Minnesota-Cleveland

 « Ils ne sont plus une jeune équipe. » Voilà ce que disait LeBron James avant le début de match, en énumérant les vétérans des Wolves, et leurs jeunes qui prennent du galon. Et son propos s’est largement confirmé sur le parquet! Comme des grands garçons, Andrew Wiggins ,Karl-Anthony Towns, Jimmy Butler  et les Wolves ont littéralement dépecé les Cavs (127-99), avec une avance s'élevant jusqu' 41points. 


Le match :

Il y a beau avoir le chauffage dans les salles, LeBron James et les Cavaliers ont pris un grand coup de froid en se déplaçant à Minneapolis! Cette nuit, les triples finalistes ont en effet eu beaucoup de mal sous les rafales des stars des Timberwolves. Une lourde défaite à l’arrivée : 99-127!

 

Douchés à froid d’entrée, les Cavaliers ont pris l’eau dès les premières minutes de jeu. Si IT, rapidement remplacé par Wade, est en galère face à Jones, on peut en dire autant de Love devant le KAT. Les Wolves en profitent en créant directement un écart de 16points après quelques minutes de jeu (20-4). Le premier quart-temps est une démonstration : 32-18 en faveur de Minnesota.

Incapable de rentrer un tir extérieur (1/12 à trois points), Cleveland a la bonne idée de se rapprocher du cercle pour marquer. James, Wade et surtout Green, auteur d’une très belle entrée, slashent tous vers le cercle. Puis Korver envoie une flèche lointaine qui lui permet de grimper au classement des meilleurs du genre dans l’histoire. L’écart se réduit un peu mais Bjelica et Towns, à distance, remettent dedans (42-22). James tente bien de réveiller les siens en captant rebond sur rebond et en contrant violemment Jones en transition. Mais les Cavs peinent à tenir les transitions adverses. À l’image de l'action parfaite de Wiggins, bien servi par Jones, qui dunke facilement devant un Kevin Love qui ne daigne pas mettre son corps en opposition (58-39). Nouveau temps-mort Tyronn Lue, il ne lui en reste plus que trois pour le reste du match…

 

Surclassés dans la lutte au rebond (37-56) par des Timberwolves bien plus obstinés dans la raquette, à l'image de Karl-Anthony Towns et Taj Gibson, les Cavaliers ont pris un départ calamiteux : trois de leurs cinq titulaires, Isaiah Thomas, J. R. Smith et Kevin Love, n'avaient pas réussi le moindre tir à la mi-temps (0/18 à eux trois). Les Cavs ne défendent plus du tout en transition. Gibson bat encore Love dans l’effort puis Butler envoie un gros tir à trois au buzzer pour conclure cette mi-temps tout simplement parfaite (69-42).

 

A la reprise, le festival continue et le 3ième quart-temps permet de voir l'écart se creuser jusqu'à +41 points! Les Timberwolves n’ont donc jamais été inquiété durant cette seconde période. Le coach des Cavs Tyronn Lue a ainsi laissé son cinq majeur sur le banc tout le dernier quart-temps. Le tout dernier enjeu de cette fin de match est de savoir quand Thibodeau va enfin daigner ouvrir son banc. Rien de bien fou en fin de match, et l'écart significatif de +28 pour un score final de 127-99.


Côté Minnesota Timberwolves :

Avec 21 points (7/13), 9 passes décisives, 8 rebonds, 3 interceptions et une défense de fer sur James, Jimmy Butler a sans conteste été l'homme du match. Et il a donné la fièvre à Lebron James toute la soirée! Le chef de meute des loups a en effet pris en grippe le quadruple MVP. Il ne s’est pas laissé enrhumer par les feintes ou la puissance physique de son adversaire. Et il l’a finalement complètement éteint! Butler serait donc bien l'homme capable de freiner et de ralentir le meilleur joueur du monde. Il a toujours su mettre le King en difficultés. Pour preuve leur bilan en tête-à-tête : 12 victoires pour Jimmy, 5 succès pour James.

 

Karl-Anthony Towns, en double-double (19 points, 12 rebonds), s'est régalé dans la raquette avec quelques beaux dunks. A ses côtés, Taj Gibson (16 points, 13 rebonds) réalise également une très bonne prestation. Notons également le très bon match d'Andew Wiggins avec 25 points et 6 rebonds. Enfin, comment ne pas parler de Tyus Jones?! Le remplaçant de Jeff Teague, dont on ne cesse de dire du bien depuis des semaines, joue un cran au-dessus de Thomas. Lorsqu’il ne termine pas en floater, il sert Towns ou Gibson dessous, toujours dans le bon timing. 


Côté Cleveland Cavaliers :

Dominés dans tous les secteurs du jeu, de l’adresse à l’engagement, les Cavs d’un tout petit LeBron James ont vécu une soirée cauchemar marquée par les très mauvais matchs de Kevin Love et d’Isaiah Thomas, expulsé après un mauvais geste sur Wiggins. Dès le début du match les Cavs ont forcé à 3 points, à l'image de la frustration de Kevin Love qui continuait à balancer des briques sous les huées de ses anciens fans.

 

Le King, d’ordinaire si influent, est resté en retrait.  James termine en effet avec 10 points, 8 tirs tentés (4 réussites), 8 rebonds, 5 passes et 3 balles perdues en 27 minutes. Et surtout ce +/- tristement record de -39. Jamais son impact sur le jeu ne s’était avéré aussi négatif. C’est la plus mauvaise performance de sa carrière sur cet aspect statistique!

 

Jeff Green a bien tenté de prendre le relais avec 22 points à 9sur15 et Kyle Korver a eu beau ajouter 19 points, les Cavs ont clairement sombré cette nuit au Target Center...

 

Isaiah Thomas expulsé!

Peut-être pressé de quitter l’atmosphère glaciale du parquet, Isaiah Thomas a rejoint le vestiaire bien avant le reste de ses coéquipiers cette nuit. Le meneur All-Star a effectivement été expulsé après un coup de la corde à linge sur Andew Wiggins à la gorge. Un geste clairement irréfléchi et dangereux rarement tolérée en NBA! Auteur de deux bons matches depuis son retour, IT a sombré comme l’ensemble de ses camarades. Il a fini avec 9 points à 3/11 en 19 minutes. Tyronn Lue a carrément estimé que son joueur n'aurait pas dû être expulsé. Wiggins a toutefois accepté les excuses de Thomas et les deux joueurs sont passés à autre chose. 

Pour ESPN, Isaiah Thomas est revenu sur son geste qui lui a valu une exclusion. Le meneur de jeu a alors confié : « J’ai déjà intercepté beaucoup de ballons comme ça. Il s’est juste avéré que je l’ai percuté au niveau de la gorge. Je me suis tout de suite excusé parce que je n’ai pas fait exprès. Je suis juste content qu’il aille bien. J’étais surpris parce que je cherchais à intercepter le ballon. Mais je sais que dès que ça touche la tête c’est très sensible, surtout si c’est moche, il y a de grandes chances pour que vous soyez exclu. Je me suis juste assuré qu’il allait bien, qu’il sache que j’avais pas l’intention de le blesser ou de le heurter au niveau de la gorge ».


Énorme victoire référence pour les Timberwolves (26v–16d) qui se rapprochent du Top 3 à l’Ouest, avant de défier OKC à domicile, mercredi. Pour Cleveland (26v – 14d) qui reste sur 5 défaites en 7 matchs, ce sera direction Toronto, jeudi, pour un des chocs de la conférence Est.

Charly Salmont