France - Luxembourg, qualification coupe de monde 2018

Dimanche 03 septembre 2017, la France accueille le Luxembourg pour la phase de qualification de la coupe du monde en Russie 2018. Le stadium est plein, le temps est idéal pour jouer au football, la pelouse est magnifique tout est réuni pour qu’on puisse assister à un super match, mais cette soirée ne sourira pas à l’Equipe de France.

 

Le Luxembourg a réussi l’exploit de faire match nul.

Il faut remonter à 1914  pour trouver un match France Luxembourg où les bleus ne sortent pas vainqueurs de la confrontation.

Bilan contre le Luxembourg depuis 1911 

- 16 Victoires

- 1 Nul

- 1 Défaite



 

La France a eu la main mise sur la rencontre : 76% de possession de balle, une trentaine de tirs tentés contre seulement cinq pour les luxembourgeois mais 0 but marqué au terme des 90 minutes. Ce sont pourtant bien ces derniers qui étaient proche de réaliser le hold up parfait, avec cette frappe de Rodrigues à la 79ème minute qui trouve le poteau.

 

 

On notera la barre de Griezmann à la quarantième minute et celle de Pogba à la soixante-dix-septième (voir résumé ci dessous), bien trop pauvre pour pouvoir faire vibrer le public toulousain.

 

 

Ce que retiendra la feuille de match, qui a assisté à cette rencontre, c’est l’immaturité de l’équipe de France incapable de trouver une solution et de se remettre en cause face à une équipe qui avait clairement mis le bus devant leur but

 

 

 


Les 3 Tops

  • Joubert : le gardien luxembourgeois nous a ébloui de tout son talent avec de nombreuses parades face à nos attaquants. Il faut le féliciter : si le Luxembourg repart avec 1 point de Toulouse c’est en grande partie grâce à lui. Cela valait bien le coup qu’il sorte de sa retraite internationale.

 

 

  • Rodrigues : le numéro 7 est rentré un peu après l’heure de jeu et a failli être le héros de tout un peuple quand il trouve le poteau de Lloris. Il a surtout donné de la fraîcheur à cette équipe, il s’est battu sur chaque ballon et a su créer le danger sur chaque contre-attaque, Koscielny ne dira pas le contraire.

 

 

  • Kanté : N’Golo Kanté, fidèle à lui-même, a surnagé dans ce match, le seul français au niveau. Il a récupéré de nombreux ballons, il nous a montré toute sa vista digne d’un Pirlo ! Un joueur qui s’impose de plus en plus en équipe de France et qui se révélera indispensable au onze de départ de Didier Deschamps.

Les 3 Flops

  • Kurzawa : dix-sept centres tentés zéro réussi, cent vingt-trois ballons touchés pour en perdre quarante et un, record sur ce match. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, totalement dépassé sur cette rencontre. Défensivement aux abonnés absents, il n'a pas su honorer sa place de titulaire. 

 

  • Pogba : un joueur qui commence à se perdre et c’est bien dommage ! Le talent, il l’a. Personne ne pourra dire le contraire mais à vouloir trop en faire, au final il ne fait rien. Paul nous déçoit match après match, il est urgent qu’il se trouve une place dans cette équipe, on ne sait toujours pas s’il est relayeur, sentinelle ou meneur de jeu.

 

  • Didier Deschamps : Le sélectionneur n’a proposé aucune solution, il n’a pas su prendre de risque pour trouver la clé du match, ne procédant qu’à des changements poste pour poste. Nous ne sommes pas inquiets mais nous voulons voir un autre visage de cette équipe. On s'accorde à dire qu’il y a du talent dans cette nouvelle génération. Malheureusement le talent ne suffira pas, il va falloir trouver une vraie force collective.

 



En conclusion il nous faut remercier cette équipe du Luxembourg qui, à Toulouse, nous a donné une belle leçon de courage, d’abnégation et de tactique, nous rappelant qu’un match n’est jamais joué d’avance.