Russie : confirmer après le Mondial 2018

Russie : confirmer après le Mondial 2018

On les avait quittés en quart de finale de leur Coupe du monde, en 2018, face à la Croatie. Depuis, la Russie a continué a montré un visage séduisant, notamment sur le plan offensif. De retour pour le championnat d’Europe, la 38ème nation du classement FIFA n’a plus grand chose à voir avec l’équipe de l’Euro 2016, qui n’avait pas remporté le moindre match.

En effet, avec huit succès en dix matchs, les Russes ont parfaitement mené leurs phases de qualification à l’Euro 2020. On se rappelle notamment de leur victoire écrasante contre l’équipe de Saint-Martin, 9 buts à 0. Les hommes de Stanislav Tchertchessov sont tombés à deux reprises seulement, contre la Belgique (1-4 à domicile, 3-1 à l’extérieur). Un revers qui leur coûtera la première place du groupe mais par leur billet pour les phases finales.

 

  • Quelles chances ? 

Alors cette formation russe peut-elle prétendre à un huitième de finale ? Le défi ne sera pas évident à relever mais tout semble possible pour les Rouges et Blancs. Ils profiteront de deux matchs à domicile, contre la Belgique (pour une revanche) et la Finlande, avant de se déplacer à Copenhague, pour affronter le Danemark. Dans l’éventualité d’une défaite contre les Diables Rouges et d’un succès face aux novices Hiboux Grands-Ducs, le dernier match contre les Danois prendrait des airs de petite-finale de groupe… 

 

  • Joueurs à suivre ? 

Du haut de son mètre quatre-vingts dix-sept, Artem Dzyuba est sans contestation la star de l’équipe. Capitaine aux 50 capes, le buteur de 32 ans a guidé son club du Zénith Saint-Pétersbourg jusqu’au titre de champion de Russie cette année. En 34 matchs, il a scoré à 22 buts, signant ainsi une saison extraordinaire. Reste à réitérer en sélection nationale ! 

Plus jeune mais tout aussi talentueux, Aleksandar Golovin jouera aussi un rôle clef chez les Russes. A 24 ans, la pépite monégasque semble au meilleur de sa forme après une première partie de championnat très compliquée. Blessé à l’automne, il a été absent des terrains pendant quatre mois avant de revenir, début janvier, contre Lorient. Remplaçant, le milieu de terrain entre en seconde période et fait trembler les filets dès son premier ballon. Il terminera la saison avec 9 passes décisives en 20 matchs, le meilleur ratio de Ligue 1. 

 

  • Effectif ? 

Gardiens : Chounine (Dynamo Moscou), Louniov (Zénith Saint-Pétersbourg), Safonov (FC Krasnodar), Dioupine (Rubin Kazan).

Défenseurs : M. Fernandes, Diveyev (CSKA Moscou), Djikia (Spartak Moscou), Ievgueniev (Dynamo Moscou), Jirkov, V. Karavaïev (Zénith), Koudriachov (Antalyaspor, TUR), Samochnikov (Rubin Kazan), Semionov (Akhmat Grozny).

Milieux : Cherichev (Valence CF, ESP), Golovine (Monaco, FRA), Ionov (FC Krasnodar), Jemaletdinov, Barinov, Moukhine (Lokomotiv Moscou), Kouzyaïev, Ozdoïev, Mostovoï (Zénith), Makarov (Rubin Kazan), Al. Mirantchouk (Atalanta, ITA), Zakharian, Fomine (Dynamo Moscou), Zobnine (Spartak Moscou).

Attaquants : Dziouba (Zénith), Sobolev (Spartak Moscou), A. Zabolotni (Sotchi).

 

  • Calendrier ? 

Samedi 12 juin à 21h, à Saint-Pétersbourg (Russie): Belgique – Russie (M6 et beIN SPORTS)

Mercredi 16 juin à 15h, à Saint-Pétersbourg (Russie) : Finlande – Russie (beIN SPORTS)

Lundi 21 juin à 21h, à Copenhague (Danemark) : Russie – Danemark (beIN SPORTS) 

 

Emmanuel Clévenot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *