Hongrie : maudite par le tirage au sort

Hongrie : maudite par le tirage au sort

Ils pouvaient difficilement obtenir plus mauvais tirage. Au 37ème rang du classement FIFA, la Hongrie a hérité du “groupe de la mort” avec la France, l’Allemagne et le Portugal. Avant même le début des hostilités, on imagine très mal la sélection hongroise décrocher une place qualificative pour les huitièmes de finale. Seul avantage pour les hommes de l’Italien, Marco Rossi, deux de leurs trois matchs se joueront à domicile. Il s’agit des deux premiers, contre les champions d’Europe en titre et les champions du monde 2018. Pour le dernier, ils s’envoleront à l’Allianz Arena de Munich pour affronter la Mannschaft. 

Attention toutefois de ne pas condamner trop vite cette équipe hongroise. En 2016, en phase de poules de l’Euro, elle avait tenu tête au Portugal de CR7 dans un match complètement délirant (3-3). Un but de plus en la faveur de la Hongrie et la Seleçao était disqualifiée de la compétition… et donc privée de son premier sacre international. Qui prendra le dessus dans cette revanche entre les deux nations ? Réponse mardi 15 juin, à 18 heures.

 

  • Quatrième de son groupe aux éliminatoires 

A l’issue de la phase des éliminatoires, la Hongrie pointait à la quatrième place de son groupe, derrière la Croatie, le Pays de Galles et la Slovaquie. Une place synonyme de disqualification. Grâce à leurs résultats en Ligue des nations, les Magyars ont toutefois été repêchés pour disputer les barrages. En éliminant la Bulgarie (3-1) en demi et l’Islande (2-1) en finale, les Hongrois ont finalement décroché leur billet pour l’Euro 2020. 

 

  • Joueurs à suivre ? 

Comment stopper les assauts de Karim Benzema, Kylian Mbappé, Cristiano Ronaldo, Joao Félix, Thomas Müller ou encore Timo Werner ? La réponse s’appelle peut-être Willi Orban. Défenseur central de 28 ans, il évolue au RB Leipzig depuis 2015. Passé par les espoirs allemands, le numéro 4 a finalement décidé de représenter les couleurs de la Hongrie. Il sera un élément indispensable de la défense des Rouges et Blancs pendant la compétition.

Un autre joueur du RB Leipzig partagera ce rôle de rempart. A 31 ans, Peter Gulacsi s’apprête à disputer sa tout première grande compétition internationale en tant que titulaire. Lors de l’Euro 2016, il était la doublure de Gabor Kiraly, alors joueur le plus âgé de la compétition (40 ans). S’il n’a pas beaucoup d’expérience en sélection nationale, il a malgré tout à son actif une demi-finale de Ligue des Champions, perdue contre le PSG l’année dernière. 

 

  • Effectif ? 

Gardiens : Bogdan et Dibusz (Ferencvaros), Gulacsi (RB Leipzig, ALL).

Défenseurs : Bolla et Fiola (MOL Fehérvar), Botka et Lovrencsics (Ferencvaros), Kecskes (FC Lugano, SUI), Lang (Omonia Nicosie, CHY), Orban (RB Leipzig, ALL), At. Szalai (Fenerbahçe, TUR).

Milieux : Cseri (Mezökövesd Zsory), Gazdag (Budapest Honved), Holender (Partizan Belgrade, SER), Kleinheisler (Osijek, CRO), Nagy (Bristol, D2 ANG), Nego (MOL Fehérvar), Schäfer (DAC 1904, SLQ), Siger (Ferencvaros).

Attaquants : Hahn (Paksi FC), Nikolics (MOL Fehérvar), Sallai (Fribourg, ALL), Schön (FC Dallas, USA), Ad. Szalai (Mayence, ALL), K. Varga (Kasimpasa, TUR), R. Varga (MTK Budapest).

 

  • Calendrier ? 

Mardi 15 juin à 18h, à Budapest (Hongrie) : Hongrie – Portugal (beIN SPORTS)

Samedi 19 juin à 15h, à Budapest (Hongrie) : Hongrie – France (TF1 et beIN SPORTS)

Mercredi 23 juin à 21h, à Munich (Allemagne) : Allemagne – Hongrie (beIN SPORTS) 

 

Emmanuel Clévenot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *