TFC - Clermont, en route pour Bordeaux !

Mercredi 25 octobre 2017, le TFC rentre en scène dans la Coupe De La Ligue. Leur adversaire du soir est le Clermont Foot Auvergne. Un club de haut de tableau de Ligue 2. Une rencontre qui ne s’annonce pas passionnante, car par expérience les premiers tours de coupe sont en général peu productifs. Le président Sadran a eu la bonne idée d'inviter tous les abonnés pour cette rencontre, ensuite il a fermé partiellement les virages, pour ne laisser que les tribunes honneurs ouvertes.

En effet pour l'unique fois de l'année je verrais un match en honneur, quel privilège. Seulement 10222 spectateurs étaient présents pour ce match, pire affluence de l'année.


"L'avant-match"

 

D'abord du côté auvergnat, qui ont procédé à un turn-over important en laissant six titulaires au repos. Chez les violets, seulement trois joueurs sont mis de côtés. Pascal Dupraz rêve de répéter l'exploit réalisé avec Evian lors de la saison 2012-2013 : amener une nouvelle fois son équipe en finale d'une coupe. De ce fait l'équipe toulousaine alignée sur le terrain reste très compétitive. On y retrouve la défense habituelle, avec Diop / Jullien, un milieu de terrain composé de Cahuzac / Bodiger et l’animation sur les côtés de l'important Max Alain Gradel et Corentin Jean. Enfin, une paire d'attaquant inédite avec Toivonen et la première titularisation de Yaya Sanogo.


"Le Match"

 

 Un premier quart d'heure avec deux équipes qui se neutralisent, malgré une supériorité technique des toulousains. On peut voir que le TFC évolue dans un 4/4/2 avec un Toivonen qui prend les clefs du jeu.

Le premier frisson arrive à la vingtième minute, un super échange sur le côté gauche avec Gradel qui lance en profondeur Moubandje. Le latéral gauche ne se fait pas prier et envoie un missile sous la barre du portier clermontois, 1/0.

Les violets profitent de ce temps fort et décident de plier le match. En effet à la vingt-cinquième minute, Jean prend de vitesse la défense auvergnate côté droit, il donne la balle à Toivonen dans la surface qui, d'une superbe talonnade, décale Sanogo. Il place son ballon et l'envoie au fond des filets, 2/0. Un score totalement mérité avec des haut-garonnais qui maîtrisent leur sujet, d'un point vue tactique et technique. A ce moment de la partie, on peut se dire que le TFC va dérouler et en mettre minimum cinq.

Nous avons sous estimé l’adversaire du soir, car à la vingt-neuvième minute, Dugimont se joue de Diop d'une magnifique roulette et s'en va tromper Lafont, 2/1

Moment de flottement côté toulousain car, deux minutes plus tard sur un coup franc excentré les clermontois égalisent par Dore, 2/2. Nous sommes à la trentième minute, le score est de 2 / 2. Personne ne pouvait l’imaginer, surtout après le bon début de match des violets.



C'est un match totalement fou, avec un Jean qu'on arrête plus sur son côté droit. Il transperce une nouvelle fois la défense grâce à sa vitesse et décale côté gauche Gradel. Ce dernier ne se fais pas prier, il se joue de deux défenseurs et envoie le cuir au fond des filets, 3 / 2. Les violets repassent devant et rentrent au vestiaire sur ce score de 3 / 2. Quel match, une première mi-temps folle avec cinq buts, du rythme, des combinaisons, un adversaire avec du mordant, un vrai match de coupe ! On se régale !

Au retour des vestiaires, on assiste a un match un peu plus calme, les toulousains maîtrisent la possession tandis que les clermontois, se montrent rarement dangereux.

A l'heure de jeu, Cahuzac récupère un ballon dans les trente mètres adverses, il décale Sanogo et d'une passe lumineuse trouve Toivonen dans la surface. Il ajuste d'une frappe croisée en lucarne le portier auvergnat, le break est fait, 4 / 2 pour les locaux. 

Jusqu'au coup de sifflet final les violets vont gérer leur match. Ils valident leur billet pour les huitièmes de final de la Coupe De La Ligue.


"Pour conclure"

 

Le chiffre à retenir c'est le 4, comme le nombre de buts inscrits par le TFC. C'est une première en Coupe De La Ligue. Un match plaisant face à une bonne équipe du Clermont Foot. On notera que le retour des joueurs offensifs a fait du bien. On a vu du jeu, des combinaisons intéressantes et des joueurs qui ont marqué des points pour la suite de la saison. Maintenant il va falloir enchaîner ce dimanche avec la réception de Saint-Etienne en championnat.


Les Tops

- Toivonen : il a été l'organisateur du jeu, toujours très précis dans ces gestes. Il délivre une passe décisive à Sanogo et marque un joli but. Il monte en puissance depuis quelques semaines. On dirait que Pascal Dupraz à trouver comment bien l'utiliser.

 

- Sanogo : première titularisation, une passe décisive, un but. Une très bonne relation avec Toivonen. Le numéro 9, nous a montré qu'il avait du talent et qui savait marquer des buts. On ne demande qu'à le revoir.

 

- Gradel et Jean : il m'a été difficile de les départager, car les deux joueurs ont sorti un gros match. Jean est impliqué sur deux des quatre buts violets, tandis que Gradel marque pour son retour et offre le premier but à Moubandje. Deux belles prestations encourageantes pour la suite de la saison.

 

Camille.H

Les Flops

- Yago : il était à la peine sur son côté droit et est fautif sur le second but clermontois car il commet la faute. Il a rien apporté offensivement, il s'est fait passer tous le match. C'est dommage car il est en manque de temps de jeu. Il avait une carte à jouer, c'est loupé !

 

- Diop : Totalement dépassé sur le premier but par la roulette dévastatrice de Dugimont. Il n’était pas dans son match. C'est sans conséquence car les attaquants ont fait le boulot mais attention.

 

- Bodiger : même constat que pour Yago, il est en manque de temps de jeu, il fallait saisir sa chance. Ça n'a pas été le cas, des choix de jeu mauvais, une lenteur d'exécution. On la senti un peu dépassé sur le match. C'est dommage.