Les Celtics, c'est fou !

Après trois défaites consécutives, les Rockets voulaient remettre les pendules à l’heure. Mais c’était mal compté sur les Celtics qui ont fait un retour miraculeux en deuxième mi-temps pour s’imposer 99-98.

Début de match

Le début de la rencontre est largement à l’avantage des hommes de Houston. Amenés par un très bon James Harden, les Rockets terminent le 1er QT avec 20 points d’avance (32-12). Le 1er QT du côté des Celtics est vraiment catastrophique. Aucun jeu n’est en place, aucune attaque ne fait mouche, seuls quelques shoots à trois points font monter le score pour les coéquipiers de Kyrie Irving. 

Deuxième quart-temps

Rebelote dans le deuxième quart-temps dans lequel Eric Gordon prend littéralement feu. À 17 points à la mi-temps, le meilleur sixième homme de l’année passée a inscrit 3 shoots à trois points. Durant cette première mi-temps, les hommes en rouges vont inscrire 10 trois-points sur 24 tentés. Du côté des Celtics, seuls 4 paniers à 3 points sont marqués dans ce premier acte. Comme dans le 1er QT, les Verts ne trouvent que très peu de solutions offensives et font preuve de beaucoup trop de maladresse à l’approche du panier.

Le score à la mi-temps est de 62-38 en faveur de Houston.

Alors qu’on pensait le match définitivement plié, c’est mal connaitre les Celtics. Totalement maladroit en première mi-temps, les Celtics ont retrouvé de l’adresse en infligeant un 31-16 aux Rockets dans le troisième quart-temps réduisant l’écart entre les deux équipes à neuf points. Du côté des Rockets, la réussite de la première mi-temps est restée dans les vestiaires pour laisser place à une équipe totalement perdue sur le terrain ne sachant trouver aucune solution offensive. 

78-69 Houston. MAIS QUEL MATCH… !

Alors qu’ils revenaient à seulement neuf points, les Rockets ont fait un nouveau run distançant les Celtics à 14 unités. Pas de quoi affoler les Verts, qui panier après panier reviennent dans le match. À trois minutes de la fin, les Celtics reviennent à seulement un point des Rockets, et là, la fin de match exceptionnelle commencent : les Celtics n’arrivent pas à mettre UN panier pour passer devant au score. Quand les rockets mettent un panier, les Celtics répondent. À 15 secondes de la fin, trois points d’écart… Jason Tatum dunk, -1. Sur la remise, faute offensive de James Harden. Balle pour Horford qui met le panier. 99-98 pour la première fois du match les Celtics passent devant. 11 secondes à jouer, nouvelle faute offensive de James Harden sur Marcus Smart, les Celtics remportent le match alors qu’ils étaient menés de 24 points à la mi-temps.

 

 

EXCEPTIONNELS HOMMES VERTS.

T. Bories