Finlande : une première participation historique

Finlande : une première participation historique

C’est la belle histoire des éliminatoires de l’Euro. Après 32 campagnes de qualification sans résultat, la Finlande a enfin décroché son premier ticket pour une compétition internationale. Plus connus comme joueurs de hockey sur glace, discipline dont ils sont champions du monde, les Huuhkajat (ou Hiboux Grands-Ducs) se placent au 56ème rang du classement FIFA. 

Alors les blancs et bleus ont-ils leur carte à jouer dans cette phase finale de l’Euro ? Pour être tout à fait objectif, pas vraiment. Les hommes de Markku Kanerva devront se déplacer à deux reprises en terres ennemies : tout d’abord à Copenhague pour affronter le Danemark, puis à Saint-Pétersbourg pour rencontrer la Russie. Point d’orgue de ce parcours difficile, un match contre les indomptables Diables Rouges. Autant dire que la route est longue avant un (très) hypothétique huitième de finale…

 

  • La 33ème sera la bonne

Les Finlandais avaient très mal débuté leur campagne de qualification. Avec une défaite par 2 buts à 0 face à l’Italie pour commencer, tout le monde s’attendait à voir le triste scénario se répéter une 33ème fois. Pourtant, dans un sursaut d’orgueil, la formation scandinave a immédiatement rectifié le tir en battant l’Arménie, la Bosnie-Herzégovine, le Liechtenstein et la Grèce. 

Avec quatre victoires pour une défaite, l’équipe venait de s’offrir un confortable fauteuil à la deuxième place de leur groupe. Trois défaites suivront, mais pas de quoi gâcher leurs belles performances de début de parcours. C’est fait : la Finlande termine sur la seconde marche devant la Grèce et file en direction de son premier Euro ! 

 

  • Joueurs à suivre ? 

C’est l’homme qui sort du lot, la vedette de cette équipe anonyme. Teemu Pukki, 31 ans, a marqué 10 des 16 buts inscrits par la Finlande lors des qualifications à l’Euro. L’attaquant vient de réaliser une formidable saison avec son club anglais de Norwich City, en remportant la Championship (deuxième division anglaise). Il retrouvera donc la Premier League l’an prochain. Avec 90 sélections au compteur, Teemu Pukki devra guider ses coéquipiers durant cette compétition. Touché au ligament de la cheville, il risque toutefois de ne pas jouer le premier match, contre le Danemark.

Rares sont les noms qui évoqueront quelque chose si vous n’êtes pas un grand amateur de football scandinave. Auteur de 9 clean sheets en Bundesliga, le portier du Bayer Leverkusen, Lukas Hradecky sera le dernier rempart finlandais. Au milieu de terrain, le champion d’Ecosse, Glen Kamara laissera exprimer ses talents de gratteur. Tandis que Tim Sparv portera le brassard de capitaine. Mais vous l’aurez compris : la clef de la réussite sera le collectif pour les Hiboux Grands Ducs. 

 

  • Effectif ? 

Gardiens : Hradecky (Leverkusen, ALL), Jaakkola (Bristol, D3 ANG), Joronen (Brescia, D2 ITA).

Défenseurs : Alho (MTK Budapest, HON), Arajuuri (Pafos, CHY), Ivanov (Warta Poznan, POL), O’Shaughnessy (HJK Helsinki), Uronen (Genk, BEL), L. Väisänen (Elfsborg, SUE), S. Väisänen (Chievo Vérone, D2 ITA), Toivio (BK Häcken, SUE), Raitala (Minnesota United, USA).

Milieux : Kamara (Rangers, ECO), Soiri (Esbjerg, DAN), Taylor (SK Brann, NOR), Lod (Minnesota United, USA), F. Jensen (Augsbourg, ALL), Kauko (Esbjerg, D2 DAN), Lam (Zwolle, HOL), Schüller (Djugardens, SUE), Sparv (Larissa, GRE), Valakari (Pafos, CHY).

Attaquants : Lappalainen (CF Montréal, USA), Pukki (Norwich, D2 ANG), Pohjanpalo (Union Berlin, ALL), Forss (Brentford FC, ANG).

 

  • Calendrier ? 

Samedi 12 juin à 18h, à Copenhague (Danemark) : Danemark – Finlande (beIN SPORTS)

Mercredi 16 juin à 15h, à Saint-Pétersbourg (Russie) : Finlande – Russie (beIN SPORTS)

Lundi 21 juin à 21h, à Saint-Pétersbourg (Russie) : Finlande – Belgique (TF1 et beIN SPORTS) 

 

Emmanuel Clévenot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *