Preview Playoffs 2018

BOSTON CELTICS - MILWAUKEE BUCKS

Est-ce que vous sentez cette odeur alléchante ? La pression qui monte, la hype qui ne cesse de grandir ?
C’EST L’HEURE DES PLAYOFFS !
Et qui dit Playoffs, dit forcément previews ! Tout au long de ces deux mois de compétition, pour chacune des séries, du premier tour aux finales NBA, on vous propose une preview disséquant les différentes affiches !
Retour dans la conférence Est, on sort sa carte de membre chez Greenpeace, puisque les Boston Celtics sont opposés aux Milwaukee Bucks !


La match-up : Des Monstars défient la forteresse celte.

Tiens donc, une autre série compliquée à déterminer, et comme par hasard, une autre série qui s’est conclue par un 2-2 en saison régulière. Cependant, avec tous les absents du côté de Boston, notamment Kyrie Irving, il est encore plus difficile donc d’en tirer des conclusions.

Puisqu’on part sur Boston, attardons nous sur eux. Les Celtics ont eu une saison compliquée avec de nombreux blessés au fil de la saison, et sont aujourd’hui sans vrai Franchise Player. Malgré tout, grâce au système mis en place par Brad Stevens, les Celtics terminent tranquillement seconds de l’Est avec 55 victoires. Aucune pression pour ces Celtics donc, qui risquent de manquer d’armes pour aller aussi loin qu’espérer en début de saison.

 

Penchons nous désormais sur les Bucks. On parlait de saison compliquée, en voilà une bien belle. Jason Kidd viré par un management pressé, l’arrivée d’Eric Bledsoe à la mi-saison, une saison globale un peu en dessous des attentes, et voilà Milwaukee 7eme de l’Est au buzzer. Malgré tout, en voyant le tirage au premier tour, les Bucks peuvent se permettre d’espérer un upset.

Désormais, concernant les attentes, préparez vous à des Celtics en mode lockdown pendant 48 minutes qui risquent malgré tout de souffrir, au vu de la dimension physique nettement supérieur de leurs adversaires. Des Bucks qui eux, devront débloquer les verrous mis en place par Brad Stevens et imposer leur avantage physique.


Le focus : Le verrou made in Stevens peut-il stopper le Greek Freak ?

C’est la grosse question autour de cette série. La défense de fer de Boston peut-elle contenir tous les Freaks de Milwaukee, le Grec en tête ? Essayons de voir si la tactique prendra l’avantage sur la dimension physique, ou l’inverse dans cette confrontation.

Commençons par la tête de série, nos amis les verts plus clairs de Boston. Établissons tout de suite la chose, les Celtics sont au sommet des défenses de toute la NBA avec notamment le Jazz. Grâce à leur McGyver de coach et une discipline de fer des joueurs, les Celtics continuent de défendre contre n’importe qui. Sauf que, gros risque, avec tous les absents, notamment Marcus Smart pour la défense, comment tenir le choc physique face des Bucks qui possèdent tant d’armes sur ce point ? Jaylen Brown, Jayson Tatum et Marcus Morris risquent de beaucoup alterner sur Giannis, il faudra aussi bien faire attention à Khris Middleton et Eric Bledsoe qui peuvent faire des dégâts sur les extérieurs.
Grosse mission en perspective pour les C’s, mais rien qui ne leur fasse peur.

 

Passons donc aux Bucks, l’outsider selon le classement. Maintenant, quand on regarde les effectifs, on se demanderait presque si Milwaukee n’est pas favori de la série. La dimension physique et athlétique est largement à l’avantage des Bucks, et il suffit d’un minimum d’adresse pour que les choses deviennent soudainement très facile.
Il va tout de même falloir rester discipliné et propre, face à une équipe qui tentera tout pour empêcher Giannis de rouler sur le secteur intérieur de Boston.

Avantage : Bucks.

Si les Bucks n’avaient “que” Giannis Antetokounmpo ou ne l’avaient pas, le discours serait surement différent. Boston possède certes une très grosse défense, mais en plus du Greek Freak, citons les joueurs pouvant réellement ennuyer les Celtics. Eric Bledsoe, Khris Middleton aka la valeur sûre, et Jabari Parker. Ces trois garçons, en plus d’apporter du point à foison, mais la dimension athlétique devrait peser des deux côtés du terrain. Très difficile de contenir autant de joueurs à la fois, quelle que soit la qualité de la défense, surtout quand, en face, les meilleurs défenseurs auront aussi de grosses responsabilités en attaque.


Le facteur X : Al Horford, bouée de sauvetage ou assurance tout risque ?

Celui qui sera à priori le meilleur joueur sur le terrain pour les Celtics va avoir un rôle déterminant tout au long de la série. Au delà d’être le cerveau défensif de Boston sur le terrain, le pivot Dominicain devra impérativement augmenter sa production offensive pour permettre à Boston d’être compétitif. Largement capable de mettre la misère techniquement à John Henson ou Thon Maker, la seule interrogation sera de savoir si les Bucks décideront d’envoyer Giannis sur le pivot des Celtics pour le stopper.
Autant on peut faire confiance à Horford pour faire le boulot en défense, il faudra cependant plus que 12 points par match de la part du pivot sur la série, en l’absence de Kyrie Irving, pour une équipe de Boston qui aura grandement besoin de points au delà du duo Brown-Tatum.


Le pronostic : Victoire des Celtics 4-3.

Confiance envers Brad Stevens. Voilà l’explication derrière ce pronostic quelque peu risqué au vu des problèmes que risquent de rencontrer les Celtics. Cependant, après avoir fait des miracles en saison régulière, Stevens et son équipe peuvent tout à fait recommencer. On a assez peu parler de la bataille des coachs, mais il est clair de Brad Stevens a un avantage indéniable sur son homologue Joe Prunty, qui doit faire ses preuves, et c’est à partir de cet avantage qui dépasse les simples matchs-up entre joueurs qu’une victoire finale des Celtics devient crédible.
Début de réponse ce dimanche à 19h !


Et voilà pour cette preview à la couleur verte ! On espère que vous êtes tous prêts pour ce premier tour, et n’hésitez pas à faire part de vos avis et vos pronostics tout au long de ces Playoffs !