Espagne : la relève semble enfin arrivée

Espagne : la relève semble enfin arrivée

La génération dorée d’Andrés Iniesta a eu du mal à trouver ses successeurs. Depuis les sacres de champions du monde et d’Europe, en 2008, 2010 et 2012, l’Espagne ne parvient plus à s’imposer parmi les plus grandes nations. En 2016, la Roja s’était inclinée 2-0 face aux Italiens, en huitième de finale de l’Euro. Même résultat deux ans plus tard, avec l’élimination en huitième du Mondial, face aux Russes. 

Remontée au 6ème rang du classement FIFA, la Seleccion semble enfin avoir construit une nouvelle équipe solide. Entraînés par le célèbre Luis Enrique, les Espagnols font à nouveau peur avec ses jeunes joueurs bourrés de talents, à l’image de Pedri (18 ans) et Oyarzabal (24 ans).

Leaders incontestables de son groupe lors des éliminatoires, les coéquipiers de De Gea affronteront la Suède, la Pologne et la Slovaquie. Ils sont les grands favoris de cette poule E, d’autant plus qu’ils joueront ces trois matchs à domicile, dans le stade de Séville. L’objectif inavoué de la Roja est de décrocher une place pour le carré final de la compétition. 

 

  • Aymeric Laporte, des Bleus aux Rouges

Vous connaissez sûrement son nom, même si vous ne vous intéressez pas au football espagnol. Et pour cause : Aymeric Laporte a été sélectionné à trois reprises en équipe de France. Originaire d’Agen, le défenseur de 27 ans a été naturalisé en vitesse juste avant le début de l’Euro pour pouvoir être sélectionnable par la Roja. Le choix de la facilité peut-être,  au vu de l’absence de cadres au poste de charnière. En effet, le capitaine emblématique, Sergio Ramos n’a pas été retenu en raison d’une blessure et Gérard Piqué a récemment pris sa retraite internationale. L’actuel joueur de Manchester City dit donc définitivement à la sélection tricolore… 

 

  • Joueurs à suivre ? 

C’est l’un des rares survivants de la génération espagnole championne du monde et d’Europe. En l’absence de Sergio Ramos, Sergio Busquets fera office de taulier à la Roja. Milieu défensif du FC Barcelone depuis 2008, le catalan fêtera ses 33 ans juste après l’Euro. Avec plus de 120 sélections à son compteur, il guidera le jeune vestiaire espagnol.

Quinze années les séparent. A 18 ans, Pedri semble déjà avoir un avenir tout tracé. Comme Iniesta, Xavi ou Busquets, il devrait devenir l’un des futurs cadres de la sélection d’ici quelques années. Évoluant également au FC Barcelone, il n’a porté qu’à quatre reprises le maillot de l’Espagne mais ces exploits en Liga devrait être récompensés par une titularisation pendant la compétition.

 

  • Effectif ? 

Gardiens : De Gea (Manchester United, ANG), R. Sanchez (Brighton, ANG), U. Simon (Athletic Bilbao).

Défenseurs : J. Alba (FC Barcelone), Azpilicueta (Chelsea, ANG), E. Garcia et Laporte (Manchester City, ANG), Gaya (Valence CF), D. Llorente (Leeds, ANG), P. Torres (Villarreal).

Milieux : S. Busquets et Pedri (FC Barcelone), Koke (Atlético de Madrid), Rodri (Manchester City, ANG), F. Ruiz (Naples, ITA), Thiago Alcantara (Liverpool, ANG).

Attaquants : Morata (Juventus, ITA), G. Moreno (Villarreal), Olmo (RB Leipzig, ALL), Oyarzabal (Real Sociedad), Sarabia (Paris-SG, FRA), F. Torres (Manchester City, ANG), A. Traoré (Wolverhampton, ANG).

 

  • Calendrier ? 

Lundi 14 juin à 21h, à Séville (Espagne) : Espagne – Suède (TF1 et beIN SPORTS)

Samedi 19 juin à 21h, à Séville (Espagne) : Espagne – Pologne (beIN SPORTS)

Mercredi 23 juin à 18h, à Séville (Espagne) : Slovaquie – Espagne (beIN SPORTS) 

 

Emmanuel Clévenot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *