco Reus, en pleine forme cette année, ces nouveaux cadres guident idéalement les plus jeunes, comme Abdou Diallo.

En Ligue des champions, le club connaît un tirage au sort défavorable. Le groupe A, dans lequel il est tombé, est relativement relevé. Mais menés par un Alcacer métamorphosé depuis son transfert de Barcelone, les jaune et noir se jouent facilement de Bruges et de Monaco, avant de créer l’exploit en écrasant l’Atlético Madrid par 4 buts à 0. Le sursaut d’orgueil des coéquipiers d’Antoine Griezmann ne tarde pas puisque le match retour se solde par une victoire des madrilènes (2-0). Finalement, le BvB termine à la première place de son groupe. Des performances pleines de promesses pour la suite de la compétition…

Élimination précoce en Ligue des Champions

Comme souvent dans le football, un seul moment de fragilité suffit à mettre en péril la course vers un trophée. Le talent de Jadon Sancho, courtisé par Manchester United, et la capacité folle de Lucien Favre à renverser le cours d’un match, n’auront pas été suffisants pour dépasser les 8ème de finale de la Champion’s League. Le technicien suisse s’incline à Tottenham puis dans son Signal Iduna Park pour une défaite globale de 4 buts à 0.

En l’espace d’un mois, entre le 2 février et le 5 mars, le Borussia Dortmund n’aura remporté qu’une seule de ses huit confrontations. Une débâcle qui coûtera au club son élimination en C1 et en Coupe d’Allemagne, ainsi que sa première place au classement de Bundesliga.

Bundesliga : le titre en ligne de mire

Deux équipes, un trophée. Éliminés en huitième de finale de la ligue des champions, les deux grands clubs allemands n’ont plus qu’un objectif en tête : remporter la Bundesliga. Il aura fallu 25 journées à l’ogre bavarois pour s’emparer de la première place du championnat allemand. Un retournement de situation difficile à encaisser pour les hommes de Lucien Favre, mais qui redonne du piquant à cette fin de saison : « Ça fait partie des aléas de la saison. Il faut avancer, prendre des points et on fera les comptes à la fin. Je ne sais pas si c’est mieux d’être dans la position du chasseur. Le plus important est d’être premier à la fin » se confie Abdou Diallo, le jeune défenseur central français qui mènera l’équipe de France Espoirs cet été, lors de l’Euro.

De leur côté, les Munichois gèrent sereinement leur championnat depuis leur contre-performance face à Liverpool. Et Thomas Müller, l’ex-international de la Mannschaft, n’hésite pas à mettre la pression sur ses éternels concurrents : « Dortmund ne peut pas se permettre de faux pas, car nous sommes en forme ». A égalité de points avec le BvB, ils occupent la première place du classement grâce au goal-average. Rendez-vous le 6 avril à l’Allianz Arena… Un choc pour la place qui promet d’être des plus intenses !

Avant de se confronter à leurs adversaires directs, Reus et ses coéquipiers doivent dans un premier temps se défaire de Wolfsbourg. Et ce, sans le prodige américain Christian Pulisic, blessé. Les joueurs de Bruno Labbadia, qui réussissent très bien à l’extérieur (7 victoires en Bundesliga sur 12 rencontres disputées à l’extérieur), ont à coeur de retrouver le succès loin de leur pelouse, leur dernier match à l’extérieur s’étant soldé par un cinglant 6-0 contre le Bayern… Bien que battus 1-0 à l’aller, les Loups, en quête d’une place qualificative pour la Ligue Europa, ne lâcheront rien…

Emmanuel Clévenot

L'avis de la rédaction

Hugo Kucharski

Le Borussia Dortmund version Lucien Favre est extrêmement séduisant. Un excellent mercato (arrivées de Alcacer, le supersub, mais aussi de Thomas Delaney, Axel Witsel, ainsi que Achraf Hakimi notamment) et des résultats très intéressants… Au début. Les Borussen ont laissé passer trop de points ces dernières semaines, ce qui a permis au Bayern Munich de revenir à portée. L’enchaînement des matches n’a pas joué en leur faveur, et la fatigue s’accumulait depuis quelques temps déjà… Désormais éliminés en Champion’s League, les joueurs du BVB doivent se reconcentrer sur la Bundesliga, qu’ils n’ont plus remporté depuis l’aire Jürgen Klopp.

Avec un jeu très séduisant et une équipe très homogène (pas mal de cadres et de joueurs expérimentés comme Reus, Götze ou encore Witsel, mais aussi des jeunes comme Diallo, Akanji, Dahoud), le BVB a les armes d’aller chercher le titre. C’est une équipe qui n’a plus rien à perdre, mais tout à gagner, alors il faut maintenant qu’ils se donnent les moyens d’atteindre les sommets dans un championnat qui est dominé par l’ogre bavarois depuis maintenant 6 saisons…

Bastien Rodrigues 

Cette saison est enfin le renouveau du Borussia Dortmund. Depuis le départ de Klopp, le club jaune et noir fait des saisons bonnes mais pas géniales. Et cette saison c’est une équipe en grande forme dans le championnat allemand. Avec un Paco Alcacer décisif depuis son arrivée de Barcelone, le club allemand a rayonné depuis le début du championnat. L’international espagnol a marqué 14 fois avec son équipe et a surtout ravivé cette flamme jaune dans les tribunes. Marco Reus a de nouveau été blessé mais il a joué plus de rencontres et a été important pour son équipe. Une équipe première au classement sans concurrent depuis septembre, et au moment où le titre se rapproche et la fin de saison aussi, le club flanche. Il laisse revenir le Bayern Munich derrière lui et même se faire dépasser. Il reste 8 rencontres au club pour valider une année qui doit se finir avec un titre pour eux mais la bataille ne sera pas facile.

One comment on “Borussia Dortmund : de l’excellence à la décadence

  1. Paul Stefani dit :

    J’ai beau être supporter du Bayern depuis tout petit, je suis content de voir que Dortmund a élevé son niveau de jeu cette saison pour venir concurrencer le Bayern et rendre la Bundesliga plus captivante, qui plus est avec pour coach Lucien Favre, qui est vraiment excellent.
    Les difficultés rencontrées par les Jaunes et Noirs sont surtout pour moi le résultat d’un effectif pas assez large : dès que y a 2-3 absents, dur pour eux d’être compétitifs et de pratiquer ce football si offensif.
    Bref, leur mercato estival va devoir encore une fois être pertinent pour permettre à Favre, la saison prochaine, de faire concourir ses joueurs sur au moins deux tableaux jusqu’à Avril-Mai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *