TFC - ASSE, un point c'est tout !

Dimanche 29 octobre 2017, il est 17h nous allons recevoir les verts de Saint-Etienne dans un Stadium qui n’est pas plein mais néanmoins plus rempli que pour la coupe de la ligue. Les verts doivent gagner pour rester dans la course à l’Europe tandis que les violets, s’ils gagnent, rejoignent leur adversaire du soir. Les stéphanois se présentait avec un 4/3/3 avec une pointe basse.  Ruffier était le capitaine du soir et on pouvait noter le retour de Bamba en pointe de l’attaque. Pascal Dupraz alignait son onze de départ dans un 4/4/2 classique avec Delort devant et Somalia pour l’épauler derrière lui. 


"Le déroulement du match"

 

Le premier temps fort est pour les verts. En effet  Hamouma  est  lancé parfaitement dans la profondeur par Hernani. Il se joue de Lafont, mais voit son tire passer à côté. Première frayeur pour les toulousains. Cependant il faudra attendre la trente-cinquième minute pour voir la première frappe cadrée du match. Corentin Jean d’une jolie reprise de volée du gauche. Il oblige Ruffier à sortir la parade. Juste avant la mi-temps les violets se montrent dangereux sur corner. Gradel trouve la tête de Jullien, qui s’élève plus haut que tout le monde, Ruffier est pris à contre pied. Heureusement que Bamba était positionné au second poteau, il sort le ballon de la poitrine.

 

Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur ce score de parité 0-0.

A noter durant le premier acte la blessure de Moubandje. Il est remplacé par Yago à la 32ème minute. Il a rassuré son monde sur les réseaux sociaux : « Dieu merci, plus de peur que de mal ».

 

 

La seconde mi temps ne nous donnera pas plus de frissons que la première. Les toulousains ont le ballons mais  restent stériles. Les verts eux essaient sur certains contres, mais ça ne donne rien. La première parade de Lafont se fera à la soixante-dix-huitième minute. Ce dernier gagne son duel contre Monnet-Paquet et garde sa cage inviolée.

 

Les deux équipes se quittent sur le score de 0/0.

( Le seul acteur à avoir fait trembler les filets..)


 

Nous avons assisté à un match pauvre en occasions, avec peu de rythme. Pourtant le coach haut garonnais a tout essayé. Sur les dix dernières minutes, sur le terrain ils y avait : Sanogo, Delort, Gradel, Toivonen, Somalia. Malheureusement il y aura qu’un petit point au bout pour nos violets. Durant la conférence de presse Dupraz parle de deux points perdus. Nous partageons son avis car il y avait la place !


"Pour conclure :"

 

Nous avons assistés à un match engagé avec  trente-six fautes durant le match et cinq cartons jaune de distribués. Habituellement le match pour faire la sieste est à 15h, pour le coup c’était celui de 17h. Un match pauvre, qui nous laisse sur notre faim. Nous attendons beaucoup plus de cette équipe toulousaine, car sur le papier ils ont les joueurs pour nous faire vibrer.  Pour trouver des points positifs, nous noterons le quatrième clean sheet de la saison pour le TFC, ainsi qu’un cinquième match sans défaite toute compétition confondus.

Les violets restent à la dixième place de la Ligue 1 Conforama.


Les Tops

- Blin : Depuis son retour de blessure, il est la pièce maîtresse du dispositif toulousain. Malgrè quelques pertes de balles, il en a gagné énormément,  11 duels gagnés sur 22. Toujours généreux dans les efforts et juste dans ses passes vers l’avant.

 

- Amian : le latéral droit monte en puissance match après match. Il a seulement 19ans mais s’impose déjà comme un patron sur son côté. Rarement mis en difficulté par ses adversaires. Il a touché 61 ballons dans le match et a montré beaucoup d’envie. 

 

- Gradel : il n’a pas été décisif ce soir cependant il a été vraiment généreux. On sent qu’il manque un peu de rythme car il est de retour de blessure. En effet il a été beaucoup sollicité par ses partenaires mais bien trop souve

 

 

 

 

 

 

Camille.H

Les Flops

- Le match en général : ce match était dur à regarder tellement qu’il était ennuyeux. Comme souvent entre ces deux équipes qui ne proposent pas le plus beau football de France.

 

- Diop : Déjà mercredi lors du match face  à Clermont il été dans le dur, ce fût également le cas lors de cette rencontre. Défensivement ça reste costaud avec 5 duels gagnés sur 10. Mais la relance est catastrophique ! 32 passes et seulement 23 réussis, des longs ballons souvent approximatif voir même dangereux. Le brassard de capitaine peut être trop dur à porter ?

 

- Delort : Andy Delort, plus gros transfert du TFC, plus gros salaire du TFC. Une arrivée qui nous a tous réjouis et pourtant… C’est le point faible de cette équipe. Il ne garde pas le ballon dos au but, techniquement il est beaucoup trop faible, souvent mal placé, peu présent dans la surface. Il a passé 90 minutes à marcher. Cela fait un moment que je ne le trouve pas dedans mais sur ce match c’est une évidence. Réveille-toi Andy car là ça devient problématique !