Ukraine : un premier 8ème de finale en ligne de mire

Ukraine : un premier 8ème de finale en ligne de mire

Vous souvenez-vous de l’Ukraine à l’Euro 2016 ? Pas étonnant. La Sbirna avait signé un bilan catastrophique en terminant dernière d’un groupe dominé par l’Allemagne et la Pologne. Les Bleus et Jaunes n’avaient pas inscrit le moindre but. 

Pour sa troisième participation consécutive au championnat d’Europe, les Ukrainiens entendent renouer avec la victoire. La star de l’équipe, Andreï Shevchenko, n’est autre que le sélectionneur. Vainqueur de la Champions League avec l’AC Milan en 2003 et sacré ballon d’Or l’année suivante, le technicien a développé un style de jeu offensif séduisant.

Dans son groupe C, l’Ukraine retrouve l’Autriche, le Pays-Bas et la Macédoine du Nord. Autrement dit, une poule très ouverte dans laquelle elle pourra tirer son épingle du jeu. Objectif affiché : atteindre pour la première fois de son histoire les huitièmes de finale de la compétition.

 

  • Quatre gardiens pour une seule place

Jusqu’ici, il n’y avait pas match. Andriy Piatov était le gardien indiscutable des Bleus et Jaunes et portait fièrement le brassard de capitaine. Mais le mythique portier du Shakhtar se fait vieux (il soufflera sa 37ème bougie pendant l’Euro) et les jeunes vont sauter sur l’occasion pour faire leurs preuves. 

Déjà en club, Anatoliy Trubin, 19 ans, lui a piqué sa place de titulaire. Au Dynamo Kiev, club rival, c’est Georgiy Bushchan, 27 ans, qui impressionne. Alors qui réussira à séduire Sheva ? Réponse sur la feuille de match. 

Une chose est sûre : ce ne sera pas le champion du monde des moins de 20 ans, Andreï Lounine. Goal remplaçant du Real Madrid, son manque de temps de jeu lui a certainement coûté sa place à l’Euro… Mais un bel avenir l’attend à coup sûr ! 

 

  • Joueurs à suivre ? 

Deux écuries fournissent une grande majorité de l’effectif ukrainien : le Shakhtar Donetsk et le Dynamo Kiev. Deux grands joueurs, évoluant en Premier League et Serie A, auront toutefois la responsabilité de guider l’équipe vers la victoire. 

Le premier, Zintchenko, sort d’une finale de Ligue de Champions. Milieu de terrain et défenseur de Manchester City, il est souvent préféré à Benjamin Mendy par le technicien Pep Guardiola et compte déjà 100 sélections dans le club anglais, à seulement 24 ans. Un jeune joueur plein de talents à suivre de prêt pendant cette compétition. 

Le second, Malinovski, a été recruté par l’Atalanta en juillet 2019 pour quelque 14 millions d’euros. Milieu offensif gaucher, il a terminé sur la troisième marche du championnat italien avec son club. L’Ukrainien de 28 ans a été titularisé 35 fois en sélection nationale et a inscrit 6 buts. 

 

  • Effectif ? 

Gardiens : Bouchtchane (Dynamo Kiev), Piatov et Troubine (Shakhtar Donetsk).

Défenseurs : O. Karavaïev, Zabarni, Mikolenko, Timtchik et D. Popov (Dynamo Kiev), Matvienko et Krivtsov (Chakhtior), Sobol (FC Bruges, BEL).

Milieux : Bezus (La Gantoise, BEL), Iarmolenko (West Ham, ANG), Stepanenko, Marlos et Soudakov (Chakhtior), Makarenko (Courtrai, BEL), Malinovski (Atalanta, ITA), Sidortchouk, Chaparenko et Tsigankov (Dynamo Kiev), Zintchenko (Manchester City, ANG), Zoubkov (Ferencvaros, HON).

Attaquants : Bessiedine (Dynamo Kiev), Dovbik (Dnipro-1), Iaremtchouk (La Gantoise, BEL).

 

  • Calendrier ? 

Dimanche 13 juin à 21h, à Amsterdam (Pays-Bas) : Pays-Bas – Ukraine (M6 et beIN SPORTS)

Jeudi 17 juin à 15h, à Bucarest (Roumanie) : Ukraine – Macédoine du Nord (beIN SPORTS)

Lundi 21 juin à 18h, à Bucarest (Roumanie) : Ukraine – Autriche (beIN SPORTS) 

 

Emmanuel Clévenot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *