Leverkusen trébuche à domicile

Dans ce match choc de la 24ème journée de la Bundesliga, Le Bayer Leverkusen recevait Schalke 04. Un match choc dans la course à l’Europe dans un championnat allemand très serré.

 

Dans une BayArena pleine à craquer et très chaude, le Bayer Leverkusen recevait Schalke 04, un match qui s’avérait décisif pour la course à la Champion’s League. Les rouges alignaient une charnière centrale assez inédite, avec un duo Retsos-Bender. Côté Schalke, on retrouvait une équipe type du club, avec notamment le virevoltant Franco Di Santo placé numéro 10 derrière Burgstaller et Embolo. 

Les hostilités n'ont pas traîné

Dans un match très ouvert et avec beaucoup d’occasions d’entrée, notamment une frappe au ras du poteau du latéral Wendell à la 4e , Leverkusen a commencé à développer son jeu de possession, acculant leurs adversaires dans leur camp. Mais l’équipe de Schalke, redoutable en contre, a fini par ouvrir le score. Et de quelle manière ! Daniel Caligiuri, ancien ailier replacé piston droit dans le dispositif à 3 défenseurs de Tedesco, effectue une récupération haute, avant de lancer Burgstaller dans la profondeur d’une sublime transversale. L’international autrichien (14 sélections) élimine Panagiotis Retsos d’un sombrero plein d’audace, avant de battre Bernd Leno sur sa droite d’un plat du pied plein de sang-froid pour son 8ème but de la saison. L’équipe de Gelsenkirchen mène 1-0, et va se contenter de défendre.  


Embed from Getty Images

Dominic Kohr met son équipe en difficulté

Après cette ouverture du score, Leverkusen va se mettre à pousser. Mais devant une équipe très solide et bien en place, les Rouges vont se retrouver en difficulté, ce qui occasionnera des pertes de sang-froid de la part de certains joueurs. Dominic Kohr va commettre une faute sur Leon Goretzka (une semelle sur la cheville de l’international Allemand), et il écopera d’un carton jaune (32ème). Il perdra finalement son sang-froid juste avant la pause, écopant d’un deuxième carton jaune, synonyme d’expulsion, après un tacle très en retard sur le jeune Breel Embolo. 

Leverkusen finit par craquer

Par la suite, l’équipe de Gelsenkirchen va dominer totalement la deuxième période. A 11 contre 10, les Blancs et Bleus vont se procurer beaucoup d’occasions, par l’intermédiaire du jeune français Amine Harit, entré à la place de Guido Burgstaller pour des raisons tactiques juste après la pause, en même temps que Benjamin Stambouli, remplaçant Max Meyer, les deux joueurs sortants ayant pris un carton jaune. Ils vont mener plusieurs assauts sur les buts de Leverkusen, qui tiendra la baraque tant bien que mal, jusqu’au temps additionnel. Après avoir utilisé la vidéo pour confirmer sa décision, Daniel Siebert désigne le point de pénalty. Nabil Bentaleb, entré en cours de match, le transformera, en prenant Bernd Leno à contre-pied sur sa gauche. 

Les conséquences au classement

En attendant le match du Borussia Dortmund ce lundi face à Augsbourg, Schalke pointe à la 3ème place du classement, avec 40 points au compteur (comme Dortmund, qui a donc un match en retard). Leverkusen, quant à eux, sont 5ème , à égalité avec Leipzig (38 pts), 1 point derrière Francfort. 

Hugo Kucharski